Summer
League
Summer
League
MIN92
MEM95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Élu dirigeant de l’année, Jon Horst promet une belle intersaison aux Bucks

Architecte de cette saison historique ponctuée de trois trophées aux NBA Awards, le GM des Bucks n’entend pas s’arrêter en si bon chemin.

Entre Giannis Antetokounmpo et Mike Budenholzer, les « NBA Awards » ont célébré le triomphe des Bucks. En plus du titre de MVP et de coach de l’année, la franchise du Wisconsin a également mis la main sur un trophée moins tapageur mais ô combien symbolique : celui du dirigeant de l’année, décerné à Jon Horst.

Prolongé il y a quelques semaines

Avec 72 points, le GM des Bucks a devancé de peu son homologue des Nuggets, Tim Connelly (69 points), de beaucoup celui des Clippers, Lawrence Frank (26 points), ou encore Masai Ujiri (21 points). Sa franchise n’avait pas attendu cette récompense pour lui offrir, dès début juin, une prolongation de contrat.

L’un de ses premiers faits d’arme, et pas des moindres, c’est d’avoir fait venir Mike Budenholzer. Puis de monter l’équipe qui collerait à la philosophie de l’ancien coach des Hawks. « L’équipe que tu as mis en place Jon, c’est incroyable », saluait le technicien au moment de récupérer son trophée. « Chaque soir, on avait le sentiment d’avoir nos chances et c’est grâce à ton travail. »

Il fait référence aux signatures de Pat Connaughton, Ersan Ilyasova et Brook Lopez durant la dernière « free agency », puis des acquisitions de George Hill et de Nikola Mirotic en cours d’exercice. Le tout pour terminer la saison avec 60 victoires, soit le meilleur bilan de la ligue et se hisser jusqu’en finale de conférence.

Le titre des Raptors l’a rendu malade

« Je suis vraiment fier de ce que notre équipe a accompli cette année », se félicite le dirigeant. « On a fini un peu court par rapport au but ultime mais quand on regarde en arrière, c’est spectaculaire, il y a de quoi être fier. Nous avons été la meilleure équipe de la ligue durant sept des neuf mois de l’année », formule encore, avec amertume, celui qui rejoint John Hammond, son mentor. Et seul autre dirigeant des Bucks primé par le passé (2010).

Jon Horst précise d’ailleurs ne pas avoir supporté suivre les Finals NBA et le sacre des Raptors, bourreaux des Bucks. « Honnêtement, je n’ai pas regardé. Je ne pouvais pas, ça me rendait malade. À un moment donné, je vais probablement regarder parce que c’est un outil d’évaluation important pour moi, pour comprendre ce qu’il s’est passé et comment ils ont fait. »

Le GM va surtout devoir se concentrer sur dimanche prochain et l’ouverture de la « free agency ». Avec les dossiers Khris Middleton, Brook Lopez et Malcolm Brogdon sur le dos, il a de quoi faire. « On va faire de grandes choses », promet-il. « Certaines choses pour continuer de construire une équipe capable de connaître le succès sur une longue période et d’être candidate au titre. Nous allons continuer à être en mesure de le faire ».

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Milwaukee Bucks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés