Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA2.5LOS1.45Pariez
  • ORL3HOU1.32Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

L’amer Poole

Si les Warriors ont enfin trouvé quelques raisons de sourire la nuit dernière avec leur troisième victoire de la saison face à Memphis, leur rookie Jordan Poole est quant à lui toujours dans le dur.

28e choix de la dernière Draft, Jordan Poole connaît un début de carrière professionnelle galère : vu relativement à son avantage lors de la Summer League de Las Vegas (près de 18 points et 3 rebonds par match), il peine cependant à trouver la mire depuis cet été.

Responsabilisé par Steve Kerr, en raison d’une profondeur d’effectif inexistante suite aux blessures qui déciment son équipe, l’arrière issu de Michigan rate régulièrement sa cible avec seulement 26% aux tirs, dont 25% à 3-pts mais, pour l’heure, le coach californien n’a d’autre choix que de lui maintenir sa confiance.

« Il n’y a personne d’autre pour le moment. C’est le problème. Nous envoyons les gars au feu », a concédé Steve Kerr à NBC Sports. « Il va rentrer ses tirs. C’est un excellent shooteur. Il doit juste trouver sa zone de confort dans la ligue. Il progresse. Jordan progresse, travaille des deux côtés du terrain et s’investit à fond dans le travail. C’est un super gosse et nous sommes chanceux de l’avoir. »

La crise est réelle, comme l’atteste son 7/37 cumulé aux tirs au cours des quatre derniers matchs, dont un 1/8 contre les Celtics et un 0/7 à la Nouvelle-Orléans. Cette nuit, il a à peine fait mieux avec 2/8 aux tirs à Memphis.

« La pire chose à faire est d’y penser »

« La ligue est impardonnable avec un jeune joueur. Il va aller mieux, nous le croyons vraiment en raison de son talent et son état d’esprit. Il va y arriver mais c’est une période difficile pour lui », insiste son entraîneur, lequel se rappelle ses propres difficultés au cours de sa carrière de joueur. « Je sais exactement comment il se sent. J’étais dans des circonstances similaires plus jeune, sans un temps de jeu aussi important, mais lors de ma première année dans la ligue, j’ai pu avoir ce sentiment que c’était totalement différent de l’université. »

Soutenu par les Warriors, comme l’a illustré cette intense explication suivie d’encouragements de Draymond Green au cours de la rencontre avec les Pelicans, Jordan Poole a plusieurs raisons d’espérer des jours meilleurs : d’une part, son bilan à Michigan (52% dans le périmètre, 37% de loin) et son actuelle réussite aux lancers-francs qui laisse penser que sa mécanique n’est pas en cause (25/27, soit près de 93%).

Avec davantage d’expérience et sans doute une meilleure sélection (plus de 54% de ses shoots sont pris à 3-points), cette traversée du désert devrait s’estomper. Pour l’heure, il n’a de toute façon pas d’autre choix que d’insister. « La pire chose à faire est d’y penser et de commencer à compter vos échecs », a rappelé Steve Kerr.

Jordan Poole Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 GOS 24 24 25.8 24.6 85.7 0.2 2.1 2.3 2.0 1.8 0.6 1.2 0.3 7.9
Total   24 24 25.8 24.6 85.7 0.2 2.1 2.3 2.0 1.8 0.6 1.2 0.3 7.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés