Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
BOS23:00
WAS
MIA0:00
ATL
PHI0:30
CHI
UTH1:00
MEM
MIN1:00
GSW
DAL1:30
POR
DET3:00
SAC
PHO3:00
News

Kevin Durant et Russell Westbrook nient une quelconque « tension » ou « haine » entre eux

Les deux anciens coéquipiers assurent que le départ de Kevin Durant n’était pas lié à une mésentente entre eux, et que les journalistes ont tout monté en épingle…

C’était il y a deux ans, quasiment jour pour jour et Anthony Davis évoquait un « moment historique ». Une exagération pour décrire un « alley-oop » entre Kevin Durant et Russell Westbrook, lors de l’édition 2017 du All-Star Game. C’était la première fois que les deux hommes rejouaient ensemble depuis le départ du premier vers les Warriors.

Les autres All-Stars n’avaient pas manqué de célébrer ce qui pouvait s’apparenter à une réconciliation sur le parquet.

« J’ai toujours trouvé ces critiques envers Russell Westbrook injustes »

Deux ans plus tard, les deux protagonistes reviennent sur la prétendue tension grandissante entre eux, qui aurait poussé Kevin Durant à quitter Oklahoma City. Ce dernier dément pourtant avoir été frustré aux côtés de son ancien partenaire.

« J’ai toujours trouvé ces critiques (envers Russell Westbrook) injustes. Je pense que Russell est le genre de joueur qui réclame tellement d’attention sur le parquet que n’importe qui voudrait être avec lui. Il apporte une intensité et une passion très rares dans notre sport. Lorsque je suis parti, c’est devenu une telle affaire qu’ils (les journalistes) ont émis l’idée que personne ne l’aimait et ne voulait jouer avec lui à cause de ma situation. Il joue toujours de la même façon aujourd’hui, mais il y a davantage de gens qui réalisent ce qu’il apporte. »

La re-signature de Paul George, dont la relation avec Russell Westbrook semble être au beau fixe, illustre le propos de Kevin Durant. De son côté, le meneur du Thunder a confirmé, dans la « baignoire » glacée de Kevin Hart, qu’il n’y avait aucun désamour entre « KD » et lui : « Dès qu’il s’agit de lui ou moi, ils (encore les journalistes ?) veulent mettre de la haine parce qu’ils veulent une histoire, parler de quelque chose. Ils veulent quelque chose auquel les fans vont se raccrocher. »

« Je n’ai jamais eu problème avec qui que ce soit dans cette ligue »

Kevin Durant ne regrette donc pas ses années à OKC, marquées par de belles batailles en playoffs et même une finale NBA.

« Je ne pense pas que ça ait été un mauvais endroit. Beaucoup d’entre vous ont essayé d’en faire une histoire parce que vous en aviez besoin. Je le comprends parce que c’est votre job, mais ce n’est pas vraiment le nôtre. Je n’ai jamais eu problème avec qui que ce soit dans cette ligue, ou arriver à un point où je n’aimais pas ou détestais quelqu’un. Cela n’a jamais été aussi loin. Mais je crois que beaucoup d’entre vous s’en sont mêlés parce que c’était quelque chose de « cool » à faire. »

Un bon moyen de noyer la poisson alors que la tension entre Kevin Durant et Russell Westbrook était pourtant évidente lors de leurs retrouvailles sur le terrain, que les messages « cupcake » du meneur étaient très clairs et que Steve Kerr et les Warriors ont plusieurs fois confirmé que leur speech à Kevin Durant se basait sur leur jeu collectif et leur mouvement du ballon, à l’inverse de l’approche « Your Turn, My Turn » (chacun son tour) de son ancien coéquipier d’Oklahoma City.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *