NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET
MIL1:00
ATL
MIA1:30
CHI
CHA2:00
PHI
BRO2:00
SAC
MEM4:00
GSW
HOU4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET8.3MIL1.08Pariez
  • ATL3MIA1.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Chris Paul, leader idéal pour le Thunder

Six mois après son trade d’une équipe prétendante au titre à une formation de milieu de tableau, CP3 a tourné la page et n’envisage pas de tout chambouler dans la quête ultime d’une bague.

Chris Paul a la tête et les jambes au Thunder, et ce presque depuis le début. Même si on l’a un temps cru sur le départ après son trade surprise de Houston pour Oklahoma City cet été et que lui-même état en état de choc alors que Darryl Morey lui avait promis qu’il resterait aux Rockets, le meneur est très vite passé à autre chose.

Il a rapidement mis un terme aux rumeurs et s’est attelé à tout donner pour œuvrer à la réussite de sa nouvelle franchise, qui réalise pour l’instant un parcours inattendu (7e de la conférence Ouest).

« Quand nous avons parlé pour la première fois après son trade, je lui ai dit : Je ne suis pas au courant de toutes les rumeurs », a ainsi rappelé son coach Billy Donovan, à Sports Illustrated. « Et il a répondu : « Je ne sais faire les choses que d’une seule façon, j’ai les deux pieds ici, et vous allez obtenir tout ce que je peux donner à cette organisation ». Et il s’en est totalement tenu à ça. »

Professionnalisme, vision et maturité : le parfait leader

Depuis le premier jour, Chris Paul s’est donc comporté en leader, sur et en dehors du parquet, à aider ses coéquipiers comme il le fait pour les jeunes qu’il prend sous son aile au sein de son équipe AAU, à endosser le rôle de parfait mentor pour la nouvelle pépite de l’équipe, Shai Gilgeous-Alexander.

« Son professionnalisme, sa vision et sa maturité sont d’un autre niveau, » a pour sa part souligné Sam Presti, le GM d’Oklahoma City. « Nous traversons nous-mêmes une phase de transition, c’est donc quelque peu poétique parfois. Et de voir comment il est arrivé, à ce stade de la chronologie, à élever notre équipe… Tout ce que je peux dire, c’est que Chris a été tout ce que nous pouvions espérer et même plus. »

Au sein d’une équipe fortement remodelée et perturbée par de potentielles rumeurs de trades en début de saison, le groupe aurait pu imploser. Mais la bonne ambiance qui règne dans le vestiaire est également un élément majeur de la bonne première partie de saison du Thunder. Et en plus d’être performant et clutch sur le parquet, CP3 prend plaisir à guider les plus jeunes et à aider l’équipe à progresser pour gagner.

« Je suis également reconnaissant vis-à-vis d’eux, » glisse le meneur d’OKC sur sa relation avec les plus jeunes. « Je suis sans femme ni enfants ici, et quand j’arrive à l’entraînement, je suis heureux d’être là. Je sais qu’on va bien s’entraîner. On a une équipe fun, c’est ce qu’il y a de mieux, avec l’opportunité d’être compétitifs. J’imagine que je suis différent. Les stats ou les pronostics peuvent dire ceci et cela, mais quand on lance le ballon en l’air chaque soir, je pense qu’on a une chance de gagner. »

Plus d’obsession pour le titre

À 34 ans, Chris Paul est désormais en paix avec la quête d’une bague et ne chamboulera pas tout pour l’obtenir. Tous les éléments sont réunis au Thunder pour être performant et vivre de bons moments dans le costume de poil à gratter de l’Ouest, comme ça a été le cas cette nuit sur le parquet des Rockets.

Et lorsqu’on lui demande s’il pourrait faire une croix sur sa dernière année de contrat à 44.2 millions de dollars pour rejoindre un prétendant au titre, la réponse fuse : « Aucune chance, non, ça n’arrivera pas ». CP3 précise également qu’il ne devrait pas s’éterniser en NBA avec le titre pour ultime objectif.

« Bien sûr, on parle de sport, mais si on regarde un peu plus loin, par rapport à la vie, est ce que je préférerais jouer 24 ou 25 ans en NBA et finalement gagner le titre la dernière année comme un vieil homme au bout du banc plutôt que de passer du temps précieux avec mes enfants ? Non. Est ce que je vais faire le maximum jour et nuit pour me mettre en position de gagner un titre ? Absolument. Si ça n’arrive pas, ça n’arrive pas. Si un jour, je peux dire que j’ai eu un titre mais que j’ai été le pire des parents, je me serais trompé dans mes priorités. »

Chris Paul Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2005-06 NOP 78 36 43.0 28.2 84.7 0.8 4.4 5.1 7.8 2.8 2.2 2.4 0.1 16.1
2006-07 NOP 64 37 43.7 35.0 81.8 0.8 3.5 4.4 8.9 2.4 1.8 2.5 0.1 17.3
2007-08 NOP 80 38 48.8 36.9 85.1 0.8 3.2 4.0 11.6 2.3 2.7 2.5 0.1 21.1
2008-09 NOP 78 39 50.3 36.4 86.8 0.9 4.7 5.5 11.0 2.7 2.8 3.0 0.1 22.8
2009-10 NOP 45 38 49.3 40.9 84.7 0.4 3.8 4.2 10.7 2.6 2.1 2.5 0.2 18.7
2010-11 NOP 80 36 46.3 38.8 87.8 0.5 3.6 4.1 9.8 2.5 2.4 2.2 0.1 15.9
2011-12 LAC 60 36 47.8 37.1 86.1 0.7 2.9 3.6 9.1 2.3 2.5 2.1 0.1 19.8
2012-13 LAC 70 33 48.1 32.8 88.5 0.8 3.0 3.7 9.7 2.0 2.4 2.3 0.1 16.9
2013-14 LAC 62 35 46.7 36.8 85.5 0.6 3.7 4.3 10.7 2.5 2.5 2.3 0.1 19.1
2014-15 LAC 82 35 48.5 39.8 90.0 0.6 4.0 4.6 10.2 2.5 1.9 2.3 0.2 19.1
2015-16 LAC 74 33 46.2 37.1 89.6 0.5 3.7 4.2 10.0 2.5 2.1 2.6 0.2 19.5
2016-17 LAC 61 32 47.6 41.1 89.2 0.7 4.3 5.0 9.2 2.4 2.0 2.4 0.1 18.1
2017-18 HOU 58 32 46.0 38.0 91.9 0.6 4.8 5.4 7.9 2.4 1.7 2.2 0.2 18.6
2018-19 HOU 58 32 41.9 35.8 86.2 0.6 4.0 4.6 8.2 2.5 2.0 2.6 0.3 15.6
2019-20 OKC 54 32 48.5 36.2 89.8 0.4 4.7 5.0 6.7 2.3 1.6 2.1 0.2 17.4
Total   1004 35 47.0 37.0 87.0 0.7 3.9 4.5 9.5 2.5 2.2 2.4 0.1 18.5

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés