Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Rookie et finaliste de conférence, Michael Porter Jr se sent privilégié

Devenu le joker des Nuggets en sortie de banc, l’ailier-fort de Denver rappelle que des grands joueurs n’ont pas eu la chance d’atteindre le stade d’une finale de conférence…

C’était l’un de ses premiers faits d’arme de la bulle, 15 points à 100% au tir face aux Lakers lors des matches pour boucler la fin de la saison régulière. Gary Harris et Will Barton blessés, le rookie avait saisi sa chance, et aujourd’hui, il est devenu le premier joker en sortie de banc.

« Je dois juste être agressif. Parfois, surtout en playoffs, on cherche simplement le meilleur shoot possible. Mais personnellement, je suis un attaquant et je suis là pour marquer. Parfois je cherchais mon tir, surtout contre cette équipe. Mais les entraîneurs et tout le monde me dit de ne pas avoir peur de shooter. J’avais réalisé un très bon match contre eux la dernière fois. Mais ce sont les playoffs maintenant, et c’est un tout autre niveau de basket. »

« Tracy McGrady, je ne pensais pas qu’il n’avait jamais joué une finale de conférence »

Finalement plus libre dans ce rôle de leader d’attaque de la « second unit », Michael Porter Jr. savoure d’être encore en lice pour le titre. Chaque année, ils sont rares les rookies à jouer un rôle majeur en playoffs, et à se retrouver à une marche des Finals. Il en a conscience.

« C’est évidemment toujours quelque chose de spécial, que vous soyez dans votre première ou dixième saison. C’est un sentiment unique, et c’est génial d’en faire partie » poursuit-il. « J’en parlais avec quelqu’un qui me disait que certains grands joueurs n’ont même pas atteint le niveau où nous sommes. Tracy McGrady, je ne pensais pas qu’il n’avait jamais joué une finale de conférence (en fait, Tracy McGrady était dans l’effectif des Spurs, battus en Finals 2013, même s’il n’a effectivement que très, très peu joué en playoffs). Je ne le savais pas. C’est fou, et ça prouve qu’on réalise quelque chose de spécial, et qu’il ne faut pas prendre ça pour acquis. »

Et que retient-il de cette expérience ? « La principale chose, c’est qu’il s’agit de l’intensité la plus élevée sur le plan basket. Ça reste du basket, mais c’est beaucoup plus intense. Il faut valoriser chaque possession. Il y a moins de place à l’erreur. Tout ça, je le savais déjà. »

Il constate aussi qu’il faut être capable d’effectuer des ajustement rapidement. « Il s’agit de connaître son adversaire, et ça varie d’un match à l’autre. On joue la même équipe plusieurs fois, mais à chaque match, il faut faire des ajustements. Les schémas sont très différents d’une série à une autre, et il faut donc être concentrés à l’entraînement quand on explique comment il va falloir défendre. Et la manière de défendre sur le Jazz était bien différente de celle contre les Clippers. Il faut rester dans le plan de jeu. Les coaches regardent des heures et des heures de vidéo. Il faut les écouter et essayer d’appliquer ça en match. »

Michael Porter, Jr. Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 DEN 55 16 50.9 42.2 83.3 1.2 3.5 4.7 0.8 1.8 0.5 0.9 0.5 9.3
Total   55 16 50.9 42.2 83.3 1.2 3.5 4.7 0.8 1.8 0.5 0.9 0.5 9.3

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés