Matchs
hier
Matchs
hier
ORL112
PHI97
CHA117
MEM119
BOS140
WAS133
HOU102
LAC93
MIN129
SAS114
LAL87
GSW71
POR77
TOR82
Pariez en ligne avec Unibet
  • CLE2.14MIA1.71Pariez
  • MIL1.1CHI7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Josh Richardson : « Je suis encore en train de chercher un juste milieu »

Après quatre saisons à Miami, Josh Richardson a dû faire ses valises pour la ville de l’amour fraternel. À Philly, J-Rich fait partie d’un effectif ambitieux à l’Est. En visite à Portland, Basket USA est allé lui poser quelques questions.

Auteur de 17 points, 6 passes et 4 rebonds, Josh Richardson a réussi son meilleur match avec sa nouvelle équipe des Sixers. L’arrière transfuge du Heat n’est pas encore à la carburation idéale, avec un 1/6 à 3-points ou encore cinq balles perdues, mais J-Rich se sent de mieux en mieux sous ses nouvelles couleurs.

Basket USA est allé prendre des nouvelles de l’ancien de South Beach, sur son déménagement et son intégration chez un des candidats au titre, dernière équipe invaincue avec cinq victoires et aucune défaite !

Josh, vous avez compté jusqu’à 21 points de retard contre Portland mais vous finissez pas remporter une 5e victoire en autant de matches, qu’est-ce qui a changé pour votre équipe ?

La première chose a été de remettre de l’intensité dans notre jeu. En première mi-temps, il y avait un peu trop de flottement en défense et ils en ont profité. En deuxième mi-temps, on a voulu les bousculer davantage et être plus présent sur les contacts. Il fallait leur rendre la tâche plus difficile, surtout pour Dame et CJ qui font partie des deux meilleurs scoreurs de la Ligue. On ne peut pas les laisser faire ce qu’ils veulent sur le parquet.

La seconde unité a été un facteur majeur, dont Raul Neto…

Neto était prêt. C’est un vrai pro. Il est dans la Ligue depuis plusieurs années. À Utah, il apportait déjà et on a fait appel à lui et il a répondu présent. C’était son moment et il nous a apporté une étincelle.

« Al Horford ? On ne peut pas demander meilleur leader »

Si c’était le jour de quelqu’un, c’était bel et bien celui de Furkan Korkmaz, auteur du tir décisif à 3-points. Comment avez-vous vécu cette ultime action ?

Oui, j’étais un peu loin de l’action. Je revenais de la ligne de fond vers la tête de raquette et j’ai vu Al qui a posé un énorme écran sur son joueur [Damian Lillard] qui a été bien écarté de l’action. Furk était prêt à recevoir la balle, il a reçu le ballon et il a rentré son tir. C’était fou car il y a eu une confirmation vidéo mais il a bien géré pour se mettre derrière la ligne à 3-points. Ça semblait plutôt net qu’il était bien à 3-points, c’était un gros tir de sa part.

Vous évoquez Al Horford, qu’avez-vous appris de lui (ou sur lui) depuis que vous jouez ensemble ?

Il est intelligent, c’est un vétéran chevronné. On ne peut pas demander meilleur leader pour cette équipe. Il garde toujours son sang-froid mais il peut aussi être motivé quand il faut l’être. Il garde tout le monde impliqué, il fait les petites choses qui aident à gagner, il parle. Il est super pour nous.

On vous sent de plus en plus à l’aise offensivement avec vos nouveaux coéquipiers, pouvez-vous confirmer cette impression ?

Je pense oui. Face à Portland, j’ai commencé à trouver des trous dans la défense adverse après les sorties d’écran. En 1ère mi-temps, j’étais trop passif et j’ai changé mon approche en 2e mi-temps. J’ai essayé de les faire défendre davantage. Les gars ont posé de bons écrans pour libérer de l’espace, ce qui m’a permis d’être plus efficace.

« Je suis encore en train de trouver ma place dans l’équipe »

Comment décidez-vous de changer de mentalité en cours de partie ? Est-ce toujours faisable ?

Ici, c’est encore un peu ça. A Miami, c’était un peu différent car j’ai dû apprendre à être agressif sur chacune de mes actions car c’est ce qui était le mieux pour l’équipe. Chaque équipe est différente, selon le personnel à sa disposition. Dans cette équipe, je suis encore en train de chercher un juste milieu. Sur ce match, j’ai bien vu qu’en 2e mi-temps, il fallait que je m’impose un peu plus. Je le ferai peut-être plus rapidement dans les matchs à venir. Mais c’est comme ça, il faut simplement lire le match.

De manière plus globale, comment vous sentez-vous au sein de votre nouvelle équipe ?

Honnêtement, je pense que je suis encore en train de trouver ma place dans l’équipe. Défensivement, je sais que je suis probablement le meilleur défenseur sur le porteur de balle dans l’équipe et en attaque, je veux simplement être agressif, c’est le plus important à ce stade.

C’est le premier échange dans votre carrière, comment avez-vous réagi ? On imagine que ça doit tout de même être compliqué de tout changer dans sa vie du jour au lendemain ?

Ça s’est passé davantage en douceur que je ne me l’imaginais. Je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre quand la nouvelle est tombée mais ça se passe bien. Les gars de l’équipe rendent ma transition plus facile et la ville de Philadelphie est magnifique, donc je ne me plains pas.

Connaissiez-vous des joueurs de l’équipe par ailleurs ? Comment s’est passée votre intégration dans ce groupe ?

Je connaissais James Ennis car j’ai joué avec lui à Miami pendant un petit moment. Mais à part lui, pas grand-monde. Il y a Al [Horford] que je connaissais pour avoir joué de nombreuses fois face à lui. Je connaissais aussi Tobias, depuis la fac’. Quand je suis arrivé à Tennessee, il était déjà en place. Ces gars-là ont facilité mon intégration.

Vous allez jouer Phoenix lundi prochain pour continuer votre road trip, comment s’y préparer au mieux ?

Dans le match à venir, il y a Devin Booker, qui est un des meilleurs scoreurs de la Ligue donc il faudra qu’on essaie de le couper du ballon, de l’isoler au maximum. Ils sont dans un bon rythme en ce moment donc on ne peut pas se permettre d’arriver trop mollement, sinon on le paiera cher. Je pense qu’il faudra absolument imposer notre rythme dès la 1ère mi-temps.

Propos recueillis à Portland

Josh Richardson Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 MIA 52 21 45.2 46.1 66.7 0.4 1.7 2.1 1.4 2.1 0.7 0.7 0.5 6.6
2016-17 MIA 53 31 39.4 33.0 77.9 0.7 2.5 3.2 2.6 2.5 1.1 1.2 0.7 10.2
2017-18 MIA 81 33 45.1 37.8 84.5 0.9 2.7 3.5 2.9 2.5 1.5 1.7 0.9 12.9
2018-19 MIA 73 35 41.2 35.7 86.1 0.7 2.9 3.6 4.1 2.7 1.1 1.6 0.5 16.6
2019-20 PHL 10 34 40.7 26.5 88.9 0.7 2.8 3.5 4.3 2.9 1.5 2.9 0.7 13.7
Total   269 31 42.5 36.4 82.4 0.7 2.5 3.2 2.9 2.5 1.2 1.4 0.7 12.2

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés