Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.74UTA2.11Pariez
  • LOS1.86LA 1.95Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Bucks – Magic : Evan Fournier n’a pas suffi

Malgré un beau baroud d’honneur du Magic, Milwaukee enregistre un 15e succès de rang, en s’imposant 110-101 à domicile. Face à un bon Evan Fournier (26 points), Giannis Antetokounmpo fait encore très mal avec 32 points, 15 rebonds et 8 passes.

Les premières minutes de cette rencontre sont équilibrées. Outsider, le Magic tente de mettre son jeu en place en attaque autour de son duo Fournier/Fultz. Les Floridiens jouent plutôt dans le bon tempo mais ils manquent de réussite à la finition, et c’est dommage car ils pourraient faire la course en tête dans ce premier acte. En face, la meilleure équipe de l’Est semble endormie. La circulation du ballon est lente et les coéquipiers de Giannis Antetokounmpo butent sur la bonne défense d’Orlando (18-18).

Mike Budenholzer décide de faire rentrer Ersan Ilyasova. Un choix qui va changer la physionomie de ce premier quart temps. Le Turc va permettre à son équipe d’avoir une vraie menace à 3-points sur le poste 4. Ses deux tirs à longue distance combinés avec sa présence au rebond offensif vont faire très mal à Orlando. En moins de trois minutes, le Magic encaisse un 13-2. Ilyasova et DiVincenzo sont les hommes forts des Bucks dans cette fin de quart temps (31-20).

Giannis Antetokounmpo au-dessus du lot

Orlando tente de relever la tête et Aaron Gordon écrase un superbe dunk sur Brook Lopez. Mais il y a quand même un monde d’écart entre les deux équipes. Sans forcer, les Bucks continuent leur marche en avant. Timide jusqu’à présent, Giannis Antetokounmpo monte en température et commence à faire ce qu’il veut. Coast-to-coast, paniers sur des rebonds offensifs, le Grec a mis le turbo et on a l’impression qu’il joue parfois avec des enfants tellement tout est simple pour lui (38-26).

C’est dur pour Orlando qui doit s’employer pour scorer le moindre panier. À l’inverse, dès qu’ils récupèrent un ballon, les Bucks tentent de remonter le terrain le plus vite possible pour ne pas laisser la défense adverse s’installer.

Leur jeu de transition est juste parfait et l’écart ne cesse de grimper à l’approche de la pause (49-31). Deux tirs à 3-points d’Evan Fournier dont un avec la faute en fin de quart-temps permettent à Orlando de stopper l’hémorragie et de retrouver un peu le sourire, mais que c’est compliqué pour les coéquipiers du Français (52-40).

Orlando montre de la résistance

Dans ce genre de rencontre, l’absence de Nikola Vucevic se fait encore plus ressentir. Les joueurs du Magic n’ont pas de point d’ancrage à l’intérieur. Du coup, les Bucks défendent très fort sur les lignes de passes en essayant de couper au maximum Evan Fournier du ballon. C’est un vrai casse-tête pour le Français. Son adresse à 3-points, quand il arrive à passer outre la grosse défense d’Eric Bledsoe, lui permet de maintenir son équipe à flot. Problème : le MVP en titre se met à trouver lui aussi des spots longue distance. Par deux fois, il ne s’ouvre pas après l’écran et il score à 3-points. Le numéro 34 des Bucks est tout simplement trop fort et son équipe aussi (73-57).

Mais dans le basket, tout peut aller très vite, surtout que le Magic n’est pas connu pour être une équipe qui baisse les bras, bien au contraire. Plus agressifs défensivement, les hommes de Steve Clifford poussent les Bucks à la faute. Markelle Fultz puis DJ Augustin montent la balle plus rapidement et c’est maintenant Orlando qui score sur transition. En sortie de Banc, Terrence Ross montre enfin la qualité de son poignet et Orlando revient sous la barre des 10 points à 12 minutes du terme (80-73).

Khris Middleton en facteur X

Les Bucks tentent de reprendre le contrôle de ce match, mais le Magic est clairement relancé. DJ Augustin répond à Robin Lopez mais par deux fois, à la suite d’une superbe circulation du ballon, Kris Middleton trouve la mire à 3-points (94-84). De retour au affaire pour la fin de match, Giannis Antetokounmpo impose sa puissance face à Jonathan Isaac avec notamment un superbe dunk puis un contre magistral sur Terrence Ross qui va enflammer toute la salle. Le meilleur joueur de la saison passée a parlé.

Le nouveau 3-points d’Evan Fournier puis celui de Ross vont permettre à Orlando d’effectuer un dernier rapproché à 30 secondes du terme (106-100) mais Krhis Middleton à 3-points tue tout suspense pour un 15e succès consécutif.

Bucks / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
G. Antetokounmpo 35 12/22 2/5 6/12 4 11 15 8 3 1 2 1 32 39
K. Middleton 29 8/18 4/10 0/0 0 9 9 4 4 1 3 0 20 21
B. Lopez 24 3/7 3/5 0/0 1 2 3 0 0 1 0 0 9 9
E. Bledsoe 32 3/9 0/2 0/0 1 7 8 8 1 0 4 2 6 14
W. Matthews 25 2/6 2/4 0/0 0 1 1 3 2 1 0 0 6 7
E. Ilyasova 16 4/5 2/2 1/2 2 4 6 0 0 0 0 1 11 16
R. Lopez 14 2/8 0/4 0/0 0 1 1 2 2 0 0 0 4 1
G. Hill 21 4/5 1/2 1/1 1 2 3 1 4 0 3 0 10 10
D. DiVincenzo 20 5/8 2/3 0/0 0 2 2 1 1 1 1 0 12 12
P. Connaughton 13 0/2 0/2 0/0 1 3 4 3 1 2 0 0 0 7
K. Korver 11 0/2 0/2 0/0 0 2 2 0 1 0 1 0 0 -1
Total 43/92 16/41 8/15 10 44 54 30 19 7 14 4 110
Magic / 101 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Gordon 38 3/12 1/6 3/4 4 9 13 2 2 1 3 1 10 14
J. Isaac 28 5/13 0/2 0/0 3 6 9 2 4 0 2 5 10 16
K. Birch 28 1/3 0/0 0/0 2 4 6 2 2 1 2 2 2 9
M. Fultz 30 4/14 0/1 5/6 0 5 5 9 3 1 2 0 13 15
E. Fournier 32 7/17 4/8 8/9 0 4 4 2 3 1 0 0 26 22
A. Jefferson 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
M. Bamba 12 1/4 0/2 0/0 0 1 1 0 2 0 0 2 2 2
M. Carter-Williams 16 1/3 0/0 0/0 0 2 2 1 0 2 1 0 2 4
D.J. Augustin 23 5/12 1/6 2/2 0 0 0 5 1 2 1 0 13 12
T. Ross 31 8/14 4/6 3/5 0 4 4 1 1 0 1 0 23 19
Total 35/92 10/31 21/26 9 35 44 24 18 8 12 10 101

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milwaukee Bucks en 1 clic

Orlando Magic en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés