NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DET
MIL1:00
ATL
MIA1:30
CHI
CHA2:00
PHI
BRO2:00
SAC
MEM4:00
GSW
HOU4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • DET8.35MIL1.07Pariez
  • ATL3MIA1.4Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[happy birthday] Quand Hakeem Olajuwon signait son chef-d’œuvre face à David Robinson

C’est un des bijoux de la carrière du Rocket, 57 ans aujourd’hui. En finale de conférence Ouest 1995, Hakeem Olajuwon va totalement dominer David Robinson, MVP de la saison mais impuissant.

Même s’il a remporté deux titres de champion, Hakeem Olajuwon a-t-il été plus fort et brillant que durant ses derniers jours de mai et en ce 1er juin 1995 ?

En finale de conférence Ouest face à San Antonio et David Robinson, MVP 1995, le pivot des Rockets va étaler toute sa palette offensive et réussir une démonstration de légende. Pendant six matche, il compile 35.3 points à 56% de réussite au shoot, 12.5 rebonds, 5 passes et 4.1 contres de moyenne. Seul sur sa planète.

« Il a très bien défendu », estime pourtant Hakeem Olajuwon. « Les gens regardent les statistiques et pensent le contraire, mais ce n’est pas vrai. J’ai été obligé de faire une, deux, trois, quatre feintes pour obtenir un shoot car il était toujours en contestation. Malgré une feinte, il était encore là, donc je devais les multiplier. »

David Robinson était pourtant un sacré client, mais il ne parvient jamais à contenir le MVP 1994 et même en attaque, il souffre face au double meilleur défenseur de la ligue. Résultat : il termine avec 23.8 points, 11.3 rebonds et 2.1 contres par match, soit des chiffres de qualité, mais il faut ajouter les 4.5 ballons perdus et l’adresse en berne, 45% au shoot, deux points noirs qui s’expliquent par l’impact du « Dream ».

« Il a été remarquable », reconnaît David Robinson. « Je ne sais même pas comment je fais pour dire ça sans grimacer, mais une grande majorité du temps, je pense avoir été plutôt bon. Il faut donner du crédit à Hakeem, il a été géant, vraiment. Encore aujourd’hui, c’est difficile à avaler, mais que dire ? Bonté divine, il a été très fort. »

Sur un air de revanche

Souvent, on a expliqué cette immense performance d’Hakeem Olajuwon par sa colère de s’être fait « voler » son titre de MVP par David Robinson. Une version réfutée par le pivot en 2015 même si son coéquipier Kenny Smith a toujours répété qu’il avait été affecté par cette « perte ».

« Je veux corriger cette légende. David méritait son trophée de MVP. Je n’avais pas fait une année digne d’un MVP, à l’inverse de David. Ma motivation venait d’ailleurs, on savait qu’on pouvait gagner cette série, mais ça n’a rien à voir avec le fait d’avoir perdu mon trophée de MVP. »

Revanche ou non, Hakeem Olajuwon a réussi un chef-d’œuvre, sans doute inégalé dans la suite de sa carrière. Le 1er juin 1995, il conclut la série avec un match XXL : 39 points à 16/25 au shoot, 17 rebonds, 5 contres.

« Ce fut une série digne d’une Finals. Je ne pense pas avoir été aussi fort que dans cette série, car personne ne m’avait poussé à ce niveau auparavant. »

Article initialement publié le 1er juin 2019

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés