Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2018 : Wendell Carter Jr voit les prospects de Duke exploser en NBA

Duke aura de beaux représentants à la Draft cette année encore avec Marvin Bagley III, Gary Trent Jr, Grayson Allen ou encore Wendell Carter Jr. Après Bagley, attendu dans le Top 4, Wendell Carter Jr (2m08, 19 ans) attire particulièrement les convoitises, du côté de Chicago notamment où il a effectué hier le premier de ses six « Pre-draft workout ». Un an après avoir misé sur Lauri Markkanen, les Bulls, qui disposent du 7e choix, verraient d’un bon œil l’arrivée d’un joueur polyvalent de son envergure, présenté comme « NBA ready ».

Un sentiment confirmé par l’intéressé en marge de son entraînement.

« Je crois que mes coéquipiers n’ont pas pu montrer tous leurs points forts », a-t-il confié, estimant que ses anciens partenaires ont toutes les capacités pour exploser en NBA. « C’est juste que dans la vie de l’équipe à Duke, tu dois tout faire pour répondre à ce que la fac attend de toi, faire ton possible pour aider l’équipe. Je ne parle pas seulement pour moi, mais de tous mes coéquipiers. On va pouvoir montrer davantage de quoi on est capable à l’échelon supérieur, avec le spacing sur le terrain, le fait que ce soit la NBA ».

L’aura de Coach K.

Au vu de son profil et de sa ligne de stats pour le moins complète (13.5 points à 56.1% au tir et 41.3% d’adresse à 3-pts, 9.1 rebonds, 2 passes, 2.1 contres) , Wendell Carter Jr a effectivement tous les atouts pour suivre les traces de ses glorieux prédécesseurs qui sont eux aussi passés entre les mains de Mike Krzyzewski et qui ont ensuite explosé sous les feux des projecteurs. Tout sauf le fruit du hasard, tant « Coach K » prépare ses protégés dans cette optique.

« Il m’a juste dit d’être moi-même, de ne pas m’inquiéter sur ce qui va arriver ou ce qui est déjà passé. Si je rate quelques tirs, je dois juste me concentrer sur le présent. C’est un point important sur lequel on a beaucoup appris, oublier les actions précédentes pour mieux se concentrer sur la suite ».

L’évolution de la ligue, plus propice au développement d’intérieurs multi-dimensionnels de son genre (on le compare beaucoup à un Al Horford), joue également en sa faveur.

« Le plus important, c’est qu’il n’y a plus beaucoup d’intérieurs traditionnels. Ça switche pas mal, on l’a encore vu durant les playoffs et ces Finals. Les équipes switchent presque sur tous les écrans. La capacité d’un grand à pouvoir tenir un arrière, le forcer à prendre un tir contesté à deux points, ce genre de choses, c’est devenu très important. Et puis, simplement, de pouvoir shooter, étirer la défense adverse, c’est aussi important pour les grands ».

Autant de qualités que possède cet intérieur « all around » et qui laisse présager un avenir plutôt prometteur. Dallas, Memphis, Orlando, New York et Cleveland ont également booké l’intérieur pour le voir à l’oeuvre de plus près.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *