Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Marcus Smart raconte son contre décisif sur Norman Powell

Dans le « money time » du Game 7 et face au remplaçant des Raptors, l’arrière des Celtics s’est retrouvé dans les mêmes conditions que dans le Game 6. Fautif dans la sixième manche, il a cette fois gagné son duel avec un superbe contre.

Héros du Game 6 en sauvant la saison des Raptors, Norman Powell s’était notamment illustré avec un panier plus la faute en fin de seconde prolongation. Lancé en contre-attaque face à Marcus Smart, le remplaçant de Toronto avait bien joué le coup.

Les deux joueurs ont vécu la même scène en fin de Game 7. Il reste 58 secondes à jouer et les Celtics mènent 89-87 quand Powell monte au cercle avec sa main gauche.

« C’est marrant parce que dès que j’ai vu Norman attraper la balle, je me suis souvenu du dernier match. Il avait pris le centre du terrain et il était allé chercher le and-1 pour leur donner quelque chose comme trois points d’avance, et c’était déjà serré », a commenté Smart pour ESPN. « Cette fois, je me suis dit qu’il allait devoir dunker pour marquer. Je n’allais pas lui donner une faute. On allait se rencontrer en haute altitude et on verrait bien qui remporte cette bataille. Je parie sur moi 110 % du temps. Je ne suis pas élu dans la première équipe défensive par hasard. »

C’est en effet l’arrière de Boston qui a gagné cet affrontement, avec un superbe contre main gauche. Une action remarquable et décisive puisque les Raptors sont privés d’un panier précieux, qui aurait permis d’égaliser.

« Ce contre était tellement unique », explique Kemba Walker. « C’était incroyable. Voilà pourquoi il est dans la First-Team All-Defense. Il le montre soir après soir. Il a réalisé tant de grandes actions dans ce Game 7. »

C’est le seul contre de Smart dans ce match, lui qui a compilé 16 points, 6 passes et 3 interceptions. Mais cela va rester comme une des images de la saison de Boston.

« Ses efforts, ce contre, sa dureté : il est un membre fondamental de notre équipe, un joueur capital de notre franchise », souligne Brad Stevens, qui considère que c’est l’action du match. « Je l’ai dit avant ces playoffs : on a la chance de jouer les playoffs chaque saison depuis qu’il est là, et ce n’est pas une coïncidence. »

Marcus Smart Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2014-15 BOS 67 27 36.7 33.5 64.6 0.9 2.4 3.3 3.1 2.6 1.5 1.3 0.3 7.8
2015-16 BOS 61 27 34.8 25.3 77.7 1.3 2.9 4.2 3.0 3.0 1.5 1.3 0.3 9.2
2016-17 BOS 79 30 35.9 28.3 81.2 1.0 2.9 3.9 4.6 2.4 1.6 2.0 0.4 10.6
2017-18 BOS 54 30 36.7 30.1 72.9 0.8 2.7 3.5 4.8 2.5 1.3 2.4 0.4 10.2
2018-19 BOS 80 28 42.2 36.4 80.6 0.7 2.2 2.9 4.0 2.5 1.8 1.5 0.4 8.9
2019-20 BOS 60 32 37.5 34.7 83.6 0.7 3.1 3.8 4.9 2.7 1.7 1.7 0.5 12.9
Total   401 29 37.3 31.8 77.5 0.9 2.7 3.6 4.1 2.6 1.6 1.7 0.4 9.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés