Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le collectif des Spurs en démonstration à Detroit

C’est une certitude, Greg Popovich a trouvé comment faire jouer ses Spurs « nouvelle génération ». Mis à mal par le talent de Blake Griffin dans un premier temps, San Antonio n’a pas paniqué et a su imprimer son rythme à cette rencontre pour s’imposer 119-107 et remporter une cinquième victoire de suite.

Même si DeMar DeRozan (26 points, 9 passes décisives et 7 rebonds) et LaMarcus Aldridge (25 points et 6 rebonds) ont activé le mode patron, c’est bien le collectif des Spurs qui a fait la différence. Tout l’inverse des Pistons qui ont seulement pu compter sur un énorme Blake Griffin (34 points et 8 passes décisives). En vain, ce dernier, esseulé a terminé la rencontre sur les rotules et Detroit manque l’occasion de revenir dans le Top 8 de sa conférence.

Blake Griffin démarre fort

Très agressifs défensivement et portés par un grand Blake Griffin, les Pistons montrent de très belles choses dans ce début de rencontre. L’ancien joueur des Clippers score par deux fois à longue distance dont un tir primé après un magnifique stepback. Pour l’instant, les Spurs n’y sont pas malgré toute la bonne volonté de DeMar DeRozan. Irrité, Greg Popovich prend deux temps-morts de suite pour tenter de réveiller son équipe (19-9). Le choix rapide du coach texan d’ouvrir son banc permet aux Spurs de retrouver un peu d’allant. La paire Patty Mils/Marco Belinelli donne de la vitesse à l’attaque texane. Mais Griffin toujours aussi fort permet à Detroit de rester en tête à la fin de ce premier quart-temps (31-25).

Sans Blake Griffin pour débuter ce second quart-temps, Detroit n’arrive plus à rien en attaque. À l’inverse, San Antonio joue de plus en plus juste. Personne chez les Pistons ne peut stopper DeRozan. Dans le sillage de son leader, les Spurs infligent un 12-0 à leurs adversaires (37-31). La confiance à changer de camp, chaque texan qui fait son apparition apporte sa pierre à l’édifice à l’image de Davis Bertans ou Derrick White. Avec Griffin sur le banc, Detroit encaisse un terrible 20-2. Sans lui, les Pistons semblent perdus et dépassés par les événements (45-33).

Le récital des Spurs

Les amoureux de basket et les fans des Spurs doivent se régaler devant la partition proposée par les hommes de Greg Popovich. Défensivement, ils ne laissent aucun espace aux Pistons qui ne peuvent scorer que par un exploit de Griffin. Offensivement, ils trouvent toujours un coéquipier ouvert ou une solution facile pour marquer un panier. Malgré quelques tirs de Reggie Bullock ou Luke Kennard, Detroit passe à côté de son second quart-temps (59-51). Voir Blake Griffin terminer ce second acte, lessivé, les mains sur les genoux, laissent présager une deuxième mi-temps compliquée pour les Pistons, à moins qu’ils arrivent à trouver des alternatives en attaque.

La pause n’a en rien changé la physionomie de la rencontre. C’est toujours Griffin contre le collectif texan. Agressif, l’intérieur All-Star tente de ramener son équipe à hauteur des Spurs, mais seul il n’arrivera à rien. Forbes à 3-points puis le dunk de Aldridge bien trouvé par DeRozan donnent 11 points d’avance à San Antonio (70-59). L’envie des Texans de toujours faire la passe supplémentaire pour faire briller le coéquipier est à souligner… Tout le contraire des Pistons.

Tantôt passeur, tantôt scoreur, DeMar DeRozan montre tous ses progrès effectués cette saison pour être un meilleur coéquipier. Ce soir comme depuis le début de la saison, il fait en sorte d’impliquer tous ses coéquipiers et San Antonio continue de mener assez facilement à 12 minutes du terme (84-73).

La « Griffin dépendance »

Comme DeRozan, Aldridge endosse à la perfection son rôle de leader. Poste bas, LMA fait la loi. Par deux fois, il score avec la faute et augmente l’avance de son équipe, au grand dam de la Little Caesars Arena (96-82). Avec de nouveau sa paire d’intérieurs Griffin/Drummond, Detroit tente un dernier raid, mais Drummond manque parfois de dureté sous le cercle, à l’image de son ballon perdu face à Mills alors qu’il tentait de monter au cercle. L’occasion pour les Spurs et Poeltl de scorer sur jeu rapide (102-87).

Detroit semble ne pas avoir les jambes ni la tête pour revenir dans ce match. La faute à des Spurs sérieux et toujours aussi redoutables offensivement. D’un floater puis d’un tir à longue distance à la suite d’une action d’école, Forbes tue tout suspense (109-93). Le tir à 3-points de Bullock, le lay up bonifié de Jackson puis son dunk rageur ne servent rien. San Antonio contrôle cette fin de rencontre et décroche une 5e victoire de rang méritée (119-107).

Pistons / 107 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
B. Griffin 37 13/21 2/5 6/6 0 2 2 8 1 0 3 0 34 33
A. Drummond 37 9/14 0/0 1/3 4 10 14 2 4 4 5 1 19 28
R. Jackson 23 6/10 1/4 1/1 0 1 1 1 5 1 0 0 14 13
R. Bullock 36 5/16 3/12 0/0 0 4 4 2 0 0 1 0 13 7
B. Brown 34 2/5 0/1 0/0 1 2 3 2 4 0 1 0 4 5
J. Leuer 11 3/5 0/0 4/4 1 1 2 0 2 1 0 0 10 11
S. Johnson 11 0/4 0/3 0/0 0 2 2 2 1 0 0 1 0 1
J. Calderon 23 1/2 1/2 0/0 1 3 4 3 2 0 0 0 3 9
L. Galloway 5 0/0 0/0 0/0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 1
G. Robinson III 7 0/1 0/1 0/0 1 0 1 0 1 0 0 0 0 0
L. Kennard 16 3/7 2/4 2/3 0 3 3 2 2 0 0 0 10 10
Total 42/85 9/32 14/17 9 28 37 22 22 5 10 2 107
Spurs / 119 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
L. Aldridge 28 9/12 0/0 7/8 2 4 6 2 5 0 4 1 25 26
J. Poeltl 27 3/4 0/0 1/6 4 2 6 2 3 0 3 1 7 7
D. White 35 4/7 0/1 9/9 1 4 5 2 0 0 1 0 17 20
D. DeRozan 34 12/21 0/0 2/2 1 6 7 9 5 2 2 2 26 35
B. Forbes 34 5/12 3/7 2/2 0 4 4 0 1 1 0 0 15 13
D. Bertans 25 2/5 1/4 0/0 1 2 3 5 0 0 0 0 5 10
P. Gasol 9 1/2 0/0 0/0 0 2 2 1 0 0 0 1 2 5
P. Mills 26 4/10 2/5 3/3 0 4 4 2 0 1 0 0 13 14
M. Belinelli 21 3/6 1/3 2/2 0 1 1 1 1 1 0 0 9 9
Total 43/79 7/20 26/32 9 29 38 24 15 5 9 5 119
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés