Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À la dernière seconde, Stephen Curry gâche le feu d’artifice des Clippers

Il aura fallu 77 points de Stephen Curry (42 pts) et de Kevin Durant (35 pts), dont 28 lancers francs et un lay-up décisif du meneur All-Star à la dernière seconde, pour que les Warriors ne viennent à bout de Clippers historiquement adroits (129-127) !

Derrière Tobias Harris (32 points, 9 rebonds) et Danilo Gallinari (25 points, 11 rebonds), les hommes de Doc Rivers ont terminé le match à 18 sur 23 à 3-points soit 78% de réussite, un record NBA. À leurs côtés, Lou Williams (25 points) a été égal à lui-même avant de quitter ses partenaires sur blessure en milieu de dernier quart-temps. Si les Warriors ont de nouveau vu Klay Thompson (12 points, à 4/15) passer au travers offensivement, c’est tout de même lui, avec Draymond Green (14 points, 6 passes, 5 interceptions, 4 rebonds), qui a mené leur réveil défensif en deuxième mi-temps.

La surprise de Steve Kerr

Après sa belle performance de la veille face à Dallas, Jonas Jerebko débute le match pour les Warriors aux côtés des quatre All-Stars. Et comme face aux Mavs, c’est un Draymond Green laissé ouvert à 3-points par les Clippers qui débloque le compteur de son équipe. Malgré la défense agressive de Golden State, Los Angeles parvient tout de même à rester au contact grâce à huit points de Tobias Harris et un 3 sur 4 de loin (19-17). L’entrée de Montrezl Harrell, dominant lors de la première confrontation entre les deux équipes, explique alors le choix tactique de Steve Kerr. La titularisation du Suédois lui permet en effet d’aligner les minutes de Kevon Looney avec celle de l’energizer des Clippers.

Doc Rivers répond alors à son homologue en forçant un switch des Warriors pour donner Alfonzo McKinnie en pâture à son pivot. Avec Harrell en point d’ancrage à l’intérieur, les Clippers continuent d’artiller de loin. Ils finissent le quart temps à 6 sur 8, dont un tir à trois dixièmes du buzzer de Lou Williams, mais le 14 sur 14 des Warriors aux lancers-francs, dont huit pour le seul Kevin Durant, maintient les deux équipes dos à dos (36-36).

Les Clippers en feu à 3-points, les Warriors s’accrochent

Le match se durcit alors en début de deuxième période avec un tête à tête Curry – Beverley qui réveille l’Oracle Arena et résulte en une double faute technique pour les deux meneurs. Ironiquement, l’échauffourée est suivi par un 3-points de Beverley et le septième lancer-franc raté de la saison pour Curry ! Le double MVP rectifie toutefois le tir pour convertir une tentative de loin et égaliser à 48 partout. Ce sont pourtant bien les Clippers, qui continuent à dérouler leur basket. La balle bouge, leurs déplacement sont tranchants, les tirs sont pris en rythme, et un 20-9 leur donne logiquement onze longueurs d’avance (68-57).

Alors que les Clippers finissent la première mi-temps avec un hallucinant 13 sur 16 à 3-points, les Warriors laissent passer l’orage, notamment grâce à leurs lancers-francs (24 sur 28), et ils finissent par réagir. Draymond Green et Klay Thompson haussent le ton en défense et de l’autre côté Stephen Curry prend les choses en mains. Il marque ou fait marquer 11 des 13 derniers points de son équipe et contre toute attente, Golden State rentre aux vestiaires avec seulement quatre points de retard (71-67) !

Un 3e quart-temps à sens unique…

Les Dubs enchainent leur 7-0 pour finir la première mi-temps avec un 4-0 qui leur permet d’égaliser, mais les Clippers répondent en continuant leur festival avec deux nouveaux tirs à 3-points (81-73). Comme en fin de deuxième quart-temps, c’est Stephen Curry qui relance la machine. Il marque 9 des 21 premiers points de son équipe dans cette troisième période pour lancer un 15-5 qui donne deux points d’avance à Golden State (88-86). Si Tobias Harris rate sa première tentative à 3-points de la rencontre, Danilo Gallinari continue lui d’être parfait avec une quatrième réussite en autant d’essais pour stopper la bonne série des Dubs.

Le sursaut des Clippers n’est toutefois que de courte durée. Face à une défense beaucoup plus intense, leur adresse finit par les abandonner et les Warriors peuvent partir en transition. Avec Curry sur le banc, c’est Durant qui prend le relais. L’ailier marque 14 points dans le quart-temps et écrabouille un contre monumental sur une tentative de dunk d’Harrell pour permettre à Golden State d’enfoncer le clou (103-94) !

Curry et Durant en mode MVP

Dans le sillage de Lou Williams, les Clippers entament cependant le dernier quart-temps sur un 12-3 pour revenir au score alors que Draymond Green est à deux doigts de se faire expulser suite à une tirade interminable contre l’arbitre Scott Foster. Si Stephen Curry, puis Jonas Jerebko réagissent en allant chacun de leur banderille longue distance, le show Lou Williams est bien lancé avec 11 points en quatre minutes (112-109). Alors qu’une grosse faute de Klay Thompson force le scoreur à rejoindre le banc, les Warriors ratent l’occasion de faire le trou. Au contraire, ils voient Tobias Harris prendre ses responsabilités, avec six points de suite, pour permettre aux Clippers de repasser devant avec quatre minutes à jouer (117-116).

Après un temps-mort de Steve Kerr, Golden State réagit en champion. Ils ont besoin de 90 secondes pour réaliser trois stops, de voir Stephen Curry convertir une action à  4-points, avant que Kevin Durant ne l’imite sans la faute (125-117). À l’image de leur rencontre, les Clippers ne se débinent pas. Grâce à deux 3-points de Gallinari et de Bradley, ils répondent par un 8-2 pour revenir à -2 avec 40 secondes au chrono (127-125). Avec la balle en main pour tuer le match, Kevin Durant rate un 3-points ouvert et sur le rebond, les Clippers partent en contre-attaque pour égaliser d’une claquette dunk en haute altitude d’Avery Bradley (127-127).

Avec vingt secondes à jouer, c’est Stephen Curry qui hérite de la balle de match. Il attend patiemment que le chrono s’égraine avant d’attaquer Montrezl Harrell, qui vient de switcher sur lui, et va finir au cercle sur un lay up pour aller gagner un match complètement fou !

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés