Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.72UTA2.13Pariez
  • LOS1.79LA 2.03Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

E’Twaun Moore s’enflamme sur l’intersaison des Pelicans

Avec les arrivées du trio Ball-Hart-Ingram et la sélection du futur phénomène de la NBA, l’arrière ne fixe aucune limite aux Pelicans pour la saison prochaine.

En Louisiane depuis 2016, E’Twaun Moore n’avait encore jamais connu une intersaison aussi mouvementée. Les grandes manœuvres ont débuté il y a un mois tout pile avec un premier coup de tonnerre, le départ (attendu) d’Anthony Davis vers les Lakers.

Les Pelicans ont certes perdu leur franchise player mais ont récupéré de belles monnaies d’échange : trois premiers tours de Draft et trois jeunes joueurs rompus aux joutes de la grande ligue, Lonzo Ball, Josh Hart et Brandon Ingram. Pour E’Twaun Moore, le compromis trouvé par le front office de New Orleans a été on ne peut plus satisfaisant.

« C’était enthousiasmant ! s’est-il exclamé. Je me disais : « Wow, je ne pensais pas qu’on allait avoir tout ça en retour ». Je pensais qu’on aurait deux jeunes joueurs et que ce serait tout, mais on a récupéré pas mal de bons jeunes et des tours de Draft en plus ! David Griffin (vice-président de la franchise) a fait du super boulot dans cette transaction, je ne crois pas que ça aurait pu être mieux négocié ».

Cinq jours plus tard, c’est Zion Williamson qui a débarqué en Louisiane, encore un gros coup pour les Pels qui avait hérité du premier choix de Draft quelques semaines plus tôt. Là aussi, la formation d’E’Twaun Moore a décroché le jackpot.

« C’est un joueur générationnel. Des gars comme ça, il en sort un tous les 10-15 ans, s’est-il réjoui. Il réclame tellement d’attention en attaque et en défense, il peut contrôler le match des deux côtés du terrain, c’est vraiment unique. Qui ne voudrait pas d’un joueur de ce calibre dans son équipe ? Je suis clairement enthousiaste de l’avoir à mes côtés, j’ai vraiment hâte que la saison débute ».

« Le potentiel pour aller très loin »

En tant que shooteur, la présence d’une telle menace ne fera que faciliter son travail, tout comme pour JJ Redick, son nouveau coéquipier arrivé durant la free agency en compagnie d’un autre joueur confirmé : Derrick Favors.

« C’est super ! Le fait qu’il demande tellement d’attention de la part de l’adversaire sur le terrain, ça peut vraiment aider des gars comme moi et JJ Redick. Il va nous rendre la tâche plus facile, et nous aussi, on fera en sorte que ce soit plus simple pour lui, parce que les équipes adverses ne voudront pas nous lâcher pour aider sur lui. S’ils le font, ce sera à nous de leur faire payer. On va tous aider à faire en sorte que notre équipe soit dangereuse ».

Fort de ce nouvel arsenal, le vétéran ne fixe aucune limite quant au potentiel de son équipe et de ses objectifs de fin de saison.

« On ne veut pas se fixer d’objectifs parce qu’on ne sait jamais. Si on joue bien et qu’on est chaud au bon moment, on peut être une équipe capable d’aller chercher un titre. Mais chaque chose en son temps, on a besoin de prendre match après match et essayer d’aller en playoffs. Voilà ce qui doit être notre premier but, devenir une équipe de playoffs. Mais je crois qu’on a le potentiel pour aller très loin ».

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

New Orleans Pelicans en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés