Pariez en ligne avec Unibet
  • SAN1.25UTA3.8Pariez
  • MEM2.52OKL1.55Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Guide de la saison 2017/18 : qui sera le MVP ?

Après les previews, équipe par équipe, compilées dans notre Guide de la saison, place aux prévisions sur les principaux trophées individuels.

Après nos prévisions pour le rookie de l’année, le coach de l’année, le MIP ou encore le meilleur défenseur, on finit par les prédictions de la rédaction pour le trophée de MVP. Alors, qui succèdera à Russell Westbrook cette saison ?

1- Kevin Durant (Warriors)

C’est d’une très courte tête que Kevin Durant arrive en tête de nos pronostics. Presque oublié des votes en fin de saison dernière (avec seulement deux petits points…), le MVP 2014 s’est pourtant très bien adapté aux Warriors, décrochant le titre et le trophée de MVP des dernières Finals. Désormais pleinement dans le bain à Golden State, KD a toutes les cartes en main pour briller et retrouver la lumière sur le plan individuel. La difficulté, c’est que comme l’avoue Steve Kerr, le jeu de l’équipe est avant tout basé sur ce que crée Stephen Curry et avoir deux MVPs potentiels dans un même groupe peut être handicapant au bout du compte. Sauf si les Warriors dominent outrageusement le reste de la NBA…

2- Kawhi Leonard (Spurs)

Voici l’autre favori de la rédaction. Contrairement aux autres candidats les plus souvent cités, Kawhi Leonard fait partie d’une équipe qui n’a pas tapé fort sur le marché estival et, au bout du compte… ça pourrait lui servir dans la course au MVP. Au sein des Spurs diminués par l’absence de Tony Parker, « The Klaw » peut s’imposer comme le leader le plus essentiel à son équipe, même si LaMarcus Aldridge devrait avoir davantage de responsabilités offensives dans le Texas.

Le problème, c’est que l’ailier est touché à la cuisse et que le mystère autour de cette blessure, qui l’a privé du camp d’entraînement et des matchs de présaison, pourrait finalement lui faire prendre du retard.

3- Russell Westbrook (Thunder)

Le meneur d’Oklahoma City peut tout à fait se succéder à lui-même mais avec les arrivées de Paul George et Carmelo Anthony, il va devoir lâcher la gonfle et ça va sans doute réduire son impact statistique. Si le Thunder compense en brillant davantage sur le plan collectif et que le Marsupilami du Thunder met toujours une pression folle sur les défenses adverses, tout en devenant plus efficace, rien ne dit qu’il ne puisse pas faire la passe de deux. Mais après une saison en triple double, cette campagne sera sans doute moins marquante, et ça joue au niveau des votes.

4- LeBron James (Cavaliers)

Le quadruple MVP n’a plus touché le trophée depuis 2013 mais il fait toujours partie des candidats solides. Avec une équipe remaniée, son rôle sera toujours essentiel pour garder les Cavaliers au sommet de la conférence Est et essayer de s’offrir une huitième finale consécutive. Sauf qu’à bientôt 33 ans, et pour sa 15e saison dans la ligue, on ne serait pas étonné de voir LeBron James en garder sous le pied en saison régulière. Surtout que Cleveland a récupéré Dwyane Wade, Derrick Rose et Isaiah Thomas (lorsqu’il sera remis de ses blessures), qui peuvent le soulager à la création.

5- James Harden (Rockets)

Comme Russell Westbrook, le vice-MVP risque de souffrir individuellement de ce qu’il va gagner sur le plan collectif. Chris Paul va sans aucun doute l’aider à rester frais pour les playoffs, en récupérant une partie des responsabilités à la création. Une très bonne nouvelle pour les Rockets mais peut-être pas pour les rêves de MVP du barbu.

Mentions : Stephen Curry (Warriors), John Wall (Wizards), Giannis Antetokounmpo (Bucks), Anthony Davis (Pelicans)


A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés