Mondial
2019
Mondial
2019
FRA67
AUS59
ARG75
ESP95
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Des Finals qui vont laisser des traces à Golden State

Battre les Warriors quatre fois en sept matchs exige des circonstances qui sortent de l’ordinaire. Mais avec les blessures de Kevin Durant et de Klay Thompson, Golden State a dû faire une croix sur la finale, ainsi que sur la saison prochaine.

Avant la saison, tous les fans des Warriors n’espéraient qu’une chose : voir une nouvelle remise de trophée à l’Oracle Arena comme cadeau d’adieu avant le déménagement à San Francisco. Si le champion NBA a de nouveau été sacré du côté d’Oakland, les confettis jaunes et bleus sont eux restés dans leur grand sac plastique, rangés dans les entrailles de la plus belle vieille salle NBA, alors que les Raptors soulevaient le trophée Larry O’Brien.

Malgré tous les coups du sort, les Warriors n’étaient pas loin

Aussi dingue que cela puisse paraître, cette défaite en finale n’est pas la pire chose qui soit arrivée à Golden State lors des 72 dernières heures. Car après avoir vu Kevin Durant s’écrouler sur le parquet de la Scotiabank Arena lundi en se tenant le tendon d’Achille 13 minutes après son retour, c’est cette nuit Klay Thompson, pétri de douleur, qui a pris la place de celui à qui il avait rendu un vibrant hommage avec la rencontre.

Le « Splash Brother » voulait aller chercher ce Game 7 pour KD. Il avait enclenché le mode « Game 6 Klay » mais son compteur s’est arrêté prématurément aux 30 unités après une terrible blessure au genou en fin de troisième quart-temps. Sans leur tireur d’élite, les Warriors ont tout de même trouvé le moyen d’être en position de gagner le match avec neuf secondes à jouer mais le tir de Stephen Curry n’a pas trouvé la cible.

« J’étais étonné d’avoir une chance de gagner le match, de forcer un Game 7, et de retourner à Toronto. Vous vous dites : mais comment ? Comment est-ce que ce groupe de gars est en position de le faire, » lançait Steve Kerr après la rencontre. « Et puis quand Klay s’est blessé, la première chose que vous vous dites c’est que ce n’est pas possible, c’est une blague, ça doit s’arrêter ! Mais c’est comme ça. Je ne sais pas si c’est lié aux cinq saisons de suite à plus de 100 matchs, mais c’est désolant. »

Une défaite avec de lourdes conséquences

Perdre une finale et l’occasion de rentrer dans l’histoire en réalisant un triplé font mal. Mais perdre l’un des tous meilleurs joueurs du monde et l’un des meilleurs shooteurs et défenseurs de la ligue en trois jours arrivent comme deux coups de massue dont la douleur continuera de se faire sentir la saison prochaine.

« Ce qui compte, c’est que Kevin Durant va rater la saison prochaine avec la rupture de son tendon d’Achille et que Klay souffre d’une blessure au genou. C’est brutal, c’est juste brutal que ces deux joueurs doivent subir ça, » confirmait Steve Kerr.

Peu après la conférence de presse de l’entraineur, nous apprenions que Klay Thompson avait subi une rupture du ligament antérieur de son genou gauche et serait donc absent entre six et neuf mois ! « C’est le mec qui a le plus de cœur dans cette équipe, » partageait Draymond Green. « Ce n’est peut être pas une opinion populaire mais en jouant avec Klay depuis sept ans, je peux vous dire que je ne connais personne avec autant de cœur de Klay. »

Des Warriors forcément différents la saison prochaine

Malgré les propos de Stephen Curry et Draymond Green, ce 13 juin 2019 a tout l’air de la fin d’un chapitre pour les Warriors. Le cœur et la volonté qu’ils ont démontrés tout au long de cette finale, en particulier lors des deux derniers matchs, sont admirables mais quand on les retrouvera l’année prochaine, sans Klay Thompson, Kevin Durant et probablement Shaun Livingston qui devrait prendre sa retraite, les Warriors seront forcément différents.

Les propos de Steve Kerr après le Game 6 pour honorer son groupe allait d’ailleurs dans ce sens.

« C’est difficile de mettre des mots sur ce que je ressens à propos de notre équipe, » explique-t-il. « Ce dont j’ai été le témoin en étant leur coach pendant les cinq dernières années est une incroyable combinaison de talent, de caractère et d’engagement pour l’autre. Et c’est rare. Un groupe de joueurs de cette trempe ne reste pas ensemble pendant cinq saisons. Et j’ai eu la chance d’être leur coach. »

Hier, les Warriors ont perdu beaucoup plus qu’une finale et ils se retrouvent dans une position inédite avant d’entamer un été qui s’annonce mouvementé, et rempli de questions difficiles.

Propos recueillis à Oakland.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés