Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

À Washington, Mike Scott a repris le fil de sa carrière

Après sa pire saison en carrière l’an passé, Mike Scott a quitté la seule équipe NBA qu’il avait connue, les Hawks, par un échange qui l’envoyait à Phoenix. Mais l’intérieur tatoué n’a jamais pris l’avion pour l’Arizona.

Au lieu de ça, il devait comparaître devant un tribunal en Géorgie. Pour des faits de possession de drogue qui remontaient à l’été 2015, quand Mike Scott était alors à Atlanta et rentrait chez lui en Virginie accompagné de son frère, Antonn.

« Je me suis fait arrêter par un flic qui venait de voir Training Day », sourit désormais Mike Scott, alors que toutes les charges contre lui avaient été abandonnées il y a un an. Mais avec 35 grammes de marijuana et 11 grammes d’ecstasy, il a frôlé la correctionnelle. Littéralement

« Je ne pouvais pas laisser mon petit frère en payer le prix », explique-t-il au Washington Post. « Mon petit frère n’avait rien à voir avec ça. C’était de ma faute. Je ne voulais pas qu’il ait des problèmes à cause de moi. Je n’aurais pas pu vivre avec ça. »

« Les équipes NBA pensent que je suis un mec à problèmes »

Retenu en cellule en attendant que sa petite amie paye sa caution, Mike Scott a rapidement pesé l’importance de cet incident.

« Je me suis demandé si je n’avais pas foutu ma carrière en l’air avec cette histoire. Ce n’est que quand je suis sorti de prison que j’ai compris que c’était vraiment sérieux », reprend-il. « Mais on avait rien fait de mal. Il a juste vu deux noirs dans un gros 4×4 et ça l’a mis de mauvais poil ! »

Libre au moment des derniers playoffs, Mike Scott a attendu des coups de fil d’équipes encore en course. Mais en vain. Cette arrestation a fait très mal à sa réputation, et à sa carrière du même coup.

« Ils ont probablement cru que j’étais un dealer de drogues, un gros consommateur. Et j’ai bien compris. J’ai reçu tellement de messages haineux. Sur les réseaux, je me suis fait tuer. Mais je ne peux que l’accepter. J’ai attiré les projecteurs sur moi pour les mauvaises raisons et les équipes NBA ont pensé que j’étais un mec à problèmes. J’aurais tout le temps cette image, même si on a été acquitté de tout. Je n’ai pas de casier mais j’aurais toujours cette cicatrice. »

Avec les Wizards, Mike Scott est cependant en train d’effacer les séquelles de ce mauvais passage. À 9 points et 3 rebonds en sortie de banc pour Scott Brooks, il a surpris son coach par son adresse au large. Surtout, il évolue de nouveau à son meilleur niveau en NBA, comme sur les standards de son année 2013-14, à 10 points et 4 rebonds, l’année de son explosion.

Mike Scott Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 ATL 40 9 47.6 0.0 76.8 1.0 1.8 2.8 0.3 0.8 0.1 0.5 0.1 4.6
2013-14 ATL 80 19 47.9 31.0 78.0 0.8 2.8 3.6 0.9 1.5 0.4 1.0 0.1 9.6
2014-15 ATL 68 17 44.4 34.4 79.2 0.7 2.3 2.9 1.1 1.2 0.4 0.6 0.0 7.8
2015-16 ATL 75 15 46.8 39.2 79.4 0.7 2.0 2.8 1.0 1.4 0.3 0.6 0.2 6.2
2016-17 ATL 18 11 28.8 14.8 87.5 0.6 1.5 2.1 0.9 0.7 0.2 0.4 0.2 2.5
2017-18 WAS 76 19 52.7 40.5 65.8 0.7 2.6 3.3 1.1 2.0 0.3 1.0 0.1 8.8
2018-19 * All Teams 79 18 40.0 40.1 66.7 0.5 3.0 3.5 0.8 2.0 0.3 0.6 0.2 5.8
2018-19 * LAC 52 14 40.0 39.1 66.7 0.5 2.9 3.4 0.9 1.7 0.3 0.5 0.2 4.8
2018-19 * PHL 27 24 40.0 41.2 66.7 0.7 3.1 3.8 0.8 2.5 0.3 0.6 0.2 7.8
2019-20 PHL 63 18 40.8 35.8 83.3 0.9 2.7 3.6 0.8 1.4 0.3 0.4 0.1 5.7
Total   499 17 45.8 36.3 76.0 0.7 2.5 3.2 0.9 1.5 0.3 0.7 0.1 7.0

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Washington Wizards en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés