Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Derrick Rose pas très tendre avec Phil Jackson et Carmelo Anthony

Le 10 septembre sort « I’ll Show You », l’autobiographie de Derrick Rose, co-écrite avec Sam Smith. Dans ce livre, il revient notamment sur son passage aux Knicks.

Le New York Post publie un large extrait du livre « I’ll Show You » signé Derrick Rose avec Sam Smith, et voici le passage sur Phil Jackson, et son arrivée aux Knicks. Nous sommes en juin 2016. Phil Jackson, président des Knicks, décide de miser des dizaines de millions de dollars sur Joakim Noah après avoir fait venir Derrick Rose.

« Vu la manière avec laquelle Phil en avait parlé, avec Joakim et Carmelo, je pensais vraiment qu’on ferait quelque chose » écrit le meneur dans son ouvrage. « Mais quand est venu le moment de jouer au basket, j’ai su direct que nous étions merdiques. J’ai fait avec, pendant quelque 60 matches, mais je peux vous dire que ce n’était pas la saison que j’avais prévue. Beaucoup de priorités différentes. Melo était là. On sait comment il joue. On ne peut pas le changer. C’est ce que j’ai réalisé là-bas. C’est un super mec, et j’adore traîner avec lui. Il ne vous la fera jamais à l’envers. Super mec, super état d’esprit, super personne et super coéquipier. »

Viens alors le passage sur Phil Jackson, signé au prix fort par la direction. « Je n’en dis pas trop mais Phil pourrait en parler. Phil m’avait dit d’être patient. Il m’avait dit que j’avais beaucoup à endurer avec le procès et le reste. Il était honnête avec moi. À chaque fois que nous en parlions, il était honnête. Je dirais ça. Nos relations étaient cependant un peu étranges. Il était cool avec moi quand j’étais là-bas, mais il voulait les 60 millions de dollars que les Knicks avaient placés sur lui. J’appréciais Phil, mais voyons, on continue de faire le jeu en triangle ? Il les forçait à le jouer. Je suis un slasher, un meneur de jeu qui pénètre. Le jeu en triangle est bien, mais pas pour l’effectif que nous possédions. Melo ne pouvait pas jouer comme ça, et il ne voulait pas. »

« Phil voulait qu’on joue d’une certaine manière, et on devait écouter. Que pouvions nous faire ? »

Plus loin, Derrick Rose évoque précisément Carmelo Anthony, et il pensait l’ailier capable de changer… « Les Knicks essayaient de le faire pour Melo. Il ne voulait pas recommencer, et ils voulaient recruter des vétérans pour lui. Mais il ne peut pas jouer avec beaucoup de gars, et il doit être l’option numéro 1. On était censé être une équipe du Top 5. On ne pouvait pas s’écrouler comme ça dans les matches avec autant de talents, mais on était en difficulté dès la mi-temps. C’était frustrant, mais en même temps, on ne pouvait pas le maîtriser. Avec Joakim, on avait l’habitude d’en parler tout le temps. Phil voulait qu’on joue d’une certaine manière, et on devait écouter. Que pouvions nous faire ? »

Derrick Rose se souvient ainsi de la position inconfortable de Jeff Hornacek. Ce dernier, ancien coach des Suns, voulait faire du jeu rapide, mais Phil Jackson, réunion après réunion, lui imposait de faire du jeu en triangle. Le coach et les joueurs n’en veulent pas, mais c’est Phil Jackson qui décide… « Je me souviens d’une fois, on a battu Boston, et Jackson avait dit à Hornacek qu’il n’avait pas aimé notre manière de finir le match. On avait gagné. Melo s’était fait sortir du match ou quelque chose comme ça, un truc dingue, mais Phil n’avait pas aimé notre manière finir le match. Mince, en NBA, on est content qu’on gagne un match ! »

Derrick Rose décide d’en parler avec d’autres joueurs, et notamment avec Kobe Bryant qui connaît très bien Phil Jackson. « J’ai parlé du jeu en triangle avec Kobe, et on a vu avec les Bulls et Michael Jordan que ça fonctionnait, mais nous étions une nouvelle équipe avec de nouveaux joueurs et un nouveau coach, à cause de Melo et de notre manière de jouer, il fallait qu’on fasse quelque chose, et on avait besoin de temps avec cette attaque. »

Finalement, cette expérience sera un échec total. Derrick Rose se blesse à nouveau au genou puis rejoint Cleveland l’été suivant. Carmelo Anthony est transféré au Thunder. Joakim Noah s’embrouille avec son coach, et il sera coupé bien plus tard. Et Phil Jackson est poussé vers la sortie après avoir sélectionné Frank Ntilikina en juin 2017.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New York Knicks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés