Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Andre Iguodala – LeBron James : un cinquième duel en finale NBA pour une quatrième bague

Ils ont tous les deux changé de maillot mais ils seront encore sur le pont pour un cinquième duel en Finale NBA. LeBron James va encore croiser la route d’Andre Iguodala.

Privé de playoffs la saison passée après neuf apparitions consécutives en finale, LeBron James a momentanément cédé sa série en cours à Andre Iguodala. L’ailier vétéran du Heat va effectivement participer à sa sixième finale NBA d’affilée après cinq apparitions sous la tunique des Warriors. Pour y retrouver qui ? LeBron James, évidemment…

Tout le monde se souvient du « contre » de LeBron James lors des Finals 2016. Sa victime, Andre Iguodala s’en souvient très bien également, et le vieux grognard de Miami se dressera encore en travers de la route du « King », pour la cinquième fois, sur la plus grande scène de la NBA.

Élu MVP des Finals 2015, avec trois bagues de champion au doigt (comme LeBron James), Andre Iguodala sait qu’il aura un nouveau challenge de taille à relever face au quadruple MVP. Les deux hommes se connaissent sur le bout des doigts et on a hâte de retrouver ce duel, un classique de la décennie en fait !

« [Face à LeBron James], il faut avoir cette volonté, car il faut bien comprendre que tu vas défendre sur un des plus grands talents de l’histoire », évalue Iggy dansThe Undefeated. « Il va te faire payer chacune de tes erreurs. Il faut simplement essayer de jouer un basket impeccable. Le mettre dans des situations de vulnérabilité où l’on peut prendre l’avantage, que ce soit sur un tir, une passe ou son placement défensif. »

« Il y un génie dans cette franchise pour choisir de manière stratégique certains gars pour les mettre dans certaines situations et faire que le mélange soit parfait »

Expert en gestes défensifs décisifs, comme ses interceptions risquées à 3-points, Andre Iguodala sera probablement un des joueurs envoyés en mission sur LeBron James. Mais il sait également que le Heat défend en bloc, en équipe et il pourra donc compter sur un soutien important, dont Jimmy Butler, Jae Crowder voire Bam Adebayo.

« On est la meilleure équipe en termes de préparation, avec cette gnaque, cette envie et l’acceptation de qui on est. On a cette volonté de revanche car on entend toujours qu’on n’est pas les plus talentueux. On l’accepte mais on se demande surtout comment optimiser le potentiel de chacun des joueurs dans notre équipe pour en faire des dangers des deux côtés du terrain. C’est ce que veut vraiment dire optimiser son équipe. Il y un génie dans cette franchise pour choisir de manière stratégique certains gars et les mettre dans certaines situations et faire que le mélange soit parfait. »

Le hic, c’est que Andre Iguodala commence à prendre sérieusement de l’âge. En activité depuis 2004, il est né en 1984, comme LeBron James, mais du début de l’année (28 janvier) quand le « King » est du 30 décembre. Gêné par plusieurs pépins physiques ces dernières saisons (au dos, à la hanche et aux chevilles notamment), Andre Iguodala devra se faire violence face à la puissance physique, toujours impressionnante de l’ailier des Lakers.

« J’ai eu des jours très difficiles mentalement. Plus tu vieillis, plus les blessures pèsent. À un moment donné, je me demandais si j’allais arrêter d’avoir mal et si j’allais arrêter de me mettre dans ces situations. Mon mentor Rudy Thomas m’a dit un truc qui m’est toujours resté sur la chance et la reconnaissance. Beaucoup de gars sont aussi rapidement sortis de la ligue qu’ils y sont entrés. Tu te dis, c’est un bon joueur, et quelques années plus tard, boom, il est déjà parti. D’avoir eu le succès que j’ai connu et ce pour si longtemps, je m’en sens vraiment reconnaissant. Je comprends vraiment la chance que j’ai et je veux en profiter au maximum en vivant le moment présent et en saisissant chaque opportunité. »

Parmi ceux qui ont le mieux freiner LeBron James, Andre Iguodala aura en tout cas l’occasion d’enrichir encore son palmarès avec le Heat. Ses longs segments et sa science défensive seront en tout cas de solides atouts pour Miami, qui accepte avec bonheur d’être l’outsider de ces Finals dans la bulle.

Andre Iguodala Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2004-05 PHL 82 33 49.3 33.1 74.3 1.1 4.6 5.7 3.0 2.5 1.7 1.7 0.6 9.0
2005-06 PHL 82 38 50.0 35.4 75.4 1.4 4.4 5.9 3.1 2.4 1.7 1.9 0.3 12.3
2006-07 PHL 76 40 44.7 31.0 82.0 1.0 4.7 5.7 5.7 2.6 2.0 3.4 0.4 18.2
2007-08 PHL 82 40 45.6 32.9 72.1 1.0 4.4 5.4 4.8 2.3 2.1 2.6 0.6 19.9
2008-09 PHL 82 40 47.3 30.7 72.4 1.1 4.6 5.7 5.3 1.9 1.6 2.7 0.4 18.8
2009-10 PHL 82 39 44.3 31.0 73.3 1.0 5.5 6.5 5.8 1.8 1.7 2.7 0.7 17.1
2010-11 PHL 67 37 44.5 33.7 69.3 0.9 4.9 5.8 6.3 1.6 1.5 2.1 0.6 14.1
2011-12 PHL 62 36 45.4 39.4 61.7 0.9 5.2 6.2 5.5 1.5 1.7 1.9 0.5 12.4
2012-13 DEN 80 35 45.1 31.7 57.4 1.0 4.3 5.3 5.4 1.6 1.7 2.6 0.7 13.0
2013-14 GOS 63 32 48.0 35.4 65.2 0.8 3.8 4.7 4.2 1.6 1.5 1.6 0.3 9.3
2014-15 GOS 77 27 46.6 34.9 59.6 0.6 2.8 3.3 3.0 1.3 1.2 1.1 0.3 7.8
2015-16 GOS 65 27 47.8 35.1 61.4 0.8 3.3 4.1 3.4 1.6 1.1 1.2 0.3 7.0
2016-17 GOS 76 26 52.8 36.2 70.6 0.7 3.3 4.0 3.4 1.3 1.0 0.8 0.5 7.6
2017-18 GOS 64 25 46.3 28.2 63.2 0.8 3.1 3.8 3.3 1.6 0.8 1.1 0.6 6.0
2018-19 GOS 68 23 50.0 33.3 58.2 0.7 3.0 3.7 3.2 1.4 0.9 0.8 0.8 5.7
2019-20 MIA 21 20 43.2 29.8 40.0 0.8 2.9 3.7 2.4 1.7 0.7 1.2 1.0 4.6
Total   1129 33 46.5 33.3 70.9 0.9 4.1 5.1 4.3 1.8 1.5 1.9 0.5 12.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés