Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72CLE2.13Pariez
  • BRO1.52IND2.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Andre Roberson pourrait manquer le début de saison

Alors qu’il s’approche des deux ans sans jouer, l’extérieur du Thunder n’a pas encore retrouvé les parquets en présaison. Son début de saison régulière semble compromis.

Presque 21 mois après sa rupture du tendon rotulien en janvier 2018, Andre Roberson est logiquement plus proche que jamais d’un retour mais il se fait tout de même attendre.

L’arrière/ailier du Thunder n’a pas disputé une seule minute de la présaison et son coach, Billy Donovan, a déjà annoncé qu’il ne savait pas s’il serait en tenue pour l’ouverture de la saison régulière.

« Je me sens bien », assure de son côté Andre Roberson. « Je continue de travailler sur ma forme physique, pour qu’elle soit au point pour jouer. Pas à pas, jour après jour. Je me sens bien mieux qu’en novembre dernier. Mentalement et physiquement. J’ai pris du poids, je suis plus puissant. »

Ne manque plus qu’une date donc, avec un retour qui se fera en douceur. Car après presque deux ans sans jouer, son corps doit à nouveau « s’acclimater à la vie de la NBA » et cela « va prendre du temps pour le réapprendre » rappelle Billy Donovan.

Un retour d’abord en G-League ?

De plus, le défenseur d’Oklahoma City va revenir dans une équipe bien différente de celle qu’il a quittée en janvier 2018. Il évoluait alors avec Russell Westbrook, Paul George et Carmelo Anthony…

« Je pense que ça va être positif pour nous », explique-t-il en parlant du nouveau collectif. « On a beaucoup de joueurs qui peuvent marquer, on doit les utiliser. Chaque soir, un joueur différent peut être bouillant. On ne se repose plus sur un joueur ou deux. J’utilise aussi les moments passés loin du parquet pour savoir où je dois me trouver. C’est un excellent apprentissage. Je suis impatient de revenir. »

Un passage par la G-League est-il envisageable pour lui éviter un retour trop ardu en NBA ? « Si on estime qu’il a besoin de plus de compétition, c’est une option », déclarait Billy Donovan récemment. « Mais avec le training camp et les situations de cinq-contre-cinq, il a ce qu’il faut. On est concentré sur ses entraînements, sur sa charge de travail au quotidien. La seule chose qu’on ne veut surtout pas faire, c’est l’envoyer à l’entraînement tous les jours sans lui laisser la possibilité de récupérer. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés