Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
Back To Basics Magazine News

#BackToBasics : à quand remonte le tout premier dunk ?

Nouveau rendez-vous hebdomadaire de BasketUSA, « Back To Basics » veut répondre aux questions pas si bêtes que les aficionados de NBA peuvent se poser. Jeu pur, fonctionnement de la ligue, à-côtés… « BtB » tente de trouver réponse à tout. Aujourd’hui on se demande à quand remonte le tout premier dunk ?

« Dunk : terme de basket-ball désignant un smash, à savoir un saut suffisamment haut pour permettre au joueur d’effectuer une claquette pour faire rentrer le ballon dans le cercle sans quitter la main. » Telle est la définition du mot que l’on peut trouver sur la toile. Ce qu’elle ne dit pas, c’est que le « dunk » est l’un des termes les plus associés à ce sport.

Pour les érudits du jeu ou non, cette action incarne le basket dans sa dimension la plus spectaculaire et la plus « sexy ». Le dunk s’est imposé comme une image de référence, le « BOOM SHAKA LAKA » (NBA Jam).

Mais ce geste n’est pas né avec les premiers basketteurs de la fin du XIXe siècle. Il a en effet fallu attendre plusieurs décennies avant de l’observer dans un cadre officiel. Difficile pour autant de savoir si un anonyme le pratiquait dans son coin. Les témoignages sur cette période sont rares, d’autant plus hors des compétitions officielles…

« Comme un client de cafétéria faisant tremper une pâtisserie dans un café »

On doit la paternité de l’observation de ce geste, né plutôt mystérieusement, au New York Times, dont les journalistes disent être les témoins d’une « nouvelle version du lay-up ». C’était en 1936, le 9 mars précisément selon Sports Illustrated, des années avant la naissance de la NBA donc.

Au cœur d’un tournoi dans un gymnase new-yorkais, qui doit décider quels joueurs représenteront les USA aux prochains Jeux olympiques (le basket devient discipline olympique cette année-là à Berlin), les chroniqueurs du Times observent un certain Joe Fortenberry, joueur de l’Amateur Athletic Union de l’époque, à l’œuvre.

« Joe Fortenberry, un pivot de 2,03 mètres (et 84 kilos)… Il a quitté le sol, a tendu la main et a lancé la balle dans le cerceau à la manière d’un client de cafétéria faisant tremper une pâtisserie dans un café. »

Ce « Big Bang » du dunk a d’ailleurs été immortalisé en photo par le quotidien (voir la vidéo ci-dessous). Natif du Texas et âgé de 25 ans à l’époque, Joe Fortenberry est ainsi considéré comme l’un des premiers, si ce n’est le premier, dunkeur de l’histoire, en plus d’avoir été le premier capitaine d’une sélection olympique américaine.

Les Japonais trouvent les Américains trop grands !

Avec lui à Berlin, Team USA remporte sa première médaille d’or en battant le Canada sur le score de 19-8. Fortenberry inscrit d’ailleurs autant de points que les Canadiens ce jour-là… Le New York Times rapporte également que certains adversaires des Américains étaient intimidés par la taille de Fortenberry, plus grande que les autres. Au point que les Japonais auraient proposé d’interdire aux JO… les joueurs de plus de 1,88 mètre !

« Il est aussi la raison ou l’une des raisons de la règle du goal-tending, ajoute son fils Oliver. Elle n’existait pas mais lui sautait et renvoyait tous les ballons. Ils se sont dits qu’ils ne pouvaient plus le laisser faire. »

Difficile d’être absolument certain qu’il fut bien le premier. D’autant que The Daily Beast rapporte qu’un an plus tôt, en 1935, un autre journal avait déjà employé le mot « dunk » pour résumer un match, sans qu’on sache précisément à quoi l’expression faisait référence. D’autres sources préfèrent ainsi à Joe Fortenberry le Hall of Famer Bob Kurland en tant qu’ « inventeur » du smash.

Surnommé le « Contrefort », ce géant de plus de 2,10 mètres, double champion olympique, avait raconté au Orlando Sentinel avoir dunké « par accident » au milieu des années 1940.

« Ce n’était pas intentionnel, juste quelque chose de spontané. Ça a évolué depuis, avec le temps et ces joueurs. À l’époque, je n’essayais pas de sauter par dessus une voiture (en référence au dunk de Blake Griffin en 2011) ! Ce n’était pas mon truc. »

Ces pionniers ont révolutionné le jeu avec ce geste autour duquel un concours sera lancé par l’ABA en 1976, repris quelques années plus tard par la NBA. Et avec lequel Julius Erving, Vince Carter ou Dominique Wilkins deviendront des légendes de cette pratique. Aujourd’hui, il fait le quotidien des joueurs et des fans de basket. De geste exceptionnel, il est devenu banal. Des joueurs comme Clint Capela ou DeAndre Jordan ont ainsi dunké plus de 200 fois cette saison.

#BackToBasics : pourquoi 82 matches de saison régulière ?

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *