Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La course au MVP : les Etats-Unis en danger ?

Le trophée de MVP pourrait revenir à un joueur étranger, Giannis Antetokounmpo, mais ce n’est pas la seule récompense qui pourrait échapper aux Américains, de plus en plus contestés sur leur sol par les vedettes venues de tous les coins de la planète.

Eh oui, cela fait déjà neuf ans que tous les mardis, on publie notre « Course au MVP », et le principe reste le même : chaque semaine, on propose notre Top 5 des meilleurs joueurs NBA, en tenant compte des performances individuelles et collectives. Cette semaine, on s’intéresse à une tendance plus générale, visible sur les trophées de cette saison : la domination des basketteurs venus de l’étranger.

Et si d’ailleurs l’avenir du All-Star Game passait par une opposition entre les meilleurs américains et une Team World, comme c’est le cas pour le Rising Stars Challenge ? La question ne se pose pas encore mais force est de constater que de plus en plus de joueurs nés en Europe, Afrique ou Océanie font aujourd’hui partie des (super)stars de la NBA et que cette année, les Américains pourraient se contenter des miettes au moment de la remise des trophées.

Il y a déjà le trophée MVP promis à Giannis Antetokoumpo, né en Grèce de parents nigérians. L’ailier vedette des Bucks rejoindrait la courte liste des vainqueurs qui ne sont pas nés sur le continent américain, comme Hakeem Olajuwon et Dirk Nowitzki. James Harden a les faveurs des joueurs, selon un sondage de The Athletic, mais la première place des Bucks en saison régulière et sa régularité devraient lui permettre de détrôner le scoreur des Rockets. Derrière ce tandem, les deux meilleurs pivots sont « étrangers » (Joel Embiid et Nikola Jokic) et on devrait les retrouver dans les All-NBA Teams.

Rookie, défenseur, meilleure progression…

Il y a aussi la récompense de Rookie Of The Year où le Slovène Luka Doncic pourrait succéder à l’Australien Ben Simmons. Comme Giannis Antetokounmpo, l’arrière-ailier des Mavericks a été le plus régulier, et si Trae Young venait à le coiffer au poteau, ce ne serait uniquement parce qu’il avait gardé le meilleur pour la fin. Mais n’oublions que l’ancien MVP de l’Euroleague a réalisé 7 triple double et qu’il fait déjà partie des joueurs les plus complets avec plus de 20 pts, 5 rbds et 5 pds de moyenne. Ils sont une poignée à avoir réussi cela lors de leur année rookie.

Le trophée de meilleur défenseur appartient déjà à un Européen, Rudy Gobert, et il pourrait rester sur le Vieux continent. Le Français est favori à sa propre succession pour le trophée de Defensive Player Of The Year, et son adversaire numéro 1 n’est autre que Giannis Antetokounmpo, un autre européen. À moins que ce ne soit le Camerounais Joel Embiid dont les qualités d’intimidateur restent sous-estimées.

Du côté de la meilleure progression, là encore, les Américains sont en danger puisque le favori pour le trophée de Most Improved Player est Pascal Siakam, l’ailier-fort des Raptors. D’Angelo Russell ferait aussi un beau vainqueur mais le Camerounais est devenu un joueur majeur d’une équipe du haut de tableau, et il lui a fallu jouer des coudes pour devenir l’arme numéro 1 sous les panneaux alors qu’il avait ou a encore une grosse concurrence : Jonas Valanciunas, Serge Ibaka et Marc Gasol. Trois joueurs étrangers d’ailleurs.

A l’arrivée, seules deux récompenses sont assurées de rester dans l’escarcelle des Américains. Il y a évidemment le trophée de Coach Of The Year puisque le Serbe Igor Kokoskov est le premier et seul coach européen en place. Et vu les résultats des Suns, il devra patienter… Il y a aussi le trophée du meilleur remplaçant. Domantas Sabonis avait son mot à dire, mais il a coincé et il ne devrait pas échapper à un Clipper, qu’il s’agisse de Lou Williams ou Montrezl Harrell. Il pourrait s’agir du seul trophée liée aux joueurs qui reviendrait à un Américain. Ce serait cocasse que ce soit celui du « meilleur 6e homme ».

1 – Giannis Antetokounmpo
Bilan : Bucks – 60v-21d – 1er à l’Est
Stats : 33 min, 27.7 pts, 12.5 rbds, 5.9 pds, 1.3 int, 1.5 ct, 3.8 bps, 58% tirs, 26% 3-pts, 73 % LF

2– James Harden
Bilan : Rockets – 53v-28d – 3e à l’Ouest
Stats : 37 min, 36.1 pts, 6.6 rbds, 7.6 pds, 2.0 ints, 0.7 ct, 5 bps, 44% tirs, 37% 3-pts, 88% LF

3 – Stephen Curry
Bilan : Warriors – 56v-24d – 1er à l’Ouest
Stats : 34 min, 27.6 pts, 5.4 rbds, 5.3 pds, 1.4 int, 0.4 ct, 2.8 bps, 47% tirs, 44% 3-pts, 92% LF

4 – Paul George
Bilan : Thunder – 47v-33d – 6e à l’Ouest
Stats : 37 min, 28.1 pts, 8.1 rbds, 4.1 pds, 2.2 int, 0.4 ct, 2.7 bps, 44% tirs, 39% 3-pts, 84% LF

5 – Nikola Jokic
Bilan : Nuggets – 53v-27d – 2e à l’Ouest
Stats : 31 min, 20.2 pts, 10.8 rbds, 7.4 pds, 1.3 int, 0.7 ct, 3.1 bps, 51% tirs, 31% 3-pts, 83% LF

Mentions : Kevin Durant, Kawhi Leonard, Joel Embiid, Damian Lillard, Russell Westbrook…

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés