Matchs
hier
Matchs
hier
BOS121
MIA108
Pariez en ligne avec Unibet
  • LOS1.5DEN2.68Pariez
  • MIA2.3BOS1.63Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Quand le retraité Michael Jordan s’était incrusté à un entraînement des Warriors

Sortie renforcée du documentaire événement, « The Last Dance », la légende de Michael Jordan recèle de moments suspendus et de situations ubuesques. L’une d’elles est cet entraînement des Warriors dans lequel il s’incruste en 1994. Pour botter les fesses de Latrell Sprewell notamment…

Plus souvent qu’à son tour sur la Côte Ouest, notamment pour ses activités avec Nike en Oregon, mais aussi en Californie pour faire du golf et pendre du bon temps tout simplement, Michael Jordan se trouvait justement à San Francisco durant l’été 1994.

Ami proche de « His Airness », Richard Dent jouait alors pour les 49ers et la saison de football battait son plein.

Alors assistant de Don Nelson chez les Warriors, Rod Higgins se prépare pour l’entraînement du jour quand il reçoit un coup de fil de Michael Jordan. « Ça vous dérangerait que je vienne m’entraîner avec vous ? ». Rod Higgins hésite et laisse la décision au head coach. La réponse de Nellie ? « Hell yeah ! » (« Oh que oui ! »).

Ainsi habillé en Warriors de la tête aux pieds, avec le n°23 et le wristband au coude, Michael Jordan s’est mesuré à la troupe californienne alors composée de Tim Hardaway, Chris Mullin ou Latrell Sprewell. À vrai dire, alors que Chris Mullin était encore blessé, Michael Jordan voulait s’étalonner face à Tim Hardaway et Latrell Sprewell.

« Il a fait monter l’intensité de l’entraînement direct », se souvient le meneur. « On a su à ce moment-là qu’il allait revenir [en NBA]. Il a pris le contrôle de ‘notre’ entraînement ! De notre entraînement… On lui a donné les joueurs de bout de banc en plus. C’était comme s’il n’avait jamais arrêté. »

« Il ne se testait pas tant face à Latrell Sprewell, il se testait face à lui-même »

À vrai dire, Rod Higgins rectifie le tir. Il précise que Jordan a joué avec Rony Seikaly (le futur DJ) et voulait absolument son ancien camarade de « Dream Team ». Mais un Mullin encore en récupération, donc amoindri.

« Il jouait au golf dans la Napa et il est arrivé dans nos vestiaires. Comme on fait la même taille, il est venu me voir et il m’a dit : « Allez, Mully, habille-toi et donne moi des affaires ! », sourit Chris Mullin. « Ce dont je me souviens, c’est qu’il est arrivé sans avoir joué depuis un bail, après avoir probablement joué 36 trous de golf dans la journée, et il a été dominateur ! Il voulait se frotter aux jeunes joueurs qui se croient meilleurs que lui. Mais il a réglé ça une fois pour toute ce jour-là. »

Dans l’équipe adverse, le duo Hardaway – Sprewell a effectivement senti l’orgueil de Sa Majesté : « Une fois que Michael s’est échauffé, on pouvait voir que son objectif était de botter les fesses de Spree et Tim et de les incendier au passage », ajoute Rod Higgins. « Ça a montré à Latrell ce qu’était un grand joueur. »

Nommé All-Star pour sa deuxième saison et carrément dans le meilleur cinq de l’année, Latrell Sprewell était alors projeté comme un des possibles héritiers de Michael Jordan. En tout cas, il incarnait l’avenir sur le poste d’arrière. Mais ces projections n’ont pas résisté à la logique implacable et au talent d’un Jordan retraité.

« Latrell était un des joueurs les plus explosifs et athlétiques de la Ligue. C’était probablement un des meilleurs joueurs à cette période », conclut Tim Grover. « Ce que Michael voulait savoir : même si j’ai pris ma retraite, est-ce que je peux revenir et dominer. Dans sa tête, il s’est dit : ‘Je suis parti il y a quoi ? Et il est censé être le meilleur joueur ? OK’. Il ne se testait pas tant face à Sprewell, il se testait face à lui-même. »

Le duel entre les deux hommes, lors de la première saison de retour de MJ, en 1995-96

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés