Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.69PHI1.99Pariez
  • SAN1.09CLE5.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La défense des Warriors en chantier

Avec 119 points encaissés par match durant la présaison, les finalistes 2019 affichent de grosses limites en défense. Et Draymond Green ne pourra pas sauver les meubles à lui seul.

Un Draymond Green qui montre des signes d’agacement, 126 points encaissés, des Lakers qui shootent presque à 60% de réussite… La défense des Warriors a une nouvelle fois explosé dans cette présaison.

C’est la troisième fois en quatre rencontres que les finalistes 2019 prennent plus de 123 points et avec 119 points encaissés de moyenne, il est déjà temps de s’inquiéter.

Avec les départs de Kevin Durant, Andre Iguodala et Shaun Livingston plus la blessure pour de longs mois de Klay Thompson, les Warriors ont perdu énormément sur le plan défensif. Sans les remplacer. La mission de Draymond Green de stabiliser cette défense s’annonce donc énorme.

« Il est toujours le capitaine de la défense, mais peut-être d’un autre point de vue », analyse Steve Kerr. « Il faudra être un peu plus patient avec les jeunes joueurs. »

Sauf que les espaces ont été énormes face au duo James – Davis. Draymond Green a ainsi souvent baissé la tête après un panier encaissé. La défense n’est clairement pas en place, avec des boulevards sur pick-and-roll et des aides trop lentes. Et les absences de Kevon Looney et Willie Cauley-Stein pour protéger le cercle n’aident pas.

Draymond Green utilisé sur les meilleurs extérieurs adverses ?

La première conséquence de la faiblesse des défenseurs extérieurs de la bande à Steve Kerr, c’est le comportement de Draymond Green. Les Warriors ne pourront pas se permettre de changer constamment sur les écrans. L’ancien défenseur de l’année va donc davantage rester sur l’homme.

« Cela dépendra des matchups », annonce le coach des Warriors. « On va avoir besoin qu’il défende sur plusieurs joueurs mais si on le met sur le meilleur attaquant extérieur adverse, alors il est écarté du cercle. On aura donc du mal pour la protection du cercle et ce sera contre-productif. Donc, il faudra s’adapter match après match. »

Anthony Davis s’est régalé dans ces conditions, en écartant Draymond Green de la raquette. Les Lakers ont pu pénétrer à volonté et avec un joueur comme LeBron James, si fort dans la lecture du jeu, et des aides manquées, les dégâts ont été considérables. Pour Steve Kerr, c’est sans doute le chantier principal pour le début de saison.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés