Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA et le syndicat des joueurs négocient pour éviter la « clause de force majeure »

Retenir 25 % du salaire annuel des joueurs pour anticiper les pertes engendrées par l’épidémie du Covid-19 et l’arrêt de la saison ? C’est l’option négociée par la NBA et le syndicat des joueurs.

Si les salaires des joueurs seront encore versés en intégralité ce 1er avril, des questions se posent pour le prochain versement, dans 15 jours. Les propriétaires vont-ils utiliser la « clause de force majeure » pour suspendre les salaires pendant l’arrêt de la NBA ? Selon ESPN, ça négocie entre la ligue et le syndicat des joueurs…

L’idée, c’est d’éviter cette « clause de force majeure », qui obligerait à une renégociation de l’accord collectif.

Pour la NBA et les joueurs, il faut donc trouver un équilibre avec des pertes financières qui s’annoncent considérables. Comme l’explique ESPN, 10 % du salaire des joueurs est déjà bloqué sur un fonds spécial, et ces 380 millions de dollars reviennent à la fin de la saison entièrement aux basketteurs si la NBA a fait de très bons résultats financiers, ou sont partagés entre les joueurs et les franchises, si les résultats sont moins bons.

Le problème, c’est que les pertes à prévoir sont tellement énormes que l’intégralité de cette cagnotte ne suffira sans doute même pas pour maintenir l’équilibre 51/49 entre les joueurs et les franchises dans cette campagne.

Si les salaires continuent d’être versés normalement, les joueurs devront donc sans doute en rembourser une partie pour conserver l’équilibre défini par l’accord collectif, et c’est pour éviter cette situation que la NBA espère négocier que 25 % du salaire des joueurs soient bloqués, soit 950 millions de dollars au total.

Une option qui soulève encore pas mal de questions, notamment car les joueurs ayant déjà reçu la majorité de leurs salaires (comme LeBron James…) pourraient être ponctionnés sur leur salaire de l’an prochain. Mais c’est peut-être la « moins pire » des solutions afin d’éviter la « clause de force majeure », d’autant qu’Adam Silver et les autres dirigeants de NBA ont de leur côté montré l’exemple en faisant une croix sur 20 % de leurs revenus.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés