Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Wizards : Thomas Bryant entre dans le monde des géants

Depuis son incroyable match contre Phoenix, le 22 décembre dernier, où il avait inscrit 31 points à 14/14 au shoot, Thomas Bryant a pris une nouvelle dimension aux Wizards. En neuf rencontres, le pivot affiche 14.6 points à 73% de réussite et 7.9 rebonds de moyenne.

Mais plus que ses statistiques, c’est sa progression qui intéresse. Peu utilisé la saison passée, le voilà propulsé sur le parquet, à batailler contre les géants de la ligue. Parmi les derniers adversaires de Thomas Bryant : Hassan Whiteside, Stevens Adams et Joel Embiid.

S’il a été clairement dominé par l’intérieur du Heat, Scott Brooks étant obligé de lancer Ian Mahinmi pour éviter la casse, il a bien rebondi lors de la victoire face au Thunder.

« Face à un joueur comme Adams, il faut être prêt à tout », expliquait-il. « C’est un adversaire puissant. Il faut l’écarter du rebond, le bloquer. Il faut être solide mentalement. J’ai essayé de frapper le premier et de ne jamais reculer, même s’il marquait. Dès qu’il passait le milieu de terrain, j’allais au contact, lui faisant savoir que j’étais bien là, qu’il sente mon corps. »

Steven Adams a dominé le premier quart-temps avant de baisser d’un cran, grâce notamment encore une fois au Français. S’il ne ménage pas ses efforts, Thomas Bryant (21 ans) n’est pas au niveau de ces monstres et il en est conscient.

« Je réalise à quel point il est important d’être fort physiquement car ces joueurs sont dans la ligue depuis cinq ou six ans. Ils ont bossé sur leur physique, ils poussent de la fonte et comme ça, je prends conscience qu’il faut que je sois plus sérieux. »

Un apprentissage à la dure selon son coach.

« Je l’ai vu grandir pendant ce match », a constaté Scott Brooks après la victoire contre Oklahoma City. « Il est revenu en jeu, et il a été plus fort. Et Steven fait ça à tout le monde, ce joueur est le plus puissant et physique de la ligue. On a fait un bon boulot pour l’écarter du panier. Je pense que Bryant a progressé ces deux derniers matches. »

Si défensivement, il est encore un peu tendre, offensivement en tout cas, il est déjà bien présent et très efficace. Cela s’explique par sa relation technique avec Tomas Satoransky.

« C’est facile de jouer avec Thomas », assure l’arrière tchèque. « On sait ce qu’il peut apporter : de l’énergie et de l’activité en attaque et en défense. Il a confiance en lui désormais et il termine très bien près du cercle. Il a changé notre saison. On avait besoin de lui. »

Thomas Bryant Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 LAL 15 5 38.1 10.0 55.6 0.2 0.9 1.1 0.4 0.4 0.1 0.1 0.1 1.5
2018-19 WAS 72 21 61.6 33.3 78.1 1.6 4.7 6.3 1.3 1.8 0.4 0.8 0.9 10.5
2019-20 WAS 38 24 59.9 40.7 73.4 2.0 4.9 6.8 1.9 2.2 0.4 1.3 0.9 12.1
Total   125 20 60.4 34.4 75.4 1.5 4.3 5.9 1.4 1.7 0.3 0.9 0.8 9.9

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés