Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Tariq Abdul-Wahad raconte son premier match face à Michael Jordan

Le premier Français à avoir évolué en NBA est revenu sur sa première confrontation avec la légende des Bulls au début de la saison 1997-1998, lorsqu’il était encore rookie à Sacramento.

Dans un long entretien accordé à « All The TALK », Tariq Abdul-Wahad, premier joueur français à avoir évolué en NBA, est notamment revenu sur son épopée de huit ans dans la grande ligue, de 1997 à 2005. Une période exceptionnelle qu’il a apprécié à sa juste valeur, notamment grâce à la religion, qui l’a aidé à gagner en humilité et en sagesse dans un milieu où la starification et l’arrogance peuvent vite faire perdre la tête.

Même si tout n’a pas été rose durant sa carrière NBA, Tariq Abdul-Wahad ne peut qu’être reconnaissant d’avoir pu vivre ces moments, comme lorsqu’il a défié Michael Jordan pour la première fois de sa carrière.

« Dans l’ensemble, ayant été un gamin français qui a grandi en rêvant de NBA, de cet environnement, ça a été une expérience extraordinaire. D’avoir joué dans les années 90, avoir croisé les terrains avec des légendes du sport, même si tu te blesses, même si ta carrière n’a pas nécessairement été aussi fulgurante que tous les compétiteurs ont envie qu’elle soit, même si tu n’es pas All-Star chaque année… L’expérience est quand même énorme ».

Un événement marquant pour toute une franchise

Tariq Abdul-Wahad a ainsi rouvert sa boîte à souvenirs en ramenant son auditoire au soir du 23 novembre 1997, lorsque ses Sacramento Kings s’apprêtaient à recevoir les Bulls de Michael Jordan, qui sortaient de deux titres consécutifs après avoir écrasé la saison régulière (72v-10d puis 69v-13d). Son coach de l’époque, Eddie Jordan, avait bien pris conscience de la portée de l’événement…

« C’était mon année rookie donc en 1997-1998. Chicago arrive à Sacramento, Eddie Jordan annonce avant le match que tout le monde va jouer. Je ne sais pas si tu te rends compte de la scène. Le gars sait à quel point le moment est important historiquement. Tout le monde va rentrer sur le terrain. Gagner ? Gars, de toute façon aujourd’hui on ne va pas gagner. Donc, tout le monde va jouer. Eddie Jordan savait très bien qu’on allait affronter une équipe historique. Parce que de jouer contre Michael Jordan, contre Scottie Pippen, contre Ron Harper, contre une équipe qui va perdre entre 9 et 15 matchs dans l’année, c’est quelque chose qu’il faut vivre ».

 « Fais rentrer le Français, le petit français là »

Oscillant entre les postes 2 et 3, Tariq Abdul-Wahad, alors rookie, sait qu’il va devoir se mesurer au joueur le plus dominant de son époque. Et ce qui devait arriver arriva…

« Donc le match commence… et Jordan, le gars en personne, pendant le match, dit au coach : « Fais rentrer le Français, le petit français là » (rires). « Get the Frenchy in ! ». C’est lui qui dit qui doit jouer dans l’équipe adverse ! Si ça ce n’est pas des moves de boss, je ne sais pas ce que c’est, un boss. C’est un truc de scénario de film… Donc je rentre sur le terrain, et bien sûr je défends sur Jordan. Il me fait un petit move, tac-tac, je n’ai rien compris. La deuxième fois, je me dis : « son petit fadeaway, ça fait quand même 5-6 ans que je le regarde à la télé ». Même si on est fan, on sait dans quel sens ça va partir, ce qu’il va se passer. Donc je me dis, au lieu d’essayer de le contrer main droite, parce que je sais qu’il part ligne de fond sur le fadeaway et qu’il va tourner vers l’épaule gauche, je vais y aller main gauche pour avoir une chance de le contrer. Il fait son fadeaway, j’y vais main gauche, j’effleure le ballon main gauche, du bout du doigt. Je viens de contrer le fadeaway de Michael Jordan. Il shoote littéralement dans ma main, je box-out, et je crie « Short ! » parce que tu sais que son tir va être court, donc pour annoncer aux gars d’aller au rebond. Et là, le ballon rentre direct dans le cercle. Et je le vois repartir à reculons avec ses épaules et sa petite tête comparé à son corps. Il te regarde de l’air de dire : « Tu as cru quoi ? Que c’est ton doigt qui va effleurer la balle qui va changer la trajectoire de mon tir… »

Ce soir là, Michael Jordan avait inscrit 33 points, et on voit effectivement Tariq Abdul-Wahad prendre un premier fadeaway sur la tête avant d’être à deux doigts de réaliser une interception, pour finalement encaisser un nouveau panier devant MJ en fin de possession.

Des moments inoubliables pour le Français qui a également eu la chance de défier et de voir évoluer Kobe Bryant.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Sacramento Kings en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés