Matchs
hier
Matchs
hier
PHO119
SAS121
TOR110
BRO102
MEM128
WAS111
CHI109
LAC106
MIL125
CLE108
DAL118
MIA119
HOU102
DET110
DEN102
OKC88
Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.61ORL2.12Pariez
  • IND1.06CHA6.7Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Jimmer Fredette espère pouvoir profiter de son opportunité avec les Suns

S’il n’a pas scoré dans la défaite des Suns cette nuit, l’arrière a fait son retour dans la grande ligue en jouant quelques minutes, trois ans après son dernier match NBA.

Une partie du banc des Suns s’était levée dans l’idée de célébrer son premier panier primé. Mais la tentative de Jimmer Fredette n’est pas rentrée. Pour son grand retour en NBA, l’arrière est en effet resté muet.

Rentré à l’entame du second quart-temps du match face aux Kings, il n’a eu le temps (quatre petites minutes) que de capter deux rebonds et donc de rater ce tir longue distance. Ainsi que de se voir siffler une faute offensive dès son tout premier ballon, avec lequel il a affiché son agressivité.

« C’était sympa », assurait le shooteur après la rencontre. « Je remercie l’organisation des Suns pour cette opportunité. J’étais simplement excité de revenir et d’essayer d’aider l’équipe autant que possible. Évidemment, on se rapproche de la fin de saison. Mon boulot consiste à garder ces gars dans le positif, d’être un vétéran et essayer d’être agressif. »

Un vétéran de 30 ans qui, avec son expérience de cinq ans en NBA, est l’un des joueurs les plus capés de ce jeune effectif. Cinq saisons dont les deux premières (et demie) passées à Sacramento, là où il effectuait son retour cette nuit.

« Il y a toujours des visages familiers ici donc j’ai pu saluer beaucoup de gens. C’était sympa. J’ai connu un bon moment ici pour mes trois premières années NBA donc c’est un endroit spécial pour ma famille et moi. Ils ont été tellement bons avec moi quand nous étions ici que c’est sympa de revenir et jouer mon premier match à Sacramento. »

S’il assure qu’il garde donc un bon souvenir de ses premiers pas avec les Kings, le n°10 de la Draft 2011 n’a jamais trouvé sa place en NBA pour autant. Désormais à Phoenix, il n’a plus que huit matchs devant lui pour montrer que son shoot peut-être aussi utile dans la grande ligue qu’en Chine. « Cela dépend du coach », lâche-t-il en référence à son temps de jeu potentiel. « Évidemment, je n’ai aucun contrôle là-dessus mais je suis toujours prêt à saisir une opportunité. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Phoenix Suns en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés