NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
IND
LAC1:00
BOS
CLE1:30
HOU
SAC2:00
MIL
ORL2:00
NOR
DET2:00
CHI
TOR2:00
PHO
MIN3:00
UTH
OKC3:00
GSW
MEM4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND1.92LA 1.82Pariez
  • BOS1.04CLE9.5Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Luke Kennard, le gaucher pas contrarié

L’arrière shooteur des Pistons est naturellement droitier, mais il tire de la main gauche. Une originalité qu’il doit à l’acharnement de son père, Mark, et dont il a su faire une force.

Luke Kennard possède un secret (presque) bien gardé. Alors qu’il shoote uniquement de la main gauche, il se trouve que c’est à la base un droitier de naissance. C’est exactement l’inverse de LeBron James et de Russell Westbrook, qui sont gauchers au quotidien, mais droitiers sur un terrain. Ainsi, l’arrière de Detroit mange avec la main droite, il utilise son téléphone de la main droite, il a été un quarterback droitier au lycée. La seule chose qu’il fait principalement avec la main gauche, c’est jouer au basket !

« Je ne sais pas… C’est aussi plus facile, lorsque je dois faire une passe à une main, de l’envoyer main droite » souligne l’intéressé à The Athletic. « Si je dois faire une passe à deux mains en revanche, j’ai plutôt tendance à l’envoyer de la gauche. C’est bizarre. J’ai déjà pensé à ça, je ne sais pas d’où ça vient ».

Une arme redoutable sur pick-and-roll

Luke Kennard a su tirer cette particularité à son avantage puisqu’il tourne à 18.9 points en moyenne sur ses douze premiers matchs de saison régulière, ayant ainsi doublé sa production par rapport à la saison dernière ! Dwane Casey se sert de ce côté imprévisible pour en faire un créateur hors pair, particulièrement sur « pick-and-roll », très utilisé par les Pistons. Pratiquement deux fois sur trois, il sort du côté droit (108 fois contre 65 fois côté gauche) alors qu’un gaucher aurait davantage tendance à partir sur sa gauche.

« Au niveau du maniement du ballon, je me sens à l’aise avec les deux mains » note-t-il. « Sur la plupart de mes « pick-and-roll », je sors principalement du côté droit, parce qu’avec les floaters ou pour finir près du cercle, pour moi c’est plus facile de faire tourner le ballon avec ma main droite ».

L’autre raison pour laquelle Luke Kennard a développé l’usage de ses deux mains remonte à son enfance et vient de la détermination de son père, Mark, également ancien basketteur. Alors que son fiston a grandi avec le ballon en main, Mark a remarqué que son fiston avait tendance à placer sa main gauche sous le ballon au moment de tirer. « Ça a toujours été comme ça, c’est un peu bizarre », ajoute Mark Kennard.

La rigueur quasi-militaire du paternel

Son père se rappelle également que lorsque son fils jouait au basket, il ne faisait rien avec sa main droite. Il ne dribblait même pas du côté droit du terrain. Mark, qui voyait déjà des prédispositions chez son rejeton, a donc voulu faire évoluer son fils en l’incitant à développer sa main droite. Avec un côté très militaire puisqu’au cours d’un été, les deux se retrouvaient sur un terrain en extérieur pour bosser son tir de la main droite. Trois jours par semaine, le petit Luke devait aussi faire l’aller-retour de la maison à son école en dribblant de la main droite.

« Ma femme appelait ça de la maltraitance sur enfant, mais ça ne l’était pas » assure le père. « Un été, je lui ai dit qu’on allait casser cette habitude. Tout ce qu’on faisait, c’est travailler sa main droite pendant 45 minutes trois jours par semaine. J’avais limité à 45 minutes parce qu’il était si jeune. Lorsqu’on rentrait à la maison, je disais « tu vas dribbler uniquement avec ta main droite, et si je te vois utiliser ta main gauche, on recommence depuis le début ». Il y avait des jours où il pleurait. Il disait « Papa, je ne veux plus refaire ça ». Je lui disais : « fais-le », et il l’a toujours fait ». « Je détestais », confirme l’intéressé. « Parfois je m’en fichais ».

Aujourd’hui, Luke Kennard ne peut qu’être reconnaissant de pouvoir exploiter cette originalité au plus haut niveau. C’est même devenu l’une des raisons pour lesquelles il est devenu un joueur NBA référencé. Faire croire à son adversaire direct qu’il est gaucher alors que c’est un droitier naturel en a fait vriller plus d’un. Un avantage qu’il exploite pleinement cette saison et qu’il pourrait encore développer à l’avenir alors qu’il n’a que 23 ans.

Luke Kennard Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 DET 73 20 44.3 41.5 85.5 0.3 2.1 2.4 1.7 1.2 0.6 1.0 0.2 7.6
2018-19 DET 63 23 43.8 39.4 83.6 0.2 2.7 2.9 1.8 1.5 0.4 0.9 0.2 9.7
2019-20 DET 22 33 44.9 40.8 89.1 0.3 3.2 3.5 4.3 2.3 0.5 1.5 0.2 16.4
Total   158 23 44.2 40.4 86.1 0.3 2.5 2.8 2.1 1.5 0.5 1.0 0.2 9.7

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Detroit Pistons en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés