NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BRO
DEN21:00
CHA
ATL23:00
MIA
CHI0:00
PHI
TOR0:00
WAS
LAC0:00
DAL
SAC1:00
POR
OKC3:00
LAL
MIN3:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • BRO2.52DEN1.49Pariez
  • CHA1.65ATL2.15Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Avec Giannis Antetokounmpo, les Celtics retrouvent leur bourreau

L’affrontement avec le MVP 2019 et les Bucks est un excellent test pour Boston et son nouveau groupe.

Au printemps dernier, en playoffs et après une première partie convaincante, les Celtics avaient été impuissants pour contenir Giannis Antetokounmpo dans les quatre matches suivants. Le MVP 2019 avait alors compilé 30 points à 58% au shoot, 11.8 rebonds et 6 passes de moyenne pour éliminer Boston.

Quelques mois après, le visage de la troupe de Brad Stevens a bien changé mais le défi reste le même : arrêter, autant que faire se peut, le « Greek Freak », lors de la réception des Bucks ce mercredi soir.

« Il est le joueur le plus unique de la ligue d’un panier à l’autre », assure le coach des Celtics. « Il y a peu de joueurs comme lui dans l’histoire de la NBA, qui inspirent autant la peur, quand ils accélèrent sur tout-terrain. »

L’objectif sera donc de forcer le monstre de Milwaukee à lâcher la balle ou à la perdre. Cela tombe bien, la défense des Celtes est désormais concentrée sur le dribble et sur une pression redoublée sur les extérieurs.

« On ne sera pas une bonne défense si on ne met pas un peu la pression sur la balle », continue Brad Stevens. « On n’est pas assez grand à l’intérieur pour défendre sur des postes 4 et 5. Si on laisse les équipes dérouler leur jeu et agir dans leur zone de confort, on ne gagnera pas beaucoup ainsi, à moins d’avoir une grosse adresse. Notre force, c’est la capacité de nos joueurs dans le périmètre à bouger, à être polyvalent. « 

L’agressivité entraîne souvent des fautes mais l’entraîneur pense que ça pourrait être pire.

« On a plus de chances d’en prendre si on ne met aucune pression. Car si la balle arrive dans la raquette, on est trop petit. La preuve : contre Philadelphie, une majorité des fautes concédées l’était près du cercle. On ne va pas aller chercher Giannis dès la remise en jeu, on n’est pas fou. Mais on doit être encore plus fort sur la pression que d’habitude. »

Parmi les joueurs chargés de cette périlleuse mission, on retrouve Jaylen Brown, qui apprécie beaucoup le Grec.

« Sa mentalité et son état d’esprit », liste-t-il. « Il est féroce, agressif, il joue avec du cœur. Il est né avec tout ça. Voilà pourquoi je l’aime et qu’il est parmi mes joueurs préférés. Il faudra utiliser notre vitesse car on est une équipe rapide. C’est un excellent test pour nous. Le Garden sera en feu. Ce serait pas mal de gagner, car c’est une formation qu’on pourrait retrouver en playoffs. La partie d’échecs commence là. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés