NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.24MIA4.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Mort de George Floyd : Gregg Popovich charge violemment Donald Trump, un « idiot détraqué »

Déjà souvent critique de l’actuel président des États-Unis, Gregg Popovich exprime sa profonde colère face à la gestion sociale de la mort de George Floyd par Donald Trump.

Après les joueurs, c’est au tour des entraîneurs NBA de se joindre au mouvement suite à la mort de George Floyd.

Le syndicat des coachs veut ainsi s’investir dans des actions, lors des prochains jours, et Gregg Popovich a décroché son téléphone pour expliquer son point de vue sur la question, s’en prenant très violemment à Donald Trump.

« Ce qui me frappe, c’est que nous voyons tous cette violence policière et ce racisme mais que nous avons déjà vu tout ça auparavant et que rien ne change. C’est pourquoi ces manifestations ont été si explosives. Mais sans leadership et sans une compréhension du problème, il n’y aura jamais de changement. Et les Américains blancs ont évité depuis toujours de prendre en compte ce problème parce que cela a été notre privilège de pouvoir l’éviter. Cela aussi doit changer » explique-t-il ainsi à The Nation.

Pour le coach des Spurs, le président des États-Unis ne fait en tout cas rien pour aider la situation.

« C’est incroyable. Si Trump avait un cerveau, même s’il était cynique à 99 %, il sortirait et dirait quelque chose pour unifier les gens. Mais il ne se soucie pas de rassembler les gens. Même maintenant. C’est dire à quel point il est dérangé. Tout tourne autour de lui. Il ne s’agit que de ce qui lui profite personnellement. Il ne s’agit jamais du bien commun. Et c’est tout ce qu’il a toujours été. Ce qui doit être fait est pourtant tellement clair. Nous avons besoin d’un président qui dise simplement que « les vies noires comptent » (Black Lives Matter). Il suffit de dire ces trois mots. Mais il ne le fera pas et il ne peut pas le faire. Il ne peut pas parce qu’il est plus important pour lui d’apaiser le petit groupe de partisans qui valident sa folie. Mais il ne s’agit pas seulement de Trump. Le système doit changer. Je ferai tout ce que je peux pour aider parce que c’est ce que font les leaders. Mais il ne peut rien faire pour nous mettre sur une voie positive parce qu’il n’est pas un leader. »

« C’est un lâche. Il crée une situation et s’enfuit comme un enfant de l’école primaire. En fait, je pense qu’il est préférable de l’ignorer. Il ne peut rien faire pour améliorer la situation à cause de ce qu’il est : un idiot détraqué »

Gregg Popovich s’en prend également aux hommes politiques, notamment républicains, qui n’ont pas le courage de se lever face à Donald Trump, expliquant que c’est en fait le sénateur Mitch McConnell qui dirige le pays.

« Il détruit les États-Unis pour les générations à venir. McConnell a détruit et dégradé notre système judiciaire. Il a essayé de détruire le système de santé. Il a détruit l’environnement. Il est le maître et Trump le larbin, et ce qui est drôle, c’est que Trump ne le sait même pas. Trump a toujours voulu faire partie du groupe, mais McConnell est un groupe d’un seul et Trump son bouffon. »

Pour le technicien texan, Donald Trump n’est « pas seulement un facteur de division » mais surtout « un destructeur » qui se « cache dans le sous-sol de la Maison Blanche. C’est un lâche. Il crée une situation et s’enfuit comme un enfant de l’école primaire. En fait, je pense qu’il est préférable de l’ignorer. Il ne peut rien faire pour améliorer la situation à cause de ce qu’il est : un idiot détraqué. »

Quant aux violences des manifestations, Gregg Popovich estime que ça résulte d’un manque d’organisation.

« Elles sont nécessaires, mais elles doivent être mieux organisées. C’est frustrant. Quand Martin Luther King organisait une manifestation, vous saviez quand venir, et quand revenir le lendemain. Mais si vous vous contentez d’organiser des manifestations et que tout le monde va et vient dans toutes les directions, cela ne fonctionne pas. Si c’était non-violent, ils savaient que c’était non-violent, mais c’est confus. Plus de leadership serait le bienvenu pour que ces incroyables manifestations de masse ne puissent pas être utilisées par les gens pour d’autres moyens. Nous pouvons limiter le mal, mais seulement si les choses sont mieux organisées. »

Peut-être justement que l’initiative du syndicat des entraîneurs, qui doit se réunir à nouveau demain, aura pour but d’aider à mieux organiser les manifestations dans les grandes villes qui ont des franchises NBA.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés