Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Paul Millsap, un sherpa dans les Rocheuses

Auteur d’une prestation pleine mardi soir, Paul Millsap est parfait dans son rôle de vétéran pour guider les Nuggets en playoffs.

Derrière Nikola Jokic (25 points et 19 rebonds), Paul Millsap était la nuit dernière son principal lieutenant dans la victoire contre Portland, avec ses 24 points et 8 rebonds. Discret au premier tour face aux Spurs (11.9 points à 48%, 4.7 rebonds), occupé à essayer de limiter LaMarcus Aldridge, l’intérieur de 33 ans est de plus en plus précieux aux Nuggets sur cette demi-finale : il tourne à 19 points à 55% aux tirs et 7.4 rebonds en cinq manches.

« Il est phénoménal, mais ça ne surprend personne » assure Mike Malone. « On voulait l’impliquer davantage, et ce soir, il en a tiré profit. C’est un vétéran qui est là depuis 13 ans, il a beaucoup de matchs au compteur, il élève son niveau de jeu quand on en a besoin. »

Ses collègues, les fans et les observateurs ne sont en effet pas surpris, habitués à ses standards depuis si longtemps. Sous-médiatisé, sans doute sous-estimé, Paul Millsap est un leader silencieux mais tellement essentiel pour ces jeunes Nuggets.

« Le meilleur truc avec Paul Millsap, c’est qu’il reste fidèle à lui-même, il n’essaie jamais d’être un autre. Il ne crie pas, il est calme. C’est important pour cette jeune équipe, qui n’a jamais connu ça, de pouvoir parler à un joueur qui est quatre fois All-Star, qui a 90 matchs de playoffs au compteur (ndlr : 99 en réalité), c’est rassurant. Il a un impact incroyable sur nos jeunes joueurs. »

Un duo très complémentaire avec le Joker

« Ce n’est pas sa première fois, il est déjà passé par là, il nous montre les ficelles » confirme d’ailleurs Jamal Murray. « Et il nous montre à quel point il est précieux des deux côtés du terrain. Il est partout, il reste toujours agressif, que ses tirs rentrent ou non. Et c’est une voix en défense aussi. Il fait beaucoup de choses, il donne le ton. »

Comme un symbole, pour évacuer la pression de ce Game 5 « à ne pas perdre », l’ailier fort a marqué 12 points dans la première période. Les dirigeants de Denver l’ont fait venir pour tout ça, et pour que leur pépite Nikola Jokic en profite, lui qui passe une bonne partie de son temps dans la raquette également. « J’apprends simplement en le regardant » confie le Serbe.

« Il est tellement intelligent. Il y a plein de choses que je n’ai même pas besoin de lui dire » explique Paul Millsap en évoquant son jeune coéquipier. « Il comprend. J’essaie de l’aider autant que je peux mais je ne suis pas derrière lui, je suis plutôt du genre à montrer l’exemple au quotidien, avec la volonté de toujours progresser. Après, il m’aide et m’apprend beaucoup aussi, ça marche dans les deux sens. Je suis content de l’avoir dans l’équipe et j’espère que lui aussi est content de m’avoir. En espérant qu’on continue à avoir du succès ensemble. »

Le point positif, c’est que la clé de celui-ci ne changera pas : l’absence d’ego chez les deux hommes. Paul Millsap peut bien voir Nikola Jokic exploser, lui prendre des tickets shoots, des points ou des rebonds, ça ne créera pas la moindre forme de frustration. Au contraire même, tant que ça profite à Denver.

« Je n’ai jamais été égoïste et je sais que si j’agis en bon vétéran, que je guide ces gars à aller où ils doivent aller, ça m’aidera aussi. Donc je ne m’inquiète pas trop pour moi à ce niveau-là. Ça finit toujours par payer. Je ne me concentre pas trop sur les chiffres ni sur moi : c’est un sport d’équipe, ça l’a toujours été, ça le sera toujours. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Denver Nuggets en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés