Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draymond Green navigue toujours entre confiance et arrogance

Comme c’est le cas depuis son plus jeune âge, Draymond Green affiche sa confiance durant ces playoffs 2018. Auteur d’un match plein (13 points, 11 rebonds, 9 passes, 5 interceptions et 2 contres), l’intérieur des Warriors a pourtant souffert à de multiples reprises face à un LeBron James incandescent. Ce qui ne l’a pas empêché d’être décisif en scorant un premier panier à 3-points dès l’entrée du money-time, puis un second en prolongation, assorti de trois passes décisives qui ont fini par faire plier les Cavs. Tout ça alors qu’il restait sur un 0/9 derrière l’arc, série en cours depuis le Game 6 face aux Rockets.

Confiance : l’art d’être au bon endroit, au bon moment

Cette confiance, Draymond Green la cultive d’abord à la force d’un travail acharné. Alors qu’il shootait à un honorable 30% d’adresse sur la saison régulière à 3-points, celle-ci est tombée à 11.8% sur la série contre Houston en finale de conférence.

Pas de quoi saper le moral de l’intéressé qui a soigné le mal par le mal sur ce Game 1, avec l’aval des principaux capitaines.

« Je sais combien de temps j’ai consacré à mon tir, j’y ai consacré des tonnes d’heures. J’ai des gars comme Steph (Curry) qui après avoir raté le premier, est du genre : « Ecoute, tu vas avoir ce tir toute la soirée, prends-le avec confiance ». Coach Kerr m’a dit ces derniers jours : « Ton tir va finir par rentrer, prends-le avec confiance. Même Zaza est venu me voir avant le match. Quand vous jouez avec des gens comme ça, pour des entraîneurs comme ça, et qu’ils vous maintiennent cette confiance, ça vous aide à garder cette confiance en vous. Vous savez, jouer ces grands moments, ça aide aussi », a-t-il déclaré après le match.

Arrogance : l’art d’être au mauvais endroit, au mauvais moment

Au delà du facteur chance qui a eu toute son importance dans ce Game 1 (« C’est bien d’être chanceux parfois », a-t-il souri), cette confiance se nourrit aussi d’une certaine arrogance. Là encore, rien de nouveau chez Draymond Green qu’on a encore vu en première ligne parmi les éléments perturbateurs en fin de match.

>« Ce n’était rien », a-t-il lâché avec un large sourire avant de botter en touche sur son échange musclé avec Tristan Thompson. « Ce n’était pas vraiment une altercation verbale. Ce n’était pas très verbal… Ce n’était rien (…) C’est comme ça, la vie continue. Il a obtenu une flagrant II pour la faute, on avance et on se prépare pour le prochain match. C’est comme ça ».

Draymond Green a également ponctué sa prestation par une faute technique, sa 4e depuis le début des playoffs, la suspension pour un match intervenant après sept techniques sur l’ensemble de la postseason.

Draymond Green Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 GOS 79 13 32.7 20.9 81.8 0.7 2.6 3.3 0.7 2.0 0.5 0.7 0.3 2.9
2013-14 GOS 82 22 40.7 33.3 66.7 1.1 3.9 5.0 1.9 2.8 1.2 1.1 0.9 6.2
2014-15 GOS 79 32 44.3 33.7 66.0 1.4 6.8 8.2 3.7 3.2 1.6 1.7 1.3 11.7
2015-16 GOS 81 35 49.0 38.8 69.6 1.7 7.8 9.5 7.4 3.0 1.5 3.2 1.4 14.0
2016-17 GOS 76 33 41.8 30.8 70.9 1.3 6.6 7.9 7.0 2.9 2.0 2.4 1.4 10.2
2017-18 GOS 70 33 45.4 30.1 77.5 1.1 6.6 7.6 7.3 2.6 1.4 2.9 1.3 11.0
2018-19 GOS 66 31 44.5 28.5 69.2 0.9 6.4 7.3 6.9 3.0 1.4 2.6 1.1 7.4
Total   533 28 43.9 32.3 70.6 1.2 5.8 6.9 4.9 2.8 1.4 2.0 1.1 9.1
A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cleveland Cavaliers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés