Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Mort de David Stern (1942-2020)

Victime d’une hémorragie cérébrale il y a trois semaines, David Stern est décédé ce mercredi dans un hôpital new-yorkais. L’ancien patron de la NBA avait 77 ans.

Patron de la NBA de 1984 à 2014, David Stern n’aura pas survécu à l’hémorragie cérébrale dont il avait été victime dans un restaurant new-yorkais il y a trois semaines. Hospitalisé, il n’a finalement pas repris connaissance, et son épouse et ses enfants ont annoncé son décès, survenu mercredi après-midi.

Né le 22 septembre 1942 à New York, David Stern aura été le commissionner de la NBA pendant 30 ans, l’ouvrant au monde avec l’arrivée des joueurs étrangers mais aussi la présence des stars NBA aux Jeux olympiques. C’était en 1992 avec la « Dream Team ». On retiendra aussi que c’est sous sa coupe que la NBA a accueilli sept franchises de plus, dont deux canadiennes, ou encore les créations de la WNBA, la G-League et la mise en place de la « lottery » pour la Draft.

C’est aussi lui qui a négocié les droits TV que ce soit aux Etats-Unis ou à l’étranger, et depuis qu’il avait pris la suite de Larry O’Brien en 1984, il a complètement changé le visage de la NBA, au point d’en faire l’un des championnats les plus suivis et les plus attractifs au monde, mais aussi l’un des plus florissants avec des franchises qui valent aujourd’hui plusieurs milliards de dollars pour les meilleures d’entre elles.

David Stern restera aussi l’homme des conflits avec l’union des joueurs avec plusieurs grèves, dont la dernière l’avait particulièrement éprouvé en 2011. En 2014, à 72 ans, il décide de passer le flambeau à son bras droit, le progressiste Adam Silver, qui poursuivra ses projets avec l’arrivée de la publicité sur les maillots, la création d’un Africa Game et toujours plus d’ouverture au monde.

« L’un des plus grands dirigeants sportifs de tous les temps »

Il y a deux ans, Sports Illustrated lui avait demandé quels étaient les moments les plus marquants de sa vie de patron de la NBA. Il n’avait pas cité des avancées ou des exploits de joueurs, mais des faits divers avec l’annonce de la séropositivité de Magic Johnson, l’agression de Latrell Sprewell sur son coach, la bagarre entre les Pistons et les Pacers et l’affaire Tim Donaghy, cet arbitre qui pariait sur des rencontres. En revanche, il se disait fier d’avoir su protéger le championnat et son équité, et de l’avoir quitté au moment où le business avait repris de plus belle.

Ce 1er janvier 2020, ce n’est pas que la NBA qui perd une figure marquante de son histoire car David Stern restera aussi comme l’un des principaux dirigeants du sport contemporain. « Grâce à David, la NBA est une marque vraiment mondiale – ce qui fait de lui non seulement l’un des plus grands dirigeants sportifs de tous les temps, mais aussi l’un des chefs d’entreprise les plus influents de sa génération » écrit ainsi Adam Silver dans son hommage à son prédécesseur.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés