Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Test de chaussures – Entrée en matière efficace pour Giannis Antetokounmpo avec sa Zoom Freak 1

Le Greek Freak n’a pas pris de risque pour sa première chaussure signature chez Nike, et c’est tant mieux.

Mieux vaut tard que jamais : sortie l’été dernier, la Zoom Freak 1, première chaussure signature de Giannis Antetokounmpo, est passée entre nos mains – et à nos pieds – pour une expérience très attendue et très agréable.

Comme sur le parquet, le Grek Freak a tout bon et sa première chaussure ne freinera pas son irrésistible ascension, qui pourrait le mener vers un nouveau titre de MVP en deuxième partie de saison.

CONFORT GÉNÉRAL

Simple et efficace. La première impression quand on enfile la Zoom Freak 1, c’est d’avoir de bonnes chaussures de basket aux pieds. Le talon se place bien dans cette armature comprenant un petit rembourrage au niveau du tendon d’Achille et qui remonte haut sur les malléoles externes : ça en gênera certains et ça en rassurera d’autres.

L’avant du pied est à l’inverse bien libre tant qu’on ne serre pas la partie basse du laçage. Constituée de deux sangles cachées entre les tissus de l’empeigne – censées représenter le soutien de ses quatre frères – elle maintient très bien le pied, sans problème de frottement, grâce à la mousse rembourré à l’intérieur de la chaussure. Un avantage par rapport la sangle à scratch de la Why Not Zer0.3 dont vous pourrez profiter en misant sur une demi taille supplémentaire par rapport à votre pointure habituelle. 

Note : 9/10

AMORTI

Nike et son MVP ont décidé de miser sur un double Back Zoom à l’arrière – signalé par la mention Zoom² sur la semelle – qui offre un véritable plus au niveau du retour énergie sur les démarrage secs. Et rien à l’avant, contrairement à la gamme Paul George ou Kyrie Irving. Un problème pour les appuis ? Pas du tout, d’autant que la partie en caoutchouc translucide, plus molle, apporte un petit peu d’amorti en plus. Et permet surtout d’augmenter en flèche le « court feel ». Mais pourquoi avoir mis deux poches à l’arrière et aucune à l’avant ?

Note : 8,5/10

TRACTION

La semelle se divise en deux parties : une pleine reprenant les motifs des frises grecques, l’autre transparente, en forme de rose, un hommage à son papa décédé. Les deux matières sont solides, se complètent bien pour assurer les appuis dans toutes les directions, et s’adaptent à plusieurs types de revêtements… sauf un : la poussière, que la partie translucide a malheureusement trop tendance à accrocher. 

Note : 8/10

MAINTIEN ET STABILITÉ

L’impression d’avoir son talon bien ancré dans l’armature résulte de la présence de ce Swoosh imposant sur l’extérieur de la chaussure, qui vient englober l’arrière du pied, et qui est complété par une autre partie plus discrète sur l’intérieur et le coussin juste au-dessus. L’avant du modèle possède un petit renfort sur l’extérieur qui est maigre en comparaison, mais c’est le prix à payer pour avoir une basket légère et une certaine liberté de mouvement.

Note : 8,5/10

FINITION ET DURÉE DE VIE

L’univers du Greek Freak est à la fois discret et bien présent sur la chaussure : l’inscription « 34 » sur le coussin arrière, « Freak 1 » à l’avant, « I am my father’s legacy (je suis l’héritage de mon père) » ainsi que les noms de ses parents et de ses frères sur la semelle.

Le modèle que nous avons essayé, « Coming To America » – inspiré par un de ses films préférés, « Un Prince à New York » – propose en bonus un imprimé animal en transparence, un effet doré satiné sur la virgule, des paillettes dans les parties translucides et des empiècement en moumoute à l’arrière ainsi que sur la languette. Un résultat efficace, auquel on apportera juste un petit doute sur la durabilité des parties fixées à la colle.

Note : 8/10

VERDICT

En économisant sur des éléments de maintien ou d’amorti, la Zoom Freak 1 se mettra à dos les intérieurs lourds. À l’inverse, elle fera le bonheur des joueurs plus vifs avec un poids léger grâce à ces économies justement, offrant une superbe liberté de mouvements qu’on apprécie d’autant plus en enfilant avant et après d’autres modèles. Cette première chaussure signature est une réussite de plus pour le Grec.

Note : 16,8/20

Poids de la chaussure (pointure 43) : 356 grammes environ

Prix : 120 euros sur le Nike Store

Barème de notation :

– moins de 10/20 : déconseillée
– entre 10 et 15 : des défauts qui pourront en stopper certains mais des qualités qui en charmeront d’autres
– au-dessus de 15 : paire approuvée et recommandée !

Le classement (provisoire) 2019-20 des tests Basket USA :

Air Jordan XXXIV – 17,2/20
– Nike Zoom Freak 1 – 16,8/20
Jordan Why Not? Zer0.3 – 16,4/20

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milwaukee Bucks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés