NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
LAL104
BOS103
DEN
MIN0:00
TOR
IND0:00
CHI
WAS1:00
OKC
SAS1:00
GSW
NOR2:30
POR
DET3:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • DEN1.05MIN9Pariez
  • TOR1.43IND2.85Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2018 : Jacob Evans pense pouvoir être un des meilleurs « two-way » players de NBA

À l’approche de la Draft, on peut distinguer deux catégories de prospects : d’un côté ceux qui font profil bas et préfèrent se montrer lors des workouts, de l’autre ceux qui profitent des micros pour se vendre. Jacob Evans fait partie de la seconde.

Attendu en fin de premier tour, l’ancien de Cincinnati est certain de rejoindre la NBA l’an prochain avec son profil de shooteur/défenseur longiligne tant recherché dans la grande ligue. Sûr de ses qualités, le jeune homme a vu sa confiance gonflée par ses discussions avec les franchises rencontrées ces dernières semaines.

« Beaucoup d’équipes apprécient mon intelligence. Elles savent ce sont je suis capable, elles m’ont vu jouer à la fac, elles savent que j’étais un winner à Cincinnati » liste-t-il chez HoopsHype. « C’est génial d’avoir ces retours positifs d’équipes que je suis depuis que je suis petit, et que j’ai vu en playoffs récemment. Je sais que je peux être un grand défenseur. Les équipes pensent que c’est ma plus grande qualité. J’espère défendre sur le meilleur joueur adverse. C’était mon job à Cincinnati et j’en suis fier. »

« C’est quand le ballon est sur le terrain que je laisse mon empreinte

Bon défenseur, mais pas que : le Bearcat tournait à 13 points à 37% de loin l’an passé. Il dispose donc d’un tir extérieur fiable qui devrait le rester derrière la ligne à 3-points de NBA, mais aussi de belles qualités de pénétration grâce à son physique longiligne. L’arrière a toutefois un peu de mal à lâcher le ballon, avec une capacité de création limitée et une propension à prendre des tirs compliqués. Le signe d’une grande confiance, son principal trait de caractère, une fois de plus.

« Quand ils me parlent et me jaugent, les clubs voient à quel point je connais le basket » poursuit-il. « Ils voient à quel point je suis polyvalent sur le parquet. Je veux devenir le joueur que les gens ne voient pas vraiment encore aujourd’hui en m’observant. J’ai le sentiment que dans quelques années, les gens regarderont en arrière et se diront que j’étais une des surprises de la Draft. Il y a beaucoup de gars dans cette cuvée qui ont beaucoup de hype, moi j’ai toujours été sous les radars. Je suis titulaire depuis deux ans, je défends sur chaque possession. Je suis prêt à rejoindre une équipe, travailler, et prouver aux autres qu’elles auraient dû me choisir. Je peux être un des meilleurs two-way players de NBA dans les années à venir. »

Il devra attendre encore quelques mois pour le prouver, mais Jacob Evans est prêt à se frotter à la NBA, prêt à suivre l’exemple d’un joueur en qui il se reconnait terriblement et qu’il avait déjà évoqué il y a quelques semaines.

« C’est Jimmy Butler évidemment, parce qu’il était en fin de premier tour et personne ne savait grand-chose sur lui. On pensait qu’il allait devenir role player ou défenseur. Aujourd’hui, quelques années plus tard, il est All-Star et c’est un des meilleurs joueurs d’une très bonne équipe. Il a charbonné pour y arriver. Personne ne te fera de cadeau, alors il est allé chercher tout ça. Je charbonne et mon objectif est de devenir un très bon joueur en NBA. C’est quand le ballon est sur le terrain que je laisse mon empreinte. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés