Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Des Cavaliers au petit trot

Après deux lourdes défaites en présaison, qui s’ajoutent aux pépins physiques de ses troupes, John Beilein affiche déjà un début de frustration.

Une double confrontation face aux Celtics a suffi à faire basculer la présaison des Cavs dans le négatif. Évidemment, une défaite de… 46 points, puis une seconde, cette nuit, de 23 points, ça marque les esprits. Même s’il ne s’agit pas encore de la saison régulière. D’autant que Cleveland avait aligné la plupart de ses cadres la nuit dernière, contrairement aux Celtics, menés par un étonnant homme en feu, Carsen Edwards.

Lorsqu’il est interrogé sur les axes prioritaires de travail de son équipe, à une semaine à la reprise de la saison, John Beilein ne tergiverse pas : « À peu près tous les secteurs, je pense. On développe beaucoup de réflexes mais on doit encore en développer, il y a tellement de facteurs en NBA. Tenir défensivement par exemple. Nos timings ».

Et trouver les meilleures combinaisons avec l’un des effectifs les plus jeunes et inexpérimentés de la ligue. L’ancien coach NCAA, salué par son ancien homologue Brad Stevens, avoue justement qu’il ne lui est pas encore évident d’associer les bonnes pièces : « C’est comme terminer un puzzle à l’entraînement, aller au match, puis remettre les pièces dans la boîte et réessayer encore ».

À la mi-temps du match face à Boston, l’assistant coach Lindsay Gottlieb assurait à Cleveland.com que ses joueurs réfléchissaient trop. Cleveland souhaite instaurer une attaque faite de mouvement constant, de beaucoup de spacing et de prises de décision rapides. Les Cavs doivent encore s’y faire.

Se faire à une nouvelle attaque

« Ouais, on essaie de s’adapter à cette nouvelle attaque », confirme Collin Sexton. « Nous ne sommes pas habitués à ce genre de choses. C’est une nouvelle attaque, ça va prendre du temps de l’intégrer et on va discuter de certains points avec le coach. »

Ce dernier, dans cette optique de mettre en œuvre ses principes, se dit pressé de voir à l’œuvre son rookie, Dylan Windler. Le 26e choix de la dernière Draft est sur le flan et n’a pu prendre part au « training camp » et à cette présaison. « On veut vraiment l’avoir », dit John Beilein de son favori. « La balle circule vraiment avec lui. On a besoin d’un autre shooteur. Il jouait vraiment bien jusqu’ici ».»

Son absence s’ajoute à celles de John Henson (aine) et d’Ante Zizic (pied) à l’infirmerie pour encore au moins une semaine. Matthew Dellavedova s’est lui blessé au pouce cette nuit en tentant de shooter devant Tacko Fall. Blessure a priori sans trop de gravité. « C’est la loi des séries avec les blessures mais on doit trouver un moyen d’avancer malgré cela et de nous améliorer en même temps », note John Beilein. « Nous faisons face à de nombreux obstacles en ce moment, on doit trouver le moyen de nous en servir comme tremplins ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés