Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

NBA 2K21 : gros plan sur les nouveautés du mode « MyCareer »

Apprêtez-vous à faire connaissance avec « Junior », fils d’une ancienne gloire dont vous contrôlerez la destinée dès le lycée jusqu’en NBA.

2K Sports continue de faire monter la sauce en attendant le 4 septembre prochain, date de sortie de NBA 2K21 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC. Après les dernières annonces sur le gameplay ou encore le mode MyTeam, on en sait désormais plus sur le mode MyCareer, toujours attendu des amateurs de la série NBA 2K.

Chaque année, les développeurs essaient de se creuser la tête pour proposer une histoire différente et réaliste, sous forme de prélude à l’entrée en NBA de votre joueur. Spike Lee s’était même prêté à l’exercice périlleux d’écrire un scénario pour l’édition 2K16. Sur NBA 2K19, il fallait passer par la Chine avant d’avoir une chance de briller en NBA. Quant à l’édition 2020, vous incarniez le « Ché », un joueur au tempérament de leader reconnu à la fac qui devait se faire son trou dans la plus grande ligue du monde.

« Junior » en mission pour se faire un nom

Cette année, le prélude intitulé « The Long Shadow » retrace depuis la fin du lycée l’histoire de « Junior », fils d’une ancienne gloire de la ligue qui doit à son tour relever le défi d’intégrer la NBA.

Après quelques matchs au lycée, principalement pour se faire la main, avec notamment les changements du mode « Pro Stick » à apprivoiser, vous aurez à faire votre choix parmi les programmes universitaires les plus prestigieux.

« L’une de nos plus grosses décisions a été de ramener l’expérience de l’université, » a déclaré Ben Bishop, « Senior Producer » du jeu, au cours d’une visioconférence à laquelle Basket USA a participé. « Nous avons 10 licences de fac’ parmi lesquelles le joueur pourra faire son choix ».

Au menu : Michigan State, UConn, Florida, Gonzaga, Syracuse, Texas Tech, Oklahoma, UCLA, Villanova et West Virginia. Le début de votre aventure à la fac marquera aussi le commencement du processus qui mènera votre joueur jusqu’à la participation au Draft Combine et donc à la Draft.

Comme l’an dernier, vos performances influeront sur le nombres d’équipes qui s’intéresseront à vous et à votre place dans la Draft. Mais le système a été perfectionné cette année, selon Ben Bishop.

« C’est un peu différent de l’an dernier où on ne pouvait pas vraiment aller au-delà de la première moitié du premier tour », a-t-il ajouté. « Le prélude est un peu plus orienté sur le gameplay pour permettre aux joueurs de prendre ses marques. Il y a le passage à l’université durant lequel vous bossez pour améliorer votre cote, et selon la façon dont vous jouez, le champ est plus élargi quant à la position à laquelle vous pourriez être drafté. Que ce soit vraiment tout en haut ou en fin de deuxième tour ».

Choisir le bon agent… et la bonne équipe

L’accent a également été mis sur une interaction toujours plus forte, à travers de nombreux choix à effectuer afin de pousser à la personnalisation et donc l’attachement de votre joueur destiné à briller au sommet de la NBA.

« C’est un défi plutôt fun pour nous d’essayer d’innover chaque année », a souligné Ben Bishop. « Il y a bien sûr le scénario et l’aspect narratif qui représentent une grosse partie. On essaie toujours aussi de faire en sorte que le joueur puisse s’attacher à son personnage. Et pour ça, on appuie aussi beaucoup sur les décisions que le joueur doit prendre, que ce soit sur le choix des accessoires à celui du bon agent, ce qu’on n’avait pas encore vraiment exploré jusque-là, et qui impactera clairement la suite de votre carrière en NBA. Quel chemin veux-tu emprunter pour aller en NBA ? Avec quel équipementier veux-tu signer ton premier contrat ? … Cette année, il y aura plus d’options là dessus et ça fait beaucoup pour le joueur qui se sent investi et s’attache à son joueur ».

Dans la dernière édition, 2K Sports avait placé le curseur assez bas quant à la facilité à rejoindre l’équipe de son choix tant toutes les équipes se montraient intéressées malgré de piètres performances. Cette année, les développeurs ont corrigé le tir en actionnant deux leviers, les performances et les besoins de chaque équipe.

« C’est aussi un challenge intéressant pour nous chaque année », a poursuivi Ben Bishop. « Parce qu’on sait que chaque joueur a une équipe préférée dans laquelle il veut évoluer, mais on ne veut pas non plus que ce soit trop facile pour y parvenir, sans défis ou obstacles en travers de son chemin. Globalement, on a procédé de la façon suivante : mieux tu joues, plus il y aura d’équipes qui s’intéresseront à toi et se montreront disponibles. La Draft se déroulera aussi en fonction des besoins de chaque équipe. Donc, le joueur peut influencer l’étendue de son choix, mais celui-ci sera aussi mis à l’épreuve des besoins de chaque équipe en fonction des postes de jeu ».

Pour la partie narrative, NBA 2K21 sera doté de « guests » et personnages de choix pour accompagner « Junior », entre Jesse Williams (Grey’s Anatomy), Michael K. Williams (The Wire), Djimon Hounsou (Blood Diamond), Mireille Enos (The Killing, World War Z) ainsi que des apparitions de Damian Lillard et Zion Williamson.

MyPark prend ses quartiers au bord de la plage

Le mode « MyCareer » permet aussi d’explorer un univers en ligne qui prend de plus en plus d’ampleur : MyPark.

Pour NBA 2K21, on quitte le quartier. À la place, ce sont plages, cocotiers et palmiers qui feront office de décor au nouveau playground à l’inspiration californienne concocté par 2K Sports, surnommé « 2K Beach », là où « la culture du basket prend vie à chaque coin de rue ».

Il faut dire que les activités ne manquent pas, entre les événements ponctuels en ligne et donc les oppositions de streetball, en deux-contre-deux, trois-contre-trois ou en cinq-contre-cinq en ProAM qui vous permettent aussi d’améliorer votre joueur.

Et comme d’habitude, il y aura plein de choses à faire sous le soleil de « 2KBeach », du Swag au Rec en passant par le NBA Store, le centre d’entraînement « Gatorade », des petits jeux divertissants et d’autres interactions.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires