Matchs
hier
Matchs
hier
News

Panne générale chez les Raptors dans le dernier virage

Bien dans leur match, les Raptors sont passés à côté de leur « money time » de cette première manche face aux Bucks. Dans l’ultime quart-temps, seul Kyle Lowry a pu rentrer un tir…

Que s’est-il passé dans le dernier quart-temps ? C’est la brûlante question que tous les journalistes voulaient poser aux joueurs des Raptors après cette première manche perdue à Milwaukee. Alors qu’ils avaient fait la course en tête pendant trois quart-temps, s’offrant à plusieurs reprises un confortable matelas de dix points d’avance, les Canadiens ont craqué dans l’ultime période, en particulier dans les toutes dernières minutes.

À 3min30 de la fin, les visiteurs avaient pourtant encore leur destin en main en menant d’une possession (100-98). Mais ils ont terminé leur rencontre par une véritable traversée du désert, ratant tous leurs tirs et terminant sur un 10-0 fatal.

Des difficultés au rebond et à la finition

Le bilan de l’ultime période est ainsi terrible pour les Raptors (32-17 encaissé) d’autant que Kyle Lowry, le joueur le plus en réussite de la soirée, a été le seul Raptor en mesure de rentrer un tir ! Là où le restant de l’équipe cumulait un terrible 0/15…

« Quelques ballons perdus, des lay-ups et tirs à 3-points ouverts… », énumère Kawhi Leonard après la rencontre. « Et nous n’avons pas très bien défendu. Cela se traduit par le quart-temps où on encaisse le plus de points avec 32 points. Sans compter les rebonds offensifs. Voilà qui résume tout. »

Si les Raptors ont effectivement et très largement perdu la bataille du rebond (60 à 46 en faveur des Bucks, dont 15 rebonds offensifs, deux fois plus que leurs adversaires), ils ont surtout manqué d’adresse. Malgré des tirs encore très abordables, comme face aux Sixers au tour précédent.

« Ils ont été bons en défense », souligne Pascal Siakam, « et ont sorti les stops au bon moment. » Ce dernier, particulièrement maladroit dans cette rencontre (6/20), assure que s’il avait mis quelques tirs de plus, cela aurait été un tout autre match. « Je dois être meilleur, je le sais. Au final, je prendrai ces tirs 100 fois. »

La fatigue ? Pas un facteur pour Nick Nurse

À l’instar de son ailier, Nick Nurse a apprécié la qualité des tirs dont les Raptors ont pu bénéficier. « C’étaient des bons tirs », juge-t-il avant de lister les pertes de balle de son équipe qui ont coûté des points en transition.

La fatigue a-t-elle pu être un facteur dans cette fin de rencontre et cette maladresse ? Fidèle à ses rotations, Nick Nurse a encore laissé quatre de ses titulaires atteindre ou dépasser les 40 minutes. « Peut-être (que la fatigue a joué) », concède Kawhi Leonard, avec 42 minutes au compteur, « mais ce n’est pas une excuse. »

« Je ne pense pas », tranche de son côté son coach. « Nous avons répondu à un paquet de « runs » et nous étions toujours en tête à 100-98. On a eu de bons tirs ainsi que de bonnes possessions défensives qui n’ont pas tourné en notre faveur. Il s’agit de quelques actions entre deux et une minute de la fin, et c’est sans doute là que s’est joué le match. Je n’ai vu aucune fatigue ou quelque chose du genre qui aurait causé problème soudainement. »

Le héros malheureux de la soirée, Kyle Lowry, parle lui d’une défaite « assez frustrante » parce que son équipe n’a pas été en mesure « de finir correctement le match ». Pas aussi bien qu’ils l’avaient démarré en tout cas.

Vendredi soir, toujours à Milwaukee, il faudra déjà faire mieux.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *