Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

« He Got Game » a 20 ans : trois choses que vous ignorez peut-être sur le film

Il y a vingt ans jour pour jour, le 1er mai 1998, sortait aux Etats-Unis un des meilleurs, si ce n’est le meilleur, films de basket de l’histoire du cinéma : He Got Game. On laisse ce débat de côté pour lister une poignée de secrets de tournage sur le long-métrage de Spike Lee où l’on retrouve, pour rappel, Denzel Washington, Milla Jovovich, Rosario Dawson et bien sûr Ray Allen, dans le rôle de Jesus Shuttlesworth.

Le personnage de Jesus Shuttlesworth inspiré de Stephon Marbury ?

Stephon Marbury et Jesus Shuttlesworth ont un point commun : ils sortent tous les deux de l’Abraham Lincoln High School de Coney Island à New York, et ont eu le choix entre rejoindre directement la NBA ou passer par la case NCAA. Sauf que l’un est le « premier joueur de Coney Island à avoir été en NBA » comme il aime le rappeler, et que l’autre est un personnage de fiction. Comment ne pas penser que le premier, filmé pendant des mois avant d’opter pour Georgia Tech, n’a pas inspiré le second, qui choisit Big State dans le film ?

Stephon Marbury n’a d’ailleurs aucun doute là-dessus : « c’est assez évident de deviner quel personnage a inspiré cette histoire » confie l’ancien Knick, cité dans un long papier sur The Undefeated. Spike Lee, lui, réfute cette idée.

« Stephon, son père et ses frères pensent peut-être que c’est l’histoire des Marbury, mais non. Coney Island est dingue de basket depuis longtemps, cette histoire n’est pas unique, ça arrive à beaucoup de jeunes joueurs. »

Spike Lee pensait à Kobe Bryant, Allen Iverson ou encore Kevin Garnett

Spike Lee a eu toutes les peines du monde à trouver quelqu’un pour le rôle de Jesus Shuttlesworth. Déjà, il lui fallait un basketteur capable de jouer la comédie, vu qu’il ne trouvait pas de comédien sachant jouer au basket. Stephon Marbury semblait un choix naturel mais lui et Kevin Garnett, coéquipiers à Minnesota, en auraient demandé trop. « Starbury » affirme lui qu’il n’a tout simplement pas compris pourquoi on lui demandait de passer une audition pour jouer son propre rôle…

Lee a dû faire une croix sur quelques autres grands noms : Kobe Bryant avait préféré s’entraîner après ses fameux airball en playoffs avec les Lakers face au Jazz, Allen Iverson n’était lui pas du tout préparé le jour de son audition, et Tracy McGrady était jugé trop timide. Avaient même été envisagés, Walter McCarty, Derek Anderson, Allan Houston, Danny Fortson ou encore Felipe Lopez, le phénomène des lycées, alors à l’université de St John’s. Avant que Ray Allen ne soit finalement choisi.

On notera d’ailleurs la présence de quelques joueurs NBA au casting : Travis Best, John Wallace, Walter McCarty et Rick Fox à l’acting, et puis dans leurs propre rôles Michael Jordan, Scottie Pippen, Shaquille O’Neal, Reggie Miller, Charles Barkley, ou encore Bill Walton, George Karl, Jim Boeheim et Rick Pitino.

Denzel Washington meilleur que prévu

Dans une des scènes du film, père et fils Shuttlesworth s’affrontent sur un playground pour un duel censé se terminer par un 11-0 d’après le scénario. « Mais quand on a commencé à jouer, Denzel a tiré et le ballon est rentré » affirme Allen, l’acteur marquant finalement 5 points devant une équipe de tournage qui n’en revenait pas. « Tout le monde était énervé contre moi parce que je le laissais marquer » se souvient Ray Allen.

Pour (re)voir le film, rendez-vous sur Youtube.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés