Présaison
NBA
Présaison
NBA
PHI
WAS1:00
BRO
TOR1:30
MIA
HOU2:00
NYK
NOR2:00
SAS
MEM2:30
GSW
LAL4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les MVPs de la nuit : les « Splash Brothers » ne veulent pas quitter leur trône

Auteur de 57 points, dont les 9 derniers de leur équipe, et 12 tirs à 3-points, Stephen Curry (31 points, 8 rebonds, 7 passes) et Klay Thompson (26 points, 6 rebonds, 4 passes) ont porté les Warriors à la victoire pour arracher un dernier match à l’Oracle Arena.

Après avoir mené tout le match, après avoir perdu Kevin Durant en début de deuxième quart temps, après avoir tenu et tenu, la digue a finalement cédé. Grâce à dix points de suite de Kawhi Leonard, les Raptors ont non seulement pris l’avantage mais également relégués les Warriors à six longueurs avec un peu plus de trois minutes à jouer dans une Scotiabank Arena qui pouvait déjà imaginer les confettis tomber du plafond.

Leur survie en jeu, les « Splash Brothers », comme souvent à l’extérieur en playoffs, ont pris les choses en mains. Klay Thompson a fait mouche de loin pour stopper l’hémorragie, Stephen Curry l’a imité en sortie d’écran, avant que Klay Thompson ne climatise tout le Canada d’un nouveau 3-points après une séquence pleine d’altruisme.

« Ils sont incroyables, » résume Steve Kerr. « Ce sont des compétiteurs, ce sont des supers shooteurs. Mark Jackson l’a dit il y a des années, c’est le meilleur duo de shooteurs de tous les temps. Mais ce que les gens ne savent peut-être pas, c’est à quel point ils veulent gagner, et je pense que ça s’est vu ce soir. »

Avant leur feu d’artifice des deux dernières minutes, les deux joueurs avaient chacun dominé une mi-temps. Stephen Curry a commencé le match en feu, rentrant aux vestiaires avec 23 points à 7 sur 11 aux tirs. Moins adroit en deuxième mi-temps, il a pu compter sur Klay Thompson pour prendre le relais. L’arrière y a planté 14 points, à 4 sur 7 de loin, dont deux dans les trois dernières minutes.

« Je suis là depuis cinq ans, plus de 100 matchs chaque saison, je les ai vu faire ça tellement de fois » poursuit Steve Kerr. « Ça n’arrive pas tous les soirs mais ça arrive la plupart des soirs ! »

Sauf que cette nuit, ils l’ont fait sur la plus grande des scènes, dos au mur. « On fait ça depuis des années, donc c’est naturel, » décrit Klay Thompson. « On joue juste notre jeu, on ne se met pas de pression supplémentaire. »

La pression est maintenant sur les épaules des Raptors. Privés de Kevin Durant et avec un Kevon Looney qui serre les dents, les Warriors n’ont rien à perdre. Ils ne sont plus censés gagner cette série et quand les « Splash Brothers », poussés par une Oracle Arena qui va être en ébullition pour le dernier match de son histoire, jouent sans pression, ça peut faire très mal.

« Notre objectif était de les obliger à reprendre l’avion, les obliger à retourner à Oakland, » lance Klay Thompson. « Nous devons un autre match à nos fans à l’Oracle. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés