Présaison
NBA
Présaison
NBA
ORL98
MIA107
CHI111
ATL93
MIL118
MIN96
DEN110
POR104
LAC35
DAL55
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Zach LaVine n’en peut plus de rater les playoffs…

Lui qui n’a jamais joué le moindre match de playoffs après cinq années en NBA se montre optimiste après le recrutement estival des Bulls.

Sur ces trois dernières saisons, les blessures ont empêché Zach LaVine de boucler une saison complète. Ne serait-ce que finir une année avec 65 matches au compteur. Pour la saison qui s’annonce, l’arrière des Bulls entend se rapprocher des 82 matches et surtout aller au-delà. Comprenez : aller en playoffs.

« Je ne veux pas rentrer chez moi en avril », livre l’ancien des Wolves à Fansided qui n’a jamais connu de « post-saison », ni à Minnesota, ni à Chicago. « Je suis dans la ligue depuis cinq ans, je vais sur ma sixième année. J’ai connu quelques grosses soirées en NBA mais je n’ai jamais joué de match de playoffs. Je suis impatient de me battre pour atteindre ces matches ».

Le positif, c’est que le recrutement des Bulls, privés de playoffs depuis deux ans, va dans le sens de l’envie de Zach LaVine. D’abord, en ajoutant quelques éléments de valeur comme Tomas Satoransky et Thaddeus Young.

« C’est mon gars, lui », explique-t-il de ce dernier. « C’est toujours bon d’avoir quelqu’un comme lui dans une équipe, qui a connu les playoffs. C’est quelqu’un de très orienté sur l’équipe, de très vocal. On va entendre une autre voix qui est respectée dans la ligue ».

Le décollage attendu de Wendell Carter Jr

Aussi, l’effectif des Bulls peut rentrer dans une autre dimension cette saison, tout simplement avec le mûrissement de ce groupe très jeune. Entre les Lauri Markkanen, Denzel Valentine, Kris Dunn ou Zach LaVine lui-même, il y a de quoi faire. Mais le dunkeur fou a un autre nom en tête : Wendell Carter Jr.

« Il n’a pas pu jouer pleinement sa saison rookie. Il commençait à être en rythme lorsqu’il s’est blessé, c’est l’une des pires choses dans le sport. […] J’ai toujours le sentiment que c’est plus dur pour les rookies mais il a montré par séquence qu’il était au-dessus de ce niveau d’expérience donc je suis très enthousiaste par rapport à lui ».

Avec sa progression personnelle, qui pourrait l’amener aux portes du All-Star Game, Zach LaVine attend maintenant de voir comment les choses vont évoluer à Chicago. « C’est toujours bon de surprendre », termine-t-il.

Zach LaVine Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2014-15 MIN 77 25 42.2 34.1 84.2 0.4 2.4 2.8 3.6 2.1 0.7 2.5 0.1 10.1
2015-16 MIN 82 28 45.2 38.9 79.3 0.3 2.5 2.8 3.1 2.4 0.8 1.9 0.2 14.0
2016-17 MIN 47 37 45.9 38.7 83.6 0.4 3.0 3.4 3.0 2.2 0.9 1.8 0.2 18.9
2017-18 CHI 24 27 38.3 34.1 81.3 0.4 3.5 3.9 3.0 2.3 1.0 1.8 0.2 16.7
2018-19 CHI 63 35 46.7 37.4 83.2 0.6 4.0 4.7 4.5 2.2 1.0 3.4 0.4 23.7
Total   293 30 44.6 37.3 82.4 0.4 3.0 3.4 3.5 2.2 0.9 2.4 0.2 16.1

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chicago Bulls en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés