Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Wizards enfin dans la bonne direction ?

Depuis le début de saison, les Wizards jonglent entre les blessures, les absences, les déceptions individuelles, les transferts et des résultats plus que moyens. Il y a une semaine, après une défaite à Miami, l’optimisme n’était pas de rigueur alors que le programme à venir était rude : Oklahoma City, Philadelphie deux fois, Milwaukee et Toronto…

Finalement, les Wizards ont remporté trois matches sur cinq et le contenu des matches fut rassurant.

« On savait que cette série de matches serait contre les meilleures équipes de la ligue », explique Scott Brooks. « Il fallait qu’on monte d’un cran, qu’on joue ensemble, les uns pour les autres. C’est ce qui permet de se donner une chance. Ça ne garantit pas une victoire, mais au moins une opportunité de remporter le match. »

En ayant battu le Thunder, les Sixers et les Bucks (certes, sans Giannis Antetokounmpo), et en s’inclinant seulement après deux prolongations contre les Raptors, les motifs d’espoir sont plus nombreux qu’en début de saison, où le niveau des Wizards était vraiment inquiétant.

« On va dans la bonne direction », estime Trevor Ariza. « Perdre ce match contre Toronto, c’est difficile. On la voulait celle-là. On a eu les opportunités pour. On s’améliore chaque jour. On joue de plus en plus dur. »

Ce n’est pas avec les « victoires morales » qu’on arrache une place en playoffs, mais sortir de cette dure semaine avec un bilan positif a rassuré les Wizards. Ils n’ont que deux matches de retard sur les Hornets, actuels huitièmes.

En jouant ainsi, et avec les futurs retours de Dwight Howard et Markieff Morris, Washington peut encore y croire.

« C’est bon de savoir qu’on sort d’un match en sachant qu’on a tout donné », conclut Scott Brooks. « On ne doit pas s’occuper des victoires et des défaites. Ça va venir naturellement. »

Désormais, les joueurs de la capitale vont décoller pour Londres et y affronter les Knicks. Il faudra être sérieux et ne pas manquer l’obstacle. Car ensuite, des matchs encore importants sont prévus : Detroit, Golden State et Orlando. Soit le champion en titre et les deux équipes installées juste devant eux à l’Est. Dans deux semaines, on en saura davantage sur les ambitions et les chances des Wizards pour le printemps, et s’ils peuvent faire quelque chose sans John Wall.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés