Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le MVP de la nuit : Bam Adebayo a pris le contrôle

Avec 32 points, 14 rebonds et 5 passes, Bam Adebayo a porté le Heat vers les Finals. Mais l’intérieur a prévenu les Lakers : il n’est pas du tout rassasié…

Il s’en voulait d’avoir « raté » le match précédent, et on pouvait compter sur Bam Adebayo pour répondre dans ce Game 6. C’est ce que l’intérieur du Heat a fait, compilant 32 points à 11/15 au tir, 14 rebonds et 5 passes.

Beaucoup plus agressif sur le pick-and-roll, il a torturé le pauvre Daniel Theis toute la soirée, Grant Williams parvenant mieux à le ralentir. Car dès qu’il avait l’Allemand face à lui, il l’a attaqué, provoquant les fautes et dynamitant une défense de Boston qui n’arrivait simplement pas à le contenir.

Alors que les Celtics avaient pris un peu d’avance (96-90) et que le Heat semblait en grand danger dans le dernier quart-temps, c’est Tyler Herro qui a ramené les siens, avant que Bam Adebayo ne prenne le contrôle des opérations.

Daniel Theis de retour sur le terrain, le All-Star de Miami l’attaquait sans relâche en un-contre-un, pour marquer et provoquer des fautes, et quand les Celtics ont décidé de venir en aide pour soulager leur intérieur, Bam Adebayo pouvait glisser le ballon à Jimmy Butler sous le cercle ou Duncan Robinson derrière la ligne à 3-points.

Un vrai « point-center », à l’origine du 26-6 fatal, qui est resté une équation insoluble pour Boston.

« Il faut leur rendre hommage à tous mais après avoir pris l’avantage, Bam Adebayo a simplement décidé qu’il allait pénétrer, ce qui nous a mis dans une situation très délicate avec les shooteurs autour de lui », confessait Brad Stevens. « Et leur dimension physique est quelque chose dont nous n’avons sans doute pas assez parlé. Ils sont costauds, ils sont physiques, ils sont durs et lui, en particulier, a dominé ce quatrième quart-temps. Même sur les actions où il n’a pas marqué, sa présence a eu un tel impact et nous a mis dans une situation très délicate. »

« Il prend à cœur de gagner, d’être là pour ses coéquipiers. Je le répète mais il est le cœur et l’âme de cette équipe, et il sera la raison de notre titre »

De quoi reprendre le momentum, assommer définitivement Boston et se hisser en Finals !

« Bam est l’un des plus grands compétiteurs, déjà, de NBA », assurait Erik Spoelstra. « Et il sera bientôt l’un des plus grands gagnants de l’histoire parce qu’il est tellement compétitif. Il est précieux dans tout ce qu’il fait. »

« Bam est une star, et il joue comme une star », complétait Kemba Walker, Jimmy Butler allant encore plus loin.

« Je faisais attention à lui, comme à tous les gars qui jouent dur, parce que peu importe que vous l’admettiez ou pas, c’est un talent de jouer dur. C’est compliqué de jouer dur pendant 48 minutes. Je savais qu’il aurait un rôle clé dans ce qu’on veut réaliser, avec Coach Pat (Riley) et Coach Spo (Erik Spoelstra) qui parlaient de ce qu’il pouvait faire. Mais après avoir joué avec lui, ma perspective est différente parce qu’il peut vraiment faire ces choses mieux que n’importe qui d’autre. J’aime être à ses côtés. C’est un gars bien. Il prend à cœur de gagner, d’être là pour ses coéquipiers. Je le répète mais il est le cœur et l’âme de cette équipe, et il sera la raison de notre titre. »

Quant à l’intéressé, il voulait simplement effacer sa prestation du Game 5. « J’ai laissé tomber mes coéquipiers lors du cinquième match » rappelle Bam Adebayo. « J’ai dû me recentrer sur ce que je souhaite devenir et je l’ai montré ce soir. On disait que je n’étais pas un scoreur dans le 4e quart-temps, eh bien, voilà ! Cela fait partie des choses que je peux faire. Les coaches veulent que je m’améliore et ils veulent que je fasse de grandes choses. C’est la première fois que j’enchaîne les matches comme ça, et gagner la finale de conférence est une bonne chose pour moi. Mais au final, il nous faut quatre victoires de plus. Le boulot n’est pas terminé. »

Bam Adebayo Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 MIA 69 20 51.2 0.0 72.1 1.7 3.8 5.5 1.5 2.0 0.5 1.0 0.6 6.9
2018-19 MIA 82 23 57.6 20.0 73.5 2.0 5.3 7.3 2.2 2.5 0.9 1.5 0.8 8.9
2019-20 MIA 72 34 55.7 14.3 69.1 2.4 7.8 10.2 5.1 2.5 1.1 2.8 1.3 15.9
Total   223 26 55.3 13.9 71.0 2.1 5.6 7.7 2.9 2.4 0.8 1.8 0.9 10.6

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés