NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
ATL129
IND117
NYK122
NOR112
MIA97
BRO92
CHA
POR1:00
ORL
HOU1:00
TOR
OKC1:00
DAL
SAC1:30
LAC
MIN4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.46POR1.53Pariez
  • ORL1.88HOU1.89Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les MVP de la nuit : LeBron James – Anthony Davis, le monstre à deux têtes

Les matchs se suivent et se ressemblent pour les deux superstars de Los Angeles, qui ont une nouvelle fois affolé les compteurs cette nuit. S’ils se dirigent ensemble vers le titre, il est pour l’heure impossible de dégager un MVP des Finals.

Une fois n’est pas coutume, nous avons décidé de désigner non pas un mais deux MVP de la nuit. Et ça n’a rien d’aberrant tant LeBron James et Anthony Davis ont à nouveau brillé dans la victoire des Lakers contre le Heat. Car pour la première fois depuis le Game 3 face aux Nets en 2002, avec la paire Kobe Bryant – Shaquille O’Neal, deux membres des « Purple & Gold » ont chacun inscrit au moins 30 points dans la même rencontre des Finals.

Tandis que le « King » a une fois de plus noirci la feuille de stats avec 33 points, 9 rebonds et 9 passes (à 14/25 aux tirs), « AD » a quant à lui compilé 32 points et 14 rebonds (à 15/20 aux tirs !). Une performance XXL supplémentaire à ajouter à la (longue) liste de celles réalisées par le duo phare de Los Angeles, en seulement un an. C’est d’ailleurs la 21e fois de la saison que les deux hommes cumulent minimum 60 points à deux et leur franchise affiche un bilan de 20-1 (95.2% de succès) dans ces conditions !

Anthony Davis, l’insoluble équation

Avec Bam Adebayo, défendre sur Anthony Davis est une mission déjà compliquée pour Miami. Alors sans lui, elle devient tout bonnement impossible. En témoigne ce 3e quart-temps (quasi) parfait réussi par l’ancienne vedette des Pelicans : 15 points, à 7/8 aux tirs ! Totalement incandescent, il a fait la totale à ses adversaires, impuissants en défense individuelle devant lui et contraints de s’y prendre à plusieurs pour lui faire lâcher la balle.

Que ce soit à mi-distance ou à 3-points, en « stepback » ou en « catch-and-shoot », l’intérieur de 27 ans a effectivement récité ses gammes en attaque après la pause.

Il n’en a pas non plus oublié de dominer près du cercle et au rebond offensif (7 prises pour lui ce soir, sur les 16 de son équipe), ce qu’il n’avait plus vraiment l’habitude de faire depuis la série contre les Rockets.

À l’arrivée, cela donne une nouvelle prestation de choix pour Anthony Davis, qui n’est que le 8e joueur de l’histoire à débuter des Finals par deux matchs à minimum 30 points marqués.

Et il continue d’épater ses coéquipiers, à l’image du facteur X, Rajon Rondo. « Il est inarrêtable. Avant chaque match, je lui dis d’inscrire 75 points. Il n’y est pas arrivé à plusieurs reprises mais, au-delà de ça, il a comme état d’esprit d’aller sur le parquet et de dominer. Et personne en NBA ne peut le contenir en un-contre-un. »

LeBron James, la force tranquille

Plus discret qu’à l’accoutumée lors de cette partie, LeBron James termine tout de même meilleur marqueur des Lakers en ayant géré la plupart du temps. Mais plus que son scoring, c’est avant tout sa qualité de passe qui a impressionné tout au long de la soirée. Car pour faire exploser la défense de zone du Heat, le quadruple MVP est certainement l’arme ultime en NBA. Et ses nombreux décalages n’ont cessé de faire souffrir les défenseurs adverses, qui ne savaient plus où donner de la tête.

Pour autant, malgré cet avantage de désormais 2-0, le « King » est un perfectionniste et il souhaite principalement retenir un aspect qui lui a particulièrement déplu lors de ce Game 2. « Le coach, « AD » et moi n’avons pas été satisfaits de notre défense ce soir. Nous savons que nous pouvons faire beaucoup mieux. « AD » et moi, on ne se satisfait pas seulement de la victoire. Nous voulons être parfaits. »

Quoi qu’il en soit, pour la 24e fois de sa carrière, LeBron James mène 2-0 dans une série de playoffs. Et comme un symbole, c’est en portant ce fameux maillot « Black Mamba edition » qu’il a atteint un tel total. Forcément, il avait quelques mots pour la famille du regretté Kobe Bryant. « Nous pensons à la famille Bryant : Vanessa et les filles. Elles sont avec nous. Nous sommes avec vous. On vous aime. »

Que les fans de Los Angeles se rassurent : leur leader de 35 ans n’a jamais perdu une série lorsqu’il a mené 2-0 au cours de celle-ci. Le trophée « Larry O’Brien » se rapproche donc davantage chaque jour de la Cité des Anges…

Tirs Rebonds
Joueurs MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Bp Int Ct Fte Pts
Lebron James 41 33.9 51.3 36.8 70.3 0.6 7.3 7.9 7.9 3.7 1.0 0.6 1.6 25.4
Anthony Davis 23 32.8 53.3 29.3 71.5 2.0 6.3 8.4 3.0 2.0 1.3 1.8 1.8 22.5
Dennis Schroder 52 31.7 43.1 34.3 84.4 0.5 3.0 3.4 5.4 2.8 1.2 0.2 2.6 15.2
Montrezl Harrell 56 24.4 61.7 0.0 71.0 2.4 4.2 6.7 1.1 1.1 0.7 0.8 1.9 14.2
Kyle Kuzma 53 28.2 43.0 34.6 67.1 1.8 4.8 6.6 1.6 1.8 0.5 0.6 1.7 12.8
Ben Mclemore 5 18.8 43.9 34.5 87.5 0.6 1.4 2.0 0.8 0.8 0.2 0.0 2.6 10.6
Andre Drummond 5 22.6 45.0 0.0 62.5 2.6 6.6 9.2 1.2 3.0 1.4 0.6 4.0 9.2
Kentavious Caldwell-pope 52 27.0 42.4 41.0 84.0 0.4 2.2 2.7 1.7 1.1 0.8 0.3 1.7 8.9
Talen Horton-tucker 51 19.6 43.8 26.2 82.0 0.4 2.3 2.7 2.6 1.5 1.0 0.4 2.0 8.7
Markieff Morris 48 20.2 44.5 35.5 73.2 0.8 3.8 4.6 1.1 0.9 0.3 0.3 1.9 7.4
Alex Caruso 46 20.4 43.1 41.5 65.5 0.5 2.4 3.0 2.6 1.2 1.2 0.2 1.8 6.0
Damian Jones 8 14.0 94.1 0.0 91.7 1.0 2.2 3.2 0.1 0.6 0.1 0.9 2.8 5.4
Marc Gasol 44 19.5 44.4 38.7 75.0 0.8 3.3 4.0 2.1 1.2 0.5 1.2 2.2 5.4
Wesley Matthews 47 20.0 34.0 33.1 85.7 0.3 1.3 1.6 1.0 0.4 0.7 0.3 1.5 4.8
Alfonzo Mckinnie 33 6.5 52.8 43.8 52.9 0.5 0.9 1.3 0.2 0.1 0.2 0.0 0.6 3.0
Devontae Cacok 16 5.2 65.4 0.0 44.4 0.6 1.1 1.8 0.1 0.3 0.3 0.2 0.5 2.4
Quinn Cook 16 3.9 46.2 38.5 80.0 0.0 0.3 0.3 0.3 0.2 0.1 0.1 0.1 2.1
Kostas Antetokounmpo 13 3.7 37.5 0.0 45.5 0.3 1.0 1.3 0.1 0.8 0.2 0.3 0.5 0.8
Jared Dudley 11 6.9 28.6 40.0 0.0 0.4 1.4 1.7 0.5 0.2 0.1 0.1 0.6 0.5

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires