Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Andre Iguodala, le devoir de transmettre

À 36 ans, l’ancien MVP des Finals est à Miami pour gagner un nouveau titre, mais aussi transmettre son savoir acquis avec Team USA et en NBA aux côtés de très grands joueurs.

Touché à la cheville, puis au dos, Andre Iguodala s’est assis au second rang des remplaçants. On ne le voit plus beaucoup sur le terrain, mais son influence est bien réelle depuis son arrivée au Heat en février. Son expérience de champion NBA est précieuse, et ça tombe bien puisque l’effectif est rempli de jeunes talents comme Bam Adebayo, Kendrick Nunn ou encore Tyler Herro et Duncan Robinson.

« J’ai vraiment été entouré de bons vétérans, et c’est très appréciable d’avoir un bon coéquipier expérimenté » expliquait-il lundi en conférence de presse. « J’essaie juste de faire la même chose. Je n’en fais pas mention, et j’aime le fait que personne ne soit au courant. Donc, j’essaie de ne pas en tirer du crédit. »

Il n’empêche que s’il n’en parle pas, les autres s’en chargent pour lui, et il donne des précisions sur les conseils qu’il apporte. « Eh bien, il y a un facteur humain dont les gens n’ont pas vraiment conscience comme on est sportif professionnel. Des choses que vous devez traverser et qui vous traverse l’esprit, surtout lorsque le match est terminé. En réussissant, et quel que soit le succès que j’ai eu, j’ai pu réaliser qu’il y a, comme dans la vraie vie, d’autres choses qui se passent en dehors du basket auxquelles tout le monde va devoir s’adapter. Il s’agit donc, simplement, d’essayer de mettre ces gars dans un bon état d’esprit sur le plan mental, pour d’abord et avant tout apprécier le temps passé ici, d’essayer d’en tirer le meilleur parti, tout en tissant des liens afin que nous puissions compter les uns sur les autres. »

« Je n’étais pas un joueur à qui on avait prédit qu’il serait All-Star, qu’il jouerait les Jeux olympiques ou qu’il gagnerait des titres. »

À 36 ans passés, il avoue que lui-même passe par des moments de blues dans cette bulle, et qu’il est bien content qu’il y ait une vraie solidarité dans l’effectif. « On doit essayer de rester positif, et prendre conscience qu’on est privilégié. Il faut que je me le rappelle, et dans le même temps, c’est ce qui m’aide. Mes coéquipiers m’aident pendant les jours de moins bien. Je n’en ai pas eu beaucoup honnêtement. Mais quand ça leur arrive, je suis aussi là pour eux. Je pense que ça découle de la cohésion, d’être là pour chacun. »

Une chose est sûre, il n’a pas besoin de se faire violence pour endosser le rôle de mentor. Pour lui, c’est essentiel, quel que soit le métier, de transmettre son savoir. « Ce n’est pas vraiment dur car c’est ce qu’on est censé faire. Je ne sais plus dans quel livre j’ai lu ça, mais je l’ai lu plusieurs fois : une fois qu’on maîtrise quelque chose, il est de notre devoir de rendre et de l’enseigner. Donc, c’est plus ou moins mon devoir. Je l’ai vu à tous les niveaux, à des niveaux élevés, et peu importe si je suis le joueur le plus important, le franchise player, l’un des remplaçants ou un role player. C’est une autre manière d’être. Ce n’est pas juste être productif, mais ça peut être en termes de leadership, d’être un bon vétéran, un bon enseignant, et d’aider les joueurs à traverser les moments difficiles, de les aider à progresser, et leur donner en même temps de la confiance et des encouragements. »

À condition bien sûr que ces jeunes soient à l’écoute et prêts à apprendre. Ce qui était son cas lorsqu’il était plus jeune, en sélection ou en club. « J’ai vraiment eu de bons vétérans à mes côtés, et c’était vraiment facile d’apprendre d’eux. Ils l’ont fait comme il fallait. Je n’étais pas un joueur à qui on avait prédit qu’il serait All-Star, qu’il jouerait les Jeux olympiques ou qu’il gagnerait des titres. Je ne savais pas que j’irais en NBA avant d’être drafté. Voilà pourquoi j’ai toujours apprécié chaque instant, en essayant juste d’en tirer le meilleur. »

Andre Iguodala Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2004-05 PHL 82 33 49.3 33.1 74.3 1.1 4.6 5.7 3.0 2.5 1.7 1.7 0.6 9.0
2005-06 PHL 82 38 50.0 35.4 75.4 1.4 4.4 5.9 3.1 2.4 1.7 1.9 0.3 12.3
2006-07 PHL 76 40 44.7 31.0 82.0 1.0 4.7 5.7 5.7 2.6 2.0 3.4 0.4 18.2
2007-08 PHL 82 40 45.6 32.9 72.1 1.0 4.4 5.4 4.8 2.3 2.1 2.6 0.6 19.9
2008-09 PHL 82 40 47.3 30.7 72.4 1.1 4.6 5.7 5.3 1.9 1.6 2.7 0.4 18.8
2009-10 PHL 82 39 44.3 31.0 73.3 1.0 5.5 6.5 5.8 1.8 1.7 2.7 0.7 17.1
2010-11 PHL 67 37 44.5 33.7 69.3 0.9 4.9 5.8 6.3 1.6 1.5 2.1 0.6 14.1
2011-12 PHL 62 36 45.4 39.4 61.7 0.9 5.2 6.2 5.5 1.5 1.7 1.9 0.5 12.4
2012-13 DEN 80 35 45.1 31.7 57.4 1.0 4.3 5.3 5.4 1.6 1.7 2.6 0.7 13.0
2013-14 GOS 63 32 48.0 35.4 65.2 0.8 3.8 4.7 4.2 1.6 1.5 1.6 0.3 9.3
2014-15 GOS 77 27 46.6 34.9 59.6 0.6 2.8 3.3 3.0 1.3 1.2 1.1 0.3 7.8
2015-16 GOS 65 27 47.8 35.1 61.4 0.8 3.3 4.1 3.4 1.6 1.1 1.2 0.3 7.0
2016-17 GOS 76 26 52.8 36.2 70.6 0.7 3.3 4.0 3.4 1.3 1.0 0.8 0.5 7.6
2017-18 GOS 64 25 46.3 28.2 63.2 0.8 3.1 3.8 3.3 1.6 0.8 1.1 0.6 6.0
2018-19 GOS 68 23 50.0 33.3 58.2 0.7 3.0 3.7 3.2 1.4 0.9 0.8 0.8 5.7
2019-20 MIA 21 20 43.2 29.8 40.0 0.8 2.9 3.7 2.4 1.7 0.7 1.2 1.0 4.6
Total   1129 33 46.5 33.3 70.9 0.9 4.1 5.1 4.3 1.8 1.5 1.9 0.5 12.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés