Pariez en ligne avec Unibet
  • LA 2.21GOL1.65Pariez
  • IND2.29MIL1.6Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Faute ou pas ? Damian Lillard raconte la dernière action du Game 2

Sans affirmer directement qu’il y avait faute sur lui, le meneur des Blazers a mis l’accent sur la dimension physique de la défense d’Andre Iguodala sur sa dernière possession.

Ce n’est évidemment pas sur cette dernière action que les Blazers ont perdu ce Game 2. Ils ont eu 17 points d’avance et n’ont pas tué la rencontre, laissant la défense de Golden State permettre un précieux et décisif comeback.

Néanmoins, Damian Lillard n’a pas eu la chance d’offrir une prolongation à Portland dans le money time puisque Andre Iguodala a fait la différence avec ses mains actives. Laissons le All-Star des Blazers raconter cette ultime possession .

« J’avais la balle et la défense savait qu’on avait besoin d’un panier primé. Il restait moins de dix secondes et plus de temps-mort, donc un panier à 2-points rapide n’aurait pas été intéressant. J’ai essayé de me créer de l’espace pour shooter à 3-pts. »

Tout cela va bien sûr très vite et en revoyant les images au ralenti, on remarque que le défenseur des Warriors a posé son bras gauche sur la hanche de Damian Lillard quand ce dernier a tenté son shoot.

« Je sais que c’est compliqué pour les arbitres de siffler à ce moment-là de la rencontre. Quand j’ai essayé de me libérer un peu, il a attrapé mon bras et j’ai un peu perdu la balle. J’ai récupéré le ballon et j’allais shooter. Il a mis ses mains sur le ballon. En tant qu’attaquant, j’ai la sensation qu’il y avait contact. Beaucoup de contacts. Mais manifestement, les arbitres n’allaient pas prendre une décision à cet instant. Donc, c’était une bonne action défensive. »

Andre Iguodala ne fait pas faute avec sa main droite, celle qui vole le ballon. En revanche, on peut discuter de sa main gauche, qui semble pousser le meneur vers la ligne de touche et le déstabilise mécaniquement.

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires