Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.73UTA2.12Pariez
  • LOS1.78LA 2.05Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Erik Spoelstra se souvient que le Heat aurait pu récupérer Jimmy Butler dès 2011

Le All-Star semble avoir trouvé un le bon foyer à Miami, dans une franchise où la culture est forte. Une réunion parfaite qui aurait pu arriver bien plus tôt.

Depuis l’été 2014, mois après mois, le Heat a perdu petit à petit ses stars. D’abord LeBron James, rentré à Cleveland, puis Chris Bosh, touché par un problème de santé qui a précipité sa fin de carrière, et enfin Dwyane Wade, parti puis revenu mais dont le déclin a été progressif.

Miami se cherchait un leader, un franchise player et le club a trouvé son bonheur cet été avec l’arrivée de Jimmy Butler. « Il y a une raison qui fait qu’on l’a autant courtisé, et qu’on a fait sauter la banque pour avoir un joueur au contrat maximum », déclare Erik Spoelstra. « L’idée derrière tout ça, c’était d’avoir un joueur qui pouvait nous amener au niveau supérieur. C’est le cas en ce moment. »

Parfaitement compatible avec la « Heat Culture », Jimmy Butler aurait pu l’intégrer bien avant l’été 2019.

En effet, en 2011, au moment de la Draft, Miami a la possibilité de choisir en 28e position et à cet instant de la soirée, Jimmy Butler n’a pas encore été appelé sur scène par David Stern. Les dirigeants du Heat ont finalement choisi Norris Cole, laissant donc les Bulls le prendre en 30e position.

« On a la sensation qu’il aurait dû être avec nous depuis le début », s’amuse, sourire aux lèvres, le coach du Heat. « J’en parle et on en rigole avec Chet Kammerer (un des dirigeants de la franchise). Je lui dis qu’en prenant du recul, ça aurait été génial d’avoir drafté Butler après la première saison du « Big Three », non ? On aurait pu l’aligner avec LeBron James, Dwyane Wade, Chris Bosh et Shane Battier. Ça aurait pu fonctionner. » 

On ne peut pas réécrire l’histoire et avec deux titres en 2012 et 2013, le Heat a de toute façon bien vécu ses années « Big Three ». Surtout qu’en prolongeant la fiction, on peut noter que les Floridiens ont également « manqué » Bojan Bogdanovic, 31e de cette Draft 2011 mais aussi Isaiah Thomas, bon dernier, en 60e position.

Jimmy Butler Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 CHI 42 9 40.5 18.2 76.8 0.6 0.8 1.3 0.3 0.5 0.3 0.3 0.1 2.6
2012-13 CHI 82 26 46.7 38.1 80.3 1.7 2.3 4.0 1.4 1.2 1.0 0.8 0.4 8.6
2013-14 CHI 67 39 39.7 28.3 76.9 1.3 3.6 4.9 2.6 1.6 1.9 1.5 0.5 13.1
2014-15 CHI 65 39 46.2 37.8 83.4 1.8 4.1 5.8 3.3 1.7 1.8 1.4 0.6 20.0
2015-16 CHI 67 37 45.5 31.1 83.2 1.2 4.2 5.3 4.8 1.9 1.6 2.0 0.6 20.9
2016-17 CHI 76 37 45.5 36.7 86.5 1.7 4.5 6.2 5.5 1.5 1.9 2.1 0.4 23.9
2017-18 MIN 59 37 47.4 35.0 85.4 1.3 4.0 5.3 4.9 1.3 2.0 1.8 0.4 22.2
2018-19 * All Teams 65 34 46.2 34.7 85.5 1.9 3.4 5.3 4.1 1.7 1.9 1.5 0.6 18.7
2018-19 * PHL 55 33 46.1 33.8 86.8 1.9 3.4 5.3 4.0 1.7 1.8 1.5 0.5 18.2
2018-19 * MIN 10 36 47.1 37.8 78.7 1.6 3.6 5.2 4.3 1.8 2.4 1.4 1.0 21.3
2019-20 MIA 54 34 45.4 24.8 83.3 1.8 4.8 6.7 6.1 1.4 1.7 2.2 0.5 20.2
Total   577 33 45.4 33.3 83.5 1.5 3.6 5.1 3.7 1.4 1.6 1.5 0.5 17.0
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Miami Heat en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés