Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.71UTA2.15Pariez
  • LOS1.87LA 1.94Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2020 : Yves Pons prend P.J. Tucker comme modèle

Le Français, toujours candidat à la prochaine Draft, met en avant son profil de joueur défensif, capable de switcher sur plusieurs postes mais qui sait aussi se montrer précieux en attaque.

Élu meilleur défenseur de la SouthEastern Conference (SEC) à l’issue de son année junior, Yves Pons a un peu surpris en s’inscrivant à la Draft 2020. L’objectif n’est pas de rallier la NBA dès la saison prochaine (sauf grosse surprise), mais plutôt de tester sa cote, se familiariser avec le processus, écouter ce que les scouts NBA lui diront à propos de son jeu afin de se tenir prêt et surtout de continuer à progresser.

Un profil de « 3&D » ?

Les premiers retours penchent pour l’instant, au mieux, sur une fin de deuxième tour. « Je pense qu’il devrait rester à Tennessee (la saison prochaine), » a déclaré Fran Fraschilla, d’ESPN. « Je n’entends pas de buzz sur ses possibilités en NBA. Si j’étais à sa place, je resterais et j’aiderais Rick Barnes à avoir une très, très bonne équipe l’année prochaine, même si elle sera jeune ».

Interrogé par « Pro Basketball Combine », Yves Pons a toutefois été invité à se prononcer sur le type de joueur qu’il aimerait être à l’avenir.

« Je vois mon rôle comme un créateur de défense. Quelqu’un qui peut vraiment performer contre n’importe qui, qui peut switcher sur tous les postes, défendre sur le meilleur joueur de l’autre équipe, quelqu’un qui va aller chercher des rebonds, qui va courir, donner beaucoup d’énergie, » a-t-il déclaré. « Faire toutes les petites choses que les stars ne veulent pas faire, ou qu’elles n’aiment pas parce qu’elles doivent se reposer, notamment en défense, des choses comme ça. Pour moi, la plus grande partie de mon jeu sera dans le secteur défensif. »

Rick Barnes, coach de P.J. Tucker à l’université

Toujours est-il que pour évoluer en NBA, Yves Pons devra aussi bosser sur son tir extérieur, ce qu’il a plutôt bien fait cette saison, tournant à 35% de réussite derrière l’arc sur 80 tentatives.

« Quelqu’un qui, en attaque, va être capable de mettre dedans de loin, » a-t-il poursuivi, « qui va être agressif, espacer le jeu, créer des angles, bouger sans ballon, couper, des trucs comme ça. »

Pour la partie défense, a-t-il un modèle ? « Je dirais quelqu’un qui se donne à fond, qui est vraiment agressif. Je dirais P.J. Tucker, Patrick Beverley, des joueurs comme ça. »

Pour la petite histoire, P.J. Tucker a été formé à Texas de 2003 à 2006 sous les ordres de… Rick Barnes, l’actuel coach des Vols de Tennessee.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Houston Rockets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés