Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

5 juin 2008, Paul Pierce devient le héros du « Wheelchair Game »

Pour leur première confrontation en finale NBA depuis 21 ans, les Lakers et les Celtics nous offrent dès le premier match un scénario incroyable. Blessé au genou, Paul Pierce quitte le terrain en fauteuil roulant dans le 3e quart-temps. Mais il revient… prend feu… et devient le héros du soir !

On connaissait le « Flu Game », le « Shrug Game » ou encore le « Memorial Day Massacre ». Pour Paul Pierce, l’histoire retiendra un match du nom de «  Wheelchair Game ». C’était il y a 11 ans, le 5 juin 2008.

Face à face, les deux meilleures franchises de l’histoire, les Celtics et les Lakers. C’est une première depuis 21 ans, et ce 5 juin, c’est le Game 1 à Boston. L’ambiance est évidemment bouillante, et la dramaturgie attend déjà des sommets lorsque Paul Pierce se blesse et rejoint les vestiaires en… fauteuil roulant !

On est au milieu du 3e quart-temps du premier match des Finals, et on pense déjà en vivre le tournant. Exactement comme lorsque Kawhi Leonard s’était blessé en retombant sur le pied de Zaza Pachulia il y a deux ans en finale de conférence. Et comme Kawhi Leonard face aux Warriors, Paul Pierce était en feu au moment de sa sortie, et là, c’est l’imposant Kendrick Perkins qui l’envoie au tapis sur un rebond anodin.

Le TD Garden retient évidemment son souffle. Paul Pierce grimace. Il est porté par ses coéquipiers, puis on le place dans un fauteuil roulant. Peut-être est-il d’ailleurs en larmes lorsqu’on le voit dans les couloirs de la salle. Et moins de deux minutes plus tard, qui sort du couloir de la salle ? Paul Pierce ! On l’avait quitté sur un fauteuil roulant, et le voilà qui sautille, trottine. Sans aller à Lourdes, le voilà sur pied. Il n’a même pas de genouillère, et il revient carrément en jeu ! Kevin Garnett lâche d’ailleurs un énorme « Yes » en le voyant réapparaître.

Une blessure bidon ?

Et là, le miracle : il plante deux 3-points pour finir le quart-temps et Boston est devant dans une salle en ébullition où résonnent des « Reed » en référence à Willis Reed, héros blessé des Finals 1970.

Malgré sa blessure et sa sortie, Paul Pierce a inscrit 15 points dans le quart-temps. Les Celtics sont devant, mais les Lakers s’accrochent et grâce à Derek Fisher et Sasha Vujacic, ils reviennent à -4 au milieu du 4e quart-temps (86-82). « The Truth » devient alors « The Hero » avec quatre points de suite pour repousser les Lakers à -8 (90-82). Le « money time » se transforme en concours de lancers-francs, et Boston s’impose finalement de 10 points. Paul Pierce illumine des playoffs jusque-là en manque d’exploit et de héros.

Mais à peine la rencontre est finie que la polémique fait surface… Paul Pierce a-t-il feint d’être blessé ? « Beaucoup de choses m’ont traversé l’esprit. Ça ne pouvait pas se terminer comme ça » réagira-t-il, sous le feu des critiques. « Je n’ai pas essayé d’imiter Willis Reed. Je suis simplement heureux d’avoir été en mesure de revenir. Quand je suis tombé, j’ai ressenti un claquement. J’ai pensé que quelque chose était déchiré. Je ne pouvais plus bouger. »

Et pourtant, 90 secondes plus tard, il sautille ! « J’ai posé le pied par terre et j’ai vu que je pouvais m’appuyer dessus. Je savais qu’il fallait que je sois là pour mon équipe. » Un miracle qui, des années plus tard, laisse toujours planer un doute sur la blessure au genou de la star de Boston.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Los Angeles Lakers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés