Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Jayson Tatum et Jaylen Brown, deux talents inséparables

Dans sa troisième année en NBA, Jayson Tatum est actuellement en train de produire le meilleur basket de sa jeune carrière, symbolisé par sa première cape All-Star. Mais à ses côtés, Jaylen Brown semble capable d’être le lieutenant idéal pour ramener les Celtics au sommet.

Face à Portland toujours privé de Damian Lillard, les Celtics sans Kemba Walker n’ont pas eu à forcer leur talent pour s’imposer mardi soir. En l’occurrence, Jayson Tatum (36 points, 5 rebonds) et Jaylen Brown (24 points, 7 rebonds) ont parfaitement su se partager la gonfle pour une victoire cavalier seul.

En première mi-temps en l’occurrence, Jayson Tatum a donné le ton en inscrivant 8 points en premier quart alors que Jaylen Brown a pris le relais en deuxième avec 12 points.

« Tu dois vouloir pour ton frère ce que tu veux pour toi-même »

Au retour des vestiaires, c’est à nouveau Tatum qui a pris les commandes avec 12 points en 3e quart, avant le coup de grâce en dernier, avec 11 points en moins de 4 minutes en début de période, et un ultime tir à 3-points – soit son 8e de la soirée pour un record perso – face à Whiteside pour couler définitivement les Blazers.

« Tu dois vouloir pour ton frère ce que tu veux pour toi-même », expliquait Jaylen Brown après le match. « Quand il trouve son rythme, on doit lui donner le ballon, c’est comme ça que je vois les choses. Quand il rate ses tirs ou que le ballon arrête de bouger, alors on est là pour lui en soutien. En ce moment, il joue le meilleur basket de sa carrière donc on veut qu’il continue comme ça le plus longtemps possible. On va continuer à l’alimenter et voir s’il continue à rentrer ses tirs. On doit continuer à jouer au basket, tout simplement. »

Parfois comparé et même mis en concurrence par les médias, Jaylen Brown (23 ans) et Jayson Tatum (21 ans) ont pour le coup vu leur nom balancer plus d’une fois dans le moulin des rumeurs de transfert. Mais ni l’un ni l’autre n’a quitté Boston et le directoire de la franchise historique du Massachusetts ne risque pas de les séparer alors qu’ils réussissent tous deux leur meilleure saison en carrière.

Brad Stevens apprécie leur complémentarité

All-Star pour la première fois dans sa troisième campagne, Jayson Tatum est passé de 16 points, 6 rebonds et 2 passes à 23 points, 7 rebonds et 3 passes, tandis que Jaylen Brown est lui passé de 13 points, 4 rebonds, 1 passe à 20 points, 6 rebonds et 2 passes dans sa quatrième saison.

Pour ce dernier, il n’y a pas de concurrence interne. La réussite de l’un rayonne sur l’autre. Et vice versa… « Je ne regarde pas les choses comme ça. Je me sens soutenu et il me motive car on est dans la même équipe. Donc il n’y a pas de contraste de l’un par rapport à l’autre, même si les gens essaient de créer une dichotomie, Jayson et Jaylen, mais on est dans la même équipe. Quand il réussit, je réussis. Quand je réussis, il réussit. On est dans la même équipe. »

De son côté, Brad Stevens a forcément noté l’alchimie naissante entre ses deux jeunes vedettes. Le technicien des C’s apprécie pour le coup le sérieux dans la progression de l’un et de l’autre, malgré les secousses de l’an passé notamment.

« Ils sont vraiment très complémentaires. Ils jouent très bien l’un avec l’autre. Ils ont connu des périodes où l’un reçoit plus d’attention que l’autre mais ils ont tous les deux continué à travailler et suivre leur programme et ils sont tous les deux en train de réussir de grosses saisons. On a besoin de les avoir à un tel niveau, surtout avec Kemba qui est blessé. »

« On a tous les deux fait de sacrés progrès cette saison »

Impérial en deuxième mi-temps, Jayson Tatum a quant à lui confirmé qu’il n’avait plus peur de prendre le contrôle du match dans les moments décisifs. Avec cette pointe à 36 unités après avoir égalé son record en carrière à 41 face aux Lakers juste avant, il boucle un 5e match sur ses 9 derniers au-dessus du cap symbolique des 30 points.

Depuis sa sélection au All-Star Game, il est sur un nuage à 30 points de moyenne et, avec Brown, il a clairement trouvé un lieutenant idéal pour l’aider à ramener les Celtics vers leur gloire d’antan.

« On est beaucoup cité ensemble et c’est très bien comme ça », commentait Jayson Tatum dans le vestiaire visiteurs des Blazers. « C’est notre troisième année ensemble. On a tous les deux fait de sacrés progrès cette saison donc c’est très positif car il a super bien joué toute la saison. Il est beaucoup plus agressif et je le trouve aussi beaucoup plus à l’aise sur le terrain. L’an passé a été difficile pour tout le monde mais il avait encore cette confiance en lui, et c’est ce dont on a besoin de sa part. »

Un duo d’avenir… mais aussi du présent !

Si l’or n’a pas été au bout, leur été tous ensemble au sein de Team USA a nécessairement accéléré le processus. Outre l’intégration rapide de Kemba Walker au noyau dur, cette expérience sous la bannière étoilée a renforcé les liens des quatre Celtics sur le pont lors de la dernière Coupe du Monde.

« Ça nous a beaucoup aidé, c’est sûr », reprend Tatum. « Kemba est très bon cette saison, comme Marcus et JB. Team USA a été une très bonne expérience pour nous. On apprécie tous de jouer les uns avec les autres et il y a des gars différents qui contribuent chaque soir. C’est facile de jouer avec ces gars et c’est le signe d’une grande équipe. »

Après leur saison chaotique documentée en détails l’an passé, les Celtics retrouvent de la sérénité dans leur vestiaire cette année. Kyrie Irving et Al Horford déboutés, c’est la nouvelle génération qui prend peu à peu le contrôle, sous le regard expérimenté de Kemba Walker, un leader beaucoup plus consensuel.

Propulsé au rang de superstar, voire candidat au titre de MVP par certains commentateurs, dont Kendrick Perkins, Jayson Tatum semble destiné chaque jour un peu plus à devenir le franchise player incontesté à Bean Town. Mais dans son ombre, toujours aussi posé et réfléchi, Jaylen Brown continue aussi son apprentissage comme leader.

« Je progresse chaque jour. Ça commence par se regarder dans le miroir et essayer de se tenir responsable, et essayer de mener ces gars en les motivant et en leur donnant confiance pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes. Il y a beaucoup de joueurs dans cette ligue qui sont très talentueux mais beaucoup d’entre eux ne savent pas gagner ou être un leader. Je continue d’apprendre mais je pense effectivement que c’est une partie importante du jeu que les gens oublient souvent. »

Actuellement 3e à l’Est, les Celtics partent certes avec une longueur de retard par rapport aux Bucks ultra dominateurs. Mais avec son jeune duo qui monte, Boston se présente aussi comme un prétendant légitime au titre dans sa conférence. Et ce, pas seulement pour mai prochain, mais bien plus loin, pour un paquet d’années à venir…

Propos recueillis à Portland

Jayson Tatum Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 BOS 80 31 47.5 43.4 82.6 0.6 4.4 5.0 1.6 2.1 1.0 1.4 0.7 13.9
2018-19 BOS 79 31 45.0 37.3 85.5 0.9 5.2 6.0 2.1 2.1 1.1 1.5 0.7 15.7
2019-20 BOS 59 35 44.8 39.8 80.6 1.0 6.1 7.1 3.0 2.1 1.4 2.2 0.9 23.6
Total   218 32 45.6 39.9 82.7 0.8 5.1 6.0 2.2 2.1 1.2 1.7 0.8 17.2

Jaylen Brown Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 BOS 78 17 45.4 34.1 68.5 0.6 2.2 2.8 0.8 1.8 0.5 0.9 0.2 6.6
2017-18 BOS 70 31 46.5 39.5 64.4 0.9 4.0 4.9 1.6 2.6 1.0 1.8 0.4 14.5
2018-19 BOS 74 26 46.5 34.4 65.8 0.9 3.4 4.2 1.4 2.5 0.9 1.3 0.4 13.0
2019-20 BOS 50 34 49.0 38.1 73.6 1.1 5.3 6.4 2.2 3.0 1.1 2.3 0.3 20.4
Total   272 26 47.0 37.0 68.0 0.9 3.6 4.4 1.4 2.4 0.9 1.5 0.3 12.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés